Régime pour l’arthrite : les aliments à éviter absolument

L’arthrite est un terme général utilisé pour décrire une variété d’affections qui se caractérisent principalement par des douleurs et des inflammations articulaires. Les plus courantes de ces affections sont l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrite psoriasique. Les causes et les symptômes de ces affections peuvent varier, mais l’inflammation est un problème commun à toutes.

Le lien entre l’arthrite et l’alimentation est bien documenté. Selon la Fondation pour l’arthrite, un régime méditerranéen riche en céréales complètes, en graisses saines et en légumes peut freiner l’inflammation et atténuer les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, de la goutte et de l’arthrite psoriasique. Plus précisément, il a été démontré que les poissons riches en oméga-3, tels que le saumon, les sardines et le thon, régulent à la baisse la réponse inflammatoire et auto-immune associée à ces maladies. L’arthrose – bien qu’elle ne soit pas inflammatoire – peut également être gérée dans une certaine mesure par le maintien d’une alimentation et d’un mode de vie sains.

Ces maladies font que le corps est dans un état constant d’inflammation. S’il y a des choses que nous pouvons faire pour réduire cette inflammation, il y a aussi des choses qui peuvent l’aggraver ! De même que manger les bons aliments peut aider à soulager les symptômes de l’arthrite, certaines nourritures ont la capacité d’aggraver l’inflammation, et peuvent également exposer une personne à un risque d’autres maladies chroniques comme l’obésité, les maladies cardiaques et le diabète.

Voici neuf aliments qui ont tendance à aggraver les symptômes de l’arthrite.

1. Les aliments transformés

Le régime alimentaire américain standard est saturé en aliments hautement transformés. Ces derniers sont particulièrement riches en ingrédients inflammatoires comme les sucres, les produits chimiques et les conservateurs. De plus, ces aliments sont généralement dépourvus de tous nutriments bénéfiques au bon fonctionnement du corps, comme peuvent l’être les vitamines, les minéraux et les fibres.

Le fait qu’ils soient pauvres en vitamines et potientiellement inflamatoires, font des aliments transformés, quels qu’ils soient, un très mauvais choix pour les personnes souffrant d’arthrite. En effet, une étude réalisée en 2009 par la Mount Sinai School of Medicine a montré que la réduction des aliments transformés peut “réduire l’inflammation et contribuer à rétablir les défenses naturelles de l’organisme”. Les personnes souffrant d’arthrose, en particulier, peuvent constater les plus grands bénéfices à éliminer ces aliments transformés de leur régime alimentaire. Les repas, céréales, snacks et produits laitiers transformés sont tous liés à un risque accru d’obésité, qui peut aggraver la dégradation du tissu conjonctif. En outre, les régimes riches à base d’aliments transformés sont également associés au développement de pathologies telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires.

2. Les sucres

Les sucres ajoutés ou transformés sont l’un des principaux responsables des symptômes de l’arthrite. La Fondation pour l’arthrite explique que c’est parce qu’ils “déclenchent la libération de messagers inflammatoires appelés cytokines”. Malheureusement, on les trouve dans presque tous les aliments transformés. Si les coupables les plus évidents et les plus dangereux sont les sodas sucrés, les desserts et les sauces sucrées, les sucres transformés se cachent également dans des produits auxquels on penserait moins comme les jus de fruits, les céréales et les yaourts.

Une autre étude à grande échelle portant sur 200 000 femmes a révélé les dangers de la consommation de sucre ajouté. Les résultats ont montré que les femmes qui consomment régulièrement des boissons à forte teneur en sucre ont un risque nettement plus élevé de développer une polyarthrite rhumatoïde, du diabète, une maladie rénale et plusieurs types de cancer. Lorsque vous achetez des aliments préemballés ou transformés, privilégiez des produits ne contenant pas de sucres ajoutés.

3. Les glucides raffinés

Selon Healthline, les glucides raffinés – dont font partie tous les aliments à base de farine blanche, tels que le pain, les pâtes et les céréales – “stimulent la réponse inflammatoire de votre organisme”, ce qui peut entraîner une augmentation des douleurs et de la gêne articulaire.

Le Reader’s Digest en explique la raison : puisque les céréales raffinées ont une structure moléculaire simple, le corps les convertit rapidement en sucre. En découle une poussée inflamatoire car, comme mentionné précédemment, le sucre est déclencheur d’inflamation.

4. Les produits laitiers

Malheureusement pour les personnes qui aiment le fromage et les autres produits laitiers, ces derniers contiennent un type de protéine appelé caséine, qui, selon Healthline, “peut irriter les tissus autour des articulations”, entraînant de ce fait une aggravation de la douleur.

Par conséquent, il est préférable d’éviter ces aliments. En fait, l’étude mentionnée précédemment indique que “les personnes atteintes d’arthrite qui ont évité les laits animaux ont connu une amélioration significative de leurs symptômes.” Par conséquent, il peut être bénéfique de passer à un régime végétalien, ou simplement de remplacer ces produits par des alternatives végétales comme le lait d’amande ou de lin.

5. L’alcool

Bien que l’alcool soit une boisson qui doit être consommée avec modération par tout le monde, cela est particulièrement important pour les personnes atteintes d’arthrite. S’il est consommé en excès, l’Arthritis Foundation affirme que l’alcool “affaiblit la fonction hépatique, perturbe d’autres interactions multi-organes et peut provoquer une inflammation”. Healthline ajoute que les “niveaux élevés de purine dans les produits alcoolisés commerciaux” peuvent être à l’origine de symptômes de l’arthrite. Le magazine prévient également que l’alcool ne devrait jamais être mélangé avec des médicaments utilisés pour traiter l’affection “car il interagit avec l’efficacité du médicament et peut en fait être assez dangereux.”

Plusieurs études ont prouvé que la consommation d’alcool peut aggraver la sévérité et la fréquence des poussées de goutte. En outre, l’abus chronique d’alcool est associé à un risque accru d’arthrose, en particulier chez les femmes. C’est pourquoi il est recommandé de limiter la consommation d’alcool chez les personnes ayant des antécédents familiaux d’arthrose ou présentant un risque élevé pour toute autre raison.

6. Le sel

De nos jours, le sel, tout comme le sucre transformé, semble être présent partout. De même, les recherches suggèrent que limiter la consommation d’aliments contenant du sel ajouté peut atténuer la gravité des symptômes de l’arthrite inflammatoire et non inflammatoire. En effet, une étude animale a révélé que les souris soumises à un régime riche en sel présentaient une dégradation du cartilage et une perte osseuse plus importantes que les souris soumises à un régime pauvre en sel. Les études sur l’homme sont limitées, mais un certain nombre de recherches indiquent qu’une consommation élevée de sel pourrait être associée à un risque accru de certaines maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde.

Bien que l’organisme ait besoin d’une certaine quantité de sodium pour fonctionner correctement, “une trop grande quantité entraîne une réaction inflammatoire”, qui peut endommager les articulations.

7. Le gluten

En plus des glucides raffinés, certaines personnes souffrant d’arthrite devraient également éviter le blé entier, ainsi que l’orge, l’avoine et le seigle. Pourquoi ? Parce que le gluten que ces aliments contiennent peut déclencher une inflammation.

Cela ne se produit généralement que chez les personnes souffrant d’une intolérance au gluten ou, plus sérieusement, de la maladie cœliaque. Toutefois, dans un entretien avec le Reader’s Digest, Joy Bauer, nutritionniste et experte en santé, a encouragé les personnes souffrant de certains types d’arthrite (par exemple, la polyarthrite rhumatoïde) à se soumettre à un test de dépistage de la maladie cœliaque “car il s’agit de deux maladies auto-immunes qui surviennent souvent ensemble”.

8. La viande rouge

Une étude portant sur 217 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde a révélé qu’un régime alimentaire riche en viandes rouges est lié à une aggravation de la douleur et une réduction de la mobilité. Les chercheurs ont constaté que les sujets qui mangaient plus de viande présentaient des niveaux plus élevés de marqueurs inflammatoires, tels que l’homocystéine, la protéine C-réactive et l’interleukine-6. Ce phénomène est probablement dû à la nature acidifiante de la viande rouge et à la forte concentration de graisses malsaines présentes dans ces aliments.

Éviter la viande rouge peut également être bénéfique pour les personnes souffrant d’arthrite, tout simplement parce que cela fait de la place dans le régime pour des aliments plus sains. Les personnes souffrant d’arthrose peuvent soulager leurs symptômes en adoptant un régime à base de plantes. Ces régimes sont généralement moins caloriques et peuvent aider les patients à maintenir un poids sain.

9. Les huiles végétales et les aliments frits

Bien que les aliments frits comme les hamburgers et les frites sont bien souvent délicieux, leur teneur élevée en graisses saturées peut aggraver l’inflammation associée à l’arthrite. Il est donc préférable de les éviter.

Les huiles végétales raffinées sont généralement riches en une graisse polyinsaturée appelée oméga-6. Contrairement aux oméga-3, les oméga-6 sont connus pour augmenter l’inflammation systémique et aggraver les maladies auto-immunes. La plupart des régimes occidentaux contiennent trop d’oméga-6 et pas assez d’oméga-3 anti-inflammatoires. C’est l’une des raisons pour lesquelles un régime méditerranéen riche en oméga-3 s’est avéré si bénéfique pour les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

Une étude clinique portant sur 167 personnes souffrant d’arthrite avancée du genou a révélé qu’une alimentation riche en oméga-6 et pauvre en oméga-3 était associée à une gêne accrue, à une mobilité réduite et à un état de santé général moins bon. Pour réduire la quantité d’oméga-6 dans votre alimentation, les médecins recommandent de limiter votre consommation d’aliments frits et d’huiles de cuisson comme l’huile de tournesol, de canola et de maïs.

10. Gérer l’arthrite grâce à un régime alimentaire sain

Que vous souffriez de polyarthrite rhumatoïde, de rhumatisme psoriasique, de goutte ou d’arthrose, réduire votre consommation des aliments énumérés dans cet article peut vous aider à gérer la douleur et à bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Cependant, limiter les aliments qui aggravent l’arthrite n’est qu’une pièce du puzzle.

Pour bénéficier d’un effet thérapeutique maximal, vous devez également augmenter votre consommation d’aliments anti-inflammatoires favorables à votre bon état de santé général, comme les céréales complètes, les fruits, les légumes et les graisses saines. Consultez votre nutritionniste ou votre médecin si vous souhaitez en savoir plus sur la gestion de l’arthrite et les changements positifs que vous pouvez mettre en place dans votre mode de vie.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X