Comment prévenir et traiter les caillots sanguins

Un caillot de sang peut être très, très dangereux. Cet amas de plaquettes sanguines et de protéines plasmatiques n’est pas forcément volumineux – il est souvent trop petit pour être visible – mais s’il se forme dans une zone sensible, comme autour du cœur ou dans les veines principales menant aux organes vitaux, il peut être mortel.

Les caillots sanguins ont tendance à se former dans les veines dans un processus connu sous le nom de thrombose veineuse profonde. Ils se forment le plus souvent dans les jambes mais sont également connus pour apparaître dans le cœur, les poumons, le cerveau et la région pelvienne. Les caillots sanguins se forment souvent à la suite d’un manque d’activité – peut-être dû au fait d’être assis à un bureau pendant de très longues périodes ou de subir une opération chirurgicale et d’être confiné au lit – d’un traumatisme physique ou de l’obésité. En fait, ce problème peut frapper n’importe qui, qu’il s’agisse d’un problème de poids, d’une blessure ou d’une intervention chirurgicale. Mais que pouvez-vous faire pour contrer ce problème ? Existe-t-il des aliments qui peuvent réellement aider à prévenir ou à surmonter les caillots sanguins ?

Nous allons aborder certaines des méthodes naturelles de gestion des caillots sanguins, mais l’étape la plus importante dans le traitement des caillots est de suivre les conseils de votre médecin. Veillez à prendre vos médicaments tels qu’ils sont prescrits et à vous rendre à tous vos rendez-vous chez le médecin.

Huile d’anis

L’anis est une plante qui produit une fleur brillante et, lorsqu’elle est récoltée, sa chair a un goût très acidulé. Il est utilisé avec parcimonie par les chefs qui peuvent le trouver et se le permettre. Au-delà de ses usages culinaires, l’anis est également populaire pour ses usages médicinaux, notamment pour aider à combattre les inflammations, prévenir les infections et détendre les muscles. Elle peut même contribuer à améliorer la circulation sanguine et à réduire la douleur associée aux caillots sanguins.

Pour utiliser l’huile d’anis à des fins médicinales, ajoutez deux ou trois gouttes à un verre d’eau, puis buvez le mélange. Vous pouvez également frotter un peu d’huile d’anis sur la zone affectée par un caillot de sang ; cette méthode est plus efficace si le caillot est visible et proche de la surface de la peau, comme sur les jambes. Répétez l’une ou l’autre application deux ou trois fois par période de 24 heures.

Huile d’hélichryse

L’hélichryse est une plante qui possède de nombreuses propriétés médicinales, notamment la capacité de combattre l’inflammation et de limiter l’activité des radicaux libres. Elle est également considérée comme un fluidifiant sanguin naturel capable de réduire la coagulation, ce qui en fait un véritable atout pour quiconque tente de prévenir la formation de caillots sanguins ou d’éliminer ces caillots après leur formation dans le corps.

Il n’est pas nécessaire d’ingérer de l’huile d’hélichryse. Les experts recommandent d’en mélanger environ six gouttes à un autre type d’huile, comme l’huile de coco ou l’huile d’olive, puis de l’appliquer sur la peau entourant la zone touchée par le caillot sanguin. Vous pouvez faire cela jusqu’à trois fois par jour et vérifier chaque jour les progrès réalisés.

L’huile d’hélichryse est dérivée de l’herbe médicinale, l’hélichryse. Elle présente de nombreux avantages pour la santé et est connue pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. C’est également un fluidifiant naturel du sang grâce à ses propriétés anticoagulantes.

Curcuma

Le curcuma est utilisé depuis des siècles dans certains des plats les plus savoureux de l’Inde. Cette épice jaune a une apparence étonnante, une saveur frappante et des bienfaits encore plus puissants pour la santé. Elle contient notamment de la curcumine, qui peut aider à prévenir la coagulation et, ce faisant, réduire potentiellement le risque de formation de caillots sanguins.

Vous pouvez ajouter du curcuma à vos préparations culinaires – sa saveur est similaire à celle du curry – ou en ajouter une cuillère à café dans du lait chaud et le consommer ainsi. Faites-le une ou deux fois par jour pour en tirer tous les bénéfices.

Sel d’Epsom

Le sel d’Epsom est connu pour sa capacité à soulager une variété de maux en l’utilisant dans un bain. Les partisans de l’utilisation du sel d’Epsom affirment qu’il peut aider à détendre le corps et à soulager le stress mental, à soulager les douleurs musculaires et les crampes, à éliminer les toxines du corps et même à améliorer la fonctionnalité des nerfs. En ce qui concerne cette liste, le sel d’Epsom, ajouté à un bain, améliorerait la circulation sanguine et réduirait l’inflammation, ce qui le rendrait parfait pour aider à combattre les caillots sanguins. En bref, les adeptes des bains de sel d’Epsom pensent qu’ils peuvent aider à se sentir mieux, tant physiquement que mentalement.

Contrairement à beaucoup d’autres produits de cette liste, vous n’allez pas ingérer du sel d’Epsom mais l’ajouter à l’eau de votre bain. Une fois que vous avez fait cela, allongez-vous et laissez le mélange d’eau salée imprégner votre corps pendant environ une demi-heure. Répétez l’opération chaque jour.

Ail

L’ail est peut-être l’un des aliments les plus polyvalents qui soient. S’il est déconseillé de le manger cru, râper de l’ail cru et l’ajouter aux sauces, ragoûts et marinades peut améliorer considérablement la saveur de vos plats préférés. Quant à ses propriétés internes, l’ail présente des avantages considérables pour la santé, car il contient de l’allicine et de l’ajoène, qui peuvent tous deux aider à traiter les caillots sanguins.

Vous pouvez essayer de consommer plus d’ail dans votre alimentation ou vous pouvez préparer une solution au goût étrange mais efficace composée de gousses d’ail, d’eau chaude et de miel. Ce thé, si vous pouvez l’appeler ainsi, doit être bouilli et consommé une fois refroidi.

Thé vert

Le thé vert a de multiples usages et, selon les personnes interrogées, il offre une série de bienfaits pour la santé lorsqu’il est consommé régulièrement. Les partisans du thé vert affirment que ses propriétés antioxydantes peuvent aider à prévenir la formation de caillots sanguins, tandis que ses caractéristiques anti-thrombotiques lui permettent de fluidifier les caillots sanguins s’ils apparaissent. Il s’agit à tout le moins d’une bonne alternative au café et au soda.

Aujourd’hui, il est très facile de trouver du thé vert ; il est disponible dans la plupart des épiceries et des pharmacies. Mais si vous voulez maximiser son potentiel, vous pouvez essayer d’utiliser l’extrait de thé vert, qui peut être ajouté à une tasse d’eau et consommé avec du miel (pour le goût). Répétez l’opération deux ou trois fois par jour.

Origan

L’origan, qu’il soit séché ou frais, est un excellent complément à de nombreux plats, du poulet rôti au poisson en passant par la sauce pour pâtes. Mais l’origan ne se limite pas à sa saveur : il possède également un certain nombre de propriétés bénéfiques pour la santé, comme sa capacité à combattre les radicaux libres et les inflammations. Il peut même contribuer à limiter la formation de caillots sanguins.

Vous pouvez ajouter de l’origan à vos aliments afin de bénéficier de ses nombreuses propriétés pour la santé ou vous pouvez prendre un supplément d’origan qui fournit tout ce dont vous avez besoin pour la journée en une seule pilule. L’huile d’origan est également une option ; il suffit d’ajouter une cuillère à café à un verre d’eau et de la boire trois ou quatre fois par jour.

Vitamine E

La vitamine E est composée d’une série de vitamines, connues sous le nom de tocophérols et de tocotriénols qui, ensemble, peuvent aider à combattre les radicaux libres et à aider l’organisme à résister à la coagulation du sang, ce qui en fait un partenaire idéal dans la lutte contre les dangereux caillots sanguins.

Vous pouvez prendre un supplément de vitamine E pour bénéficier des bienfaits de cette vitamine, ou vous pouvez simplement vous efforcer d’en consommer davantage dans votre alimentation. Les amandes, les épinards, les patates douces, les avocats, les graines de tournesol, l’huile de palme et la courge musquée sont des aliments populaires qui contiennent une quantité importante de vitamine E.

Cayenne

Le poivre de Cayenne est un excellent complément à tout repas qui a besoin d’être sérieusement épicé. Une simple pincée peut transformer un plat fade en quelque chose de beaucoup plus exotique et intéressant (veillez simplement à ne pas en abuser, surtout si vous préparez un repas pour une personne qui a du mal à supporter les épices). Mais le poivre de Cayenne ne se limite pas à sa touche épicée : il contient également des salicylates, dont il a été démontré qu’ils aident à fluidifier le sang, ce qui permet de traiter et de prévenir les caillots sanguins.

Vous pouvez soit ajouter du poivre de Cayenne à votre alimentation, soit envisager de prendre des gélules de poivre de Cayenne, que vous pouvez prendre deux fois par jour.

Gingembre

Le gingembre, qui est à la fois épicé et sucré, est un complément utile à toutes sortes de plats salés et sucrés. Mais comme le poivre de Cayenne, une autre entrée de cette liste, il possède les avantages pour la santé d’un composé connu sous le nom de salicylate, un anticoagulant bien connu. Il est donc très utile pour prévenir la formation de caillots sanguins.

Vous pouvez ajouter du gingembre (râpé ou en poudre) à votre cuisine ou vous pouvez préparer une boisson rapide qui vous aidera à activer rapidement plusieurs de ses bienfaits. Pour ce faire, épluchez un peu de gingembre ou ajoutez la variété en poudre à de l’eau chaude avec du miel. Une fois l’eau refroidie, buvez-la et répétez l’opération plusieurs fois par jour.

Huile de gaulthérie

Vous avez probablement apprécié les menthes ou les chewing-gums à la gaulthérie, mais avez-vous déjà entendu parler de ses propriétés anticoagulantes ? Dans l’huile de gaulthérie, vous pouvez trouver un composé connu sous le nom de salicylate de méthyle, qui est la partie de la gaulthérie ayant des propriétés anticoagulantes ; il peut également aider à lutter contre l’inflammation. Pour ces deux raisons, l’huile de wintergreen est un outil utile pour aider à combattre les caillots sanguins.

Pour tirer le meilleur parti de votre huile de gaulthérie, ajoutez cinq ou six gouttes à un autre type d’huile, comme 30 millilitres d’huile de coco ou d’olive. Prenez ensuite le mélange obtenu et appliquez-le en profondeur sur la zone du corps affectée par le caillot sanguin. Répétez ce processus une fois de plus, en faisant deux applications par jour.

Eau

En cas de doute, buvez beaucoup d’eau. De manière surprenante, peut-être, le fait de rester hydraté peut faire une grande différence lorsque vous craignez de développer des caillots sanguins, car leurs chances de se former augmentent lorsqu’une personne est déshydratée.

La quantité d’eau dont vous avez besoin chaque jour varie probablement en fonction de votre niveau d’activité physique, de votre taille et de votre poids. Elle peut également dépendre de tout autre problème de santé auquel vous pouvez être confronté. Pour la personne moyenne, entre six et huit verres d’eau par jour devraient suffire, mais consultez votre médecin de famille pour être sûr.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X