Aliments pouvant déclencher des crises de goutte

La goutte est une affection douloureuse qui touche 1 à 2 % des Nord-Américains. Bien que cette maladie puisse éventuellement disparaître toute seule, elle peut aussi durer des années. Les crises de goutte durent environ une semaine, et la majorité des personnes affectées subissent plusieurs crises par an.

Ne pas traiter la goutte peut entraîner un risque de diabète et de maladie cardiaque. La goutte chronique peut également provoquer des calculs rénaux. Cette maladie est causée par une accumulation d’acide urique dans le sang. Il se cristallise dans les articulations, le gros orteil étant la localisation dans la moitié des cas. Ce phénomène est appelé podagre.

Les symptômes d’une crise de goutte peuvent être contrôlés par des anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’autres médicaments. La prévention des crises de goutte repose sur l’alimentation. Un certain nombre d’aliments peuvent déclencher une crise de goutte. Des études récentes ont montré qu’un grand nombre des légumes que l’on croyait responsables des crises de goutte peuvent en fait en réduire le risque. Ces aliments comprennent les haricots, les pois et les légumes verts feuillus.

Voici une liste de 10 aliments pouvant déclencher la goutte. Essayez de les éviter ou de les consommer avec modération afin de prévenir vos crises.

Le poisson

Si vous souffrez de crises de goutte, il est préférable de ne pas consommer d’aliments riches en purines. Alors que des niveaux modérés de purines dans votre alimentation ne déclencheront pas de crise, des niveaux élevés le feront. Les poissons à forte teneur en purines sont le hareng, les sardines, la carpe, la morue, l’églefin, le saumon, la truite, le thon et les anchois. La consommation de ces aliments en petites quantités ne devrait pas provoquer de crise aiguë, mais un régime alimentaire riche en poisson à haute teneur en purines peut le faire.

L’alcool

La consommation d’alcool est l’un des principaux déclencheurs d’une crise de goutte douloureuse. Des études ont montré que la bière est tout particulièrement est dangereuse. Une étude a suivi 47 000 hommes pendant 12 ans et 2 % d’entre eux ont développé de la goutte. Ceux consommant davantage d’alcool présentaient un risque beaucoup plus élevé.

Une portion de bière par jour peut augmenter le risque de goutte de 50 %. La bière présente des taux élevés de purines, ce qui explique ce risque élevé . Les autres boissons alcoolisées à éviter sont les alcools forts et le vin.

La caféine

La caféine est un diurétique, ce qui signifie qu’elle peut réduire la quantité d’eau dans votre corps. Ceci est dangereux si vous souffrez de la goutte. Les cristaux d’acide urique sont en suspension dans votre sang, mais si vous êtes déshydraté, ils peuvent se cristalliser au niveau de vos articulations. Si vous buvez trop de caféine, votre corps peut se déshydrater.

Boire une tasse de café par jour est parfaitement acceptable, mais évitez de boire plusieurs tasses à la suite. Cela pourrait suffire à déclencher une crise de goutte.

Les abats

Les produits tripiers sont généralement riches en purines, ce qui fait en fait des aliments déclencheurs de crise de goutte. Evitez le foie, le cœur et les poumons des animaux. De tous les abats, le foie de veau est le plus riche en purines, avec 460 mg par portion. Les viandes rouges non tripières peuvent également être riches en purines. Par contre, le poulet bénéficie d’une teneur en purines peu élevée, et vous pouvez donc consommer cette protéine maigre sans danger.

Les aliments frits

Les aliments gras peuvent déclencher une crise de goutte douloureuse. Les aliments frits sont donc à éviter. Il a été démontré que les personnes ayant un indice de masse corporelle élevé sont plus exposées au risque de développer la goutte. Les aliments frits peuvent non seulement déclencher une crise, mais aussi vous exposer à un risque de goutte chronique.

Évitez les aliments frits dans l’huile, ainsi que les aliments préemballés qui se cuisent au four. Ces derniers sont souvent enrobés d’une panure qui contient des niveaux élevés d’huiles pour obtenir une texture croustillante.

La viande de bœuf

La viande de bœuf est l’un des aliments les plus riches en purines. L’animal entier comporte des niveaux modérés à élevés. Parmi les morceaux les plus riches en purines, citons le paleron, le filet, les côtes de bœuf, le rosbif et l’épaule. Le bœuf est aussi riche en graisses, également un déclencheur avéré de crise.

D’autres types de viande rouge tels que l’agneau et le porc contiennent également des niveaux élevés de purines. Vous n’êtes pas obligé de vous débarrasser complètement de ces produits, mais les consommer avec une grande modération peut être bénéfique.

Les boissons gazeuses

Boire du soda est dangereux si vous êtes prône aux crises de goutte. Des études ont montré un lien direct entre les boissons sucrées au fructose et les crises de goutte. De nombreuses variétés de sodas sont édulcorées au fructose. Des études montrent une corrélation entre l’augmentation des incidences de goutte au cours des dernières décennies et celle de la consommation de sodas.

Le nombre de personnes touchées par la goutte est passé de 16 cas sur 100 000 personnes en 1977 à 42 cas sur 100 000 personnes en 1996. Certains des sodas les plus populaires contiennent également de la caféine, ce qui accroît encore plus le risque de crise de goutte. La caféine est un diurétique et peut entrainer la déshydratation, qui peut ensuite provoquer la cristallisation de l’acide urique dans votre organisme et déclencher une crise de goutte.

Les sauces riches

La goutte était autrefois connue comme la maladie des riches, et peut clairement être provoquée par des sauces riches. De nombreuses sauces (vinaigrettes et accompagnant des plats) sont riches en graisses, créant un risque de crise de goutte. De plus, ces sauces sont généralement appliquées sur des viandes rouges, ce qui double le risque. Les sauces à éviter sont brunes et blanches, la sauce béarnaise, la sauce béchamel et la sauce hollandaise.

Mollusques et crustacés

Dans les villes où l’économie est basée sur la pêche, on note des cas de goutte beaucoup plus élevés. Cela peut être dû à l’augmentation de la quantité de coquillages dans le régime alimentaire. Les coquillages contiennent une quantité modérée de purines, mais une consommation régulière peut pousser l’organisme à bout et déclencher une crise de goutte. Les crustacés à forte teneur en purines sont le homard, les coquilles Saint-Jacques, les palourdes et le crabe.

Comme le poisson est riche en purines, il est essentiel d’avoir un régime varié qui ne se limite pas aux protéines des fruits de mer.

Jus de fruits

Les fruits sont extrêmement bons pour la santé et il peut être difficile de les considérer comme cause de goutte. Pourtant, les jus de fruits ont, eux, des taux de fructose naturels et artificiels. Manger un fruit en soi est une bonne chose car leurs fibres solubles limitent la libération des sucres. En comparaison, les jus de fruits sont de l’eau sucrée pure.

Une étude a révélé que les femmes qui boivent des liquides à forte teneur en fructose ont un risque de goutte 74 % plus élevé. Les boissons riches en fructose peuvent augmenter le taux d’acide urique. Restez surtout à l’écart du jus d’orange, car des études ont montré que cette boisson présente un risque élevé particulier.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X