Conseils FRA

9 moyens simples de réduire sa consommation d’acrylamide

Si vous avez suivi les informations récemment, vous avez peut-être entendu parler de l’avertissement de la FDA concernant les aliments riches en acrylamide, un produit chimique créé durant le processus de cuisson de nombreux aliments populaires (7000 au total), et lié de multiples fois, au cancer (dans des études animales).

En fait, la FDA estime que la consommation d’acrylamide est si dangereuse, qu’elle la considère comme un problème de sécurité alimentaire et urge les consommateurs à réduire leur consommation de ce produit chimique présent dans de nombreux aliments cuits, à haute température – comme les pommes-de-terre frites, cuites, grillées ou trop cuites, la pâtisserie, les biscuits, les céréales, les fruits secs, les crackers, les pains et petits pains, les fruits et légumes en conserve, certains aliments et formules pour bébés, le poisson, les burgers et les ailes de poulet congelés, les sauces, assaisonnements, bagels, pâtes à pizza toutes prêtes et même le café!

Avec cet avertissement en tête, il est temps de réduire votre consommation d’acrylamide en utilisant les mesures de sécurité suivantes…

1. Cuire vs. frire vos aliments

En raison du fait que l’acrylamide se forme quand un sucre et un acide aminé (appelé asparagine) fusionnent lorsque les aliments sont cuits à haute température, éviter de frire vos aliments et les cuire à la place peut être votre meilleure protection.

2. A la vapeur vs. à la poêle

En plus d’être formés lorsque vos aliments sont frits à l’huile, les acrylamides sont formés lorsque les aliments sont trop cuits, carbonisés ou brûlés alors qu’ils sont trop longtemps laissés sur la poêle ou le grill. Cuire vos aliments à la vapeur évitera la formation d’acrylamides.

3. Suivez les instructions de cuisson

Si vous aimez les aliments frits, rôtis, grillés ou cuits au four, tout n’est pas perdu. Vous pouvez toujours préparer vos aliments favoris (p.ex. pommes-de-terre congelées ou frites) et utiliser votre méthode de cuisson préférée en suivant les instructions de cuisson attentivement. Par exemple, surveillez de près le temps de cuisson et la température pour éviter de brûler ou de carboniser votre nourriture. De plus, la FDA affirme que les aliments chauffés à moins de 120 degrés ne forment pas d’acrylamides.

4. Ne brûlez pas vos toasts

Je cherche depuis longtemps une excuse pour jeter ce toast carbonisé matinal, et maintenant j’en ai une. La FDA affirme que manger un toast brûlé est considéré comme un danger pour la santé – surtout lorsque vous savez que plus le toast est grillé, plus il contient d’acrylamides. A la place, toastez votre pain légèrement doré et débarrassez-vous de toute zone brûlée ou noire.

5. Evitez les chips et les crackers

Malheureusement, selon la Société Américaine du Cancer, le snack favori des Américains – les chips – contient la plus grande quantité d’acrylamides. Et de nombreux crackers et pains secs (p.ex. crackers, biscuits apéritifs, pain de seigle etc.) contiennent également de grandes quantités de ce produit chimique.

6. Résistez à cet accompagnement de frites

Pareil pour les aliments frits comme les frites, ailes de poulet, Fish Sticks, surtout s’ils sont laissés à cuire pendant longtemps dans votre four ou consommés dans des fast-foods et restaurants.

7. Utilisez des méthodes de cuisson plus sûres

Pour avoir moins d’aliments frits, rôtis, cuits et grillés sur votre table à manger familiale, préférez d’autres méthodes de cuisson qui produisent moins d’acrylamides – comme la cuisson à la vapeur, à l’ébullition et au micro-ondes – et dans de nombreux cas, moins de gras et de calories (surtout dans le cas de la cuisson à la vapeur par rapport à la cuisson à la poêle).

8. Stockez vos aliments en sécurité

Des études de la FDA confirment que la façon dont vous stockez vos aliments peut augmenter ou diminuer la quantité d’acrylamide dans vos aliments cuits. Par exemple, les pommes-de-terre conservées au frigo contiennent plus d’acrylamide que celles stockées dans un placard ou garde-manger frais et sombre.

9. Préparez vos aliments correctement

En plus du stockage des aliments, la préparation des aliments peut également réduire les niveaux d’acrylamide lorsqu’ils sont cuits. Des études de la FDA ont lié des aliments (comme des pommes-de-terre en morceaux) trempés dans de l’eau fraiche et propre 30 minutes avant la cuisson, à la réduction des niveaux d’acrylamides dans les pommes-de-terre cuites.

X