Hormones FRA

6 causes et traitements de la gynécomastie ou des seins masculins

Bien que les seins masculins (ou en termes médicaux, gynécomastie) soient souvent considérés comme le résultat d’une alimentation malsaine, c’est en fait un signe d’un trouble médical qui peut être assez embarrassant pour les hommes.

Ce trouble implique la croissance de seins sur la poitrine des hommes et a souvent une cause médicale sous-jacente qui varie de case en cas. Examinons six causes et traitements de ce problème parfois douloureux physiquement et mentalement…

1. Les perturbations hormonales sont un facteur

La Mayo Clinic explique que l’apparence de seins chez les hommes peut être causée par une perturbation de l’équilibre testostérone/œstrogène. Bien que les œstrogènes soient souvent considérés comme une hormone purement féminine, ils jouent également un rôle chez les hommes.

Ces perturbations hormonales peuvent apparaître chez les nouveau-nés (via l’œstrogène maternel) et chez les adolescents en puberté, mais les hommes plus âgés peuvent également être atteints. Le trouble peut être douloureux, mais la clinique affirme qu’il disparaît souvent par lui-même.

shutterstock_288581330

2. Retracé à l’abus de drogue

WebMD minimise cet état comme « normal » chez de nombreux adolescents et hommes (70 % des ados développent de la gynécomastie durant la puberté), mais affirme que certains styles de vie augmentent le risque de le développer.

Les drogues et substances qui peuvent causer cette condition vont des médicaments anti-anxiété et antidépresseurs prescrits aux drogues de rue comme la marijuana ou l’héroïne, selon la source. L’alcool peut également être coupable, ajoute-t-il.

beer 2

3. Ce pourrait être un cancer du sein masculin

Bien que le cancer du sein soit une autre maladie communément associée aux femmes, il peut également survenir chez les hommes (mais bien plus rarement). Le cancer du sein est évidemment une maladie grave à lui seul, mais c’est également une cause de gynécomastie, selon la bibliothèque nationale de médecine des USA.

Le post note également que1 % des cas de gynécomastie sont retracés au cancer du sein masculin. Ce peut parfois être difficile pour les professionnels de la médecine de faire la différence entre le développement de seins causé par les hormones ou causé par un cancer. Tout ça pour dire : faites-vous examiner.

shutterstock_224672689

4. L’ibuprofène pendant la puberté aide

WebMD note que bien que la gynécomastie chez les adolescents durant la puberté ne requière pas habituellement de traitement drastique, votre adolescent peut prendre de l’ibuprofène (Brufen) pour contrôler la douleur et le gonflement.

La source mentionne également des compresses froides comme traitement alternatif non médicamenteux. Cependant, il note qu’il faut compter environ 2-3 ans à partir du développement de la gynécomastie pour que le torse revienne à la normale chez les adolescents post-pubescents.

shutterstock_390373792

5. Certains médicaments sur ordonnance

Bien que certains médicaments puissent causer le problème, certains autres peuvent le traiter, selon Healthline.com. La source de santé en ligne mentionne la raloxifène (Evista) et le tamoxifène (Soltamox) comme deux médicaments anticancéreux qui ont une utilisation non autorisée pour traiter la gynécomastie.

Le site note que le traitement par des médicaments non autorisés est souvent sûr, mais ne devrait pas être pris pour acquis (il pourrait y avoir des effets secondaires). Votre médecin aura bien évidemment besoin de déterminer la pertinence de la prise de ces médicaments pour un usage alternatif.

shutterstock_303141497

6. La liposuccion reste une option

Healthline.com explique également que si vous avez testé d’autres traitements et qu’ils ont échoué (ou que vous ne voulez pas attendre), vous pouvez vous tourner vers des options chirurgicales comme la liposuccion, qui implique l’ablation de la graisse via une petite incision faite par un chirurgien.

Ce traitement n’affecte pas le tissu du sein lui-même, ajoute le site. Vous pouvez opter pour la voie correctrice ou cosmétique en choisissant l’option chirurgicale suivant le résultat final que vous attendez. De plus, la liposuccion ne signifie pas forcément que vous êtes en surpoids puisqu’elle cible des zones particulières.

shutterstock_300379505
X