Symptômes de la maladie cœliaque : Êtes-vous atteint ?

La maladie cœliaque, également épelée maladie céliaque, est une maladie auto-immune qui touche environ 1 Américain sur 100. La maladie est causée par une intolérance au gluten. La gliadine, une protéine du blé, pousse le système immunitaire de la personne atteinte à attaquer son propre tissu intestinal. Cela provoque une atrophie villositaire, c’est-à-dire l’érosion des villosités qui absorbent les nutriments et qui bordent l’intestin grêle. D’autres céréales, comme l’orge et le seigle, contiennent des protéines de forme similaire qui peuvent provoquer la même réaction chez les personnes sensibles.

La maladie cœliaque peut causer des dommages irréversibles. Elle est d’origine génétique et peut être transmise de génération en génération. Le dépistage de la maladie céliaque se fait par d’analyses de sang et d’une endoscopie. Il est important que la personne atteinte continue à manger du gluten pendant le test de dépistage de la maladie cœliaque. Lorsqu’elle supprime le gluten de son alimentation, son organisme commence à se réparer, ce qui peut entrainer un faux négatif lors des tests.

La maladie cœliaque peut causer une multitude de problèmes. Les principaux proviennent de la malabsorption des nutriments. Elle peut entraîner l’ostéoporose, l’anémie et un retard de croissance chez les enfants. Les personnes souffrant de la maladie cœliaque sont également plus susceptibles de développer un lymphome non hodgkinien par rapport au reste de la population. La meilleure façon de se protéger et de minimiser les risques est de poser un diagnostic précoce et de suivre un régime alimentaire strict.

Voici 15 symptômes de la maladie cœliaque. Si vous souffrez de l’un de ces symptômes ou si vous pensez être à risque pour la maladie cœliaque, veuillez contacter votre médecin pour un test.

1. Aucun symptôme

Malheureusement, de nombreuses personnes qui souffrent de la maladie cœliaque ne présentent aucun symptôme. C’est particulièrement dangereux, car des lésions intestinales peuvent survenir même en l’absence de symptômes. Grâce aux nouvelles techniques de dépistage, des personnes sont diagnostiquées sans jamais soupçonner qu’elles sont atteintes de la maladie. Il est important que les personnes ne présentant aucun symptôme, mais dont le diagnostic est positif, s’alimentent correctement, car elles sont toujours exposées à des complications graves de la maladie céliaque, comme le cancer.

2. Ballonnements

De nombreuses personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent de ballonnements abdominaux douloureux. Pendant plusieurs jours après avoir consommé du gluten, l’estomac peut être distendu et rempli de gaz, ce qui peut être assez douloureux. De nombreuses personnes se plaignent de douleurs intestinales et de la sensation d’être « enceinte de six mois ». Elles peuvent également souffrir d’un excès de gaz, ou de flatulences. Les ballonnements peuvent être le symptôme d’autres troubles alimentaires ; il faut donc les rechercher en même temps que la consommation de gluten.

3. Diarrhée

La diarrhée chronique est un symptôme courant chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Les épisodes peuvent être malodorants, explosifs et douloureux. La couleur des selles peut être pâle ou blanche et flotte généralement à la surface de l’eau. Des selles solides peuvent aussi être présentes dans ces conditions. Les hémorroïdes sont un des symptômes liés à la diarrhée chronique. Celles-ci peuvent apparaitre lorsqu’il n’y a pas assez de substance dans les selles.

4. Constipation

Si la diarrhée est fréquente chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, certaines personnes peuvent être sujettes à la constipation. La constipation est due à la lenteur avec laquelle le corps déplace le contenu des intestins. L’organisme essaie peut-être de tirer tous les nutriments possibles des aliments, car les villosités endommagées ne fonctionnent pas aussi efficacement. La constipation peut être marquée par des périodes de forte diarrhée lorsque la personne consomme du gluten. La constipation peut provoquer des douleurs et des ballonnements.

5. Perte ou gain de poids

De nombreuses personnes souffrant de la maladie cœliaque perdent du poids car leur organisme réagit aux nutriments manquants. La diarrhée provoquée par le gluten peut bloquer l’absorption des calories contenues dans les aliments, vidant ainsi l’organisme de son carburant. À l’inverse, une personne atteinte peut en fait prendre du poids au lieu d’en perdre. Leur corps peut réclamer des nutriments à cor et à cri, et les personnes mangent donc en excès pour se nourrir correctement. Elles peuvent ainsi avoir du mal à perdre du poids tant qu’elles n’ont pas supprimé le gluten de leur alimentation.

6. Fatigue

La fatigue est une plainte courante des personnes atteintes de la maladie cœliaque. Les personnes atteintes de la maladie céliaque non diagnostiquées peuvent souffrir de malnutrition causée par des problèmes de malabsorption. L’organisme réagit par une fatigue extrême et un sentiment de malaise. Elles peuvent avoir envie d’aliments sucrés et de consommer des quantités excessives de caféine pour garder leur énergie. Après le diagnostic et l’élimination du gluten du régime alimentaire, la fatigue peut être le premier symptôme à disparaitre.

7. Difficultés de concentration

Les personnes souffrant de la maladie céliaque peuvent ressentir ce que l’on appelle une « fatigue cérébrale » liée à la consommation de gluten. Ce symptôme se manifeste immédiatement après la consommation de gluten et peut persister pendant plusieurs jours. Il se traduit par une sensation de confusion, des difficultés de concentration et des pertes de mémoire à court terme. Une personne atteinte peut oublier d’aller chercher ses enfants à l’école ou même oublier ce qu’elle est en train d’écrire au beau milieu d’une phrase. Heureusement, ce symptôme disparait lorsque la personne supprime le gluten de son alimentation. Elle peut même se sentir enfin éveillée après des années de fatigue.

8. Difficultés à s’endormir et à rester endormi

Des études récentes ont révélé que les patients atteints de la maladie cœliaque souffrent fréquemment de troubles du sommeil, même si le reste de leur alimentation est sain. Les troubles du sommeil sont plus fréquents chez les personnes souffrant de la maladie cœliaque que dans le reste de la population générale. Les troubles du sommeil peuvent se manifester par une incapacité à s’endormir ou à rester endormi. L’étude a révélé que les causes de l’incapacité à bien dormir comprennent la dépression, la fatigue et l’anxiété.

9. Engourdissement et picotements

De nombreuses personnes atteintes de la maladie cœliaque présentent des symptômes nerveux, tels que des engourdissements et des picotements. Les problèmes du système neurologique peuvent affecter le contrôle de la motricité globale et fine et les nerfs sensoriels. Une personne atteinte de la maladie céliaque et non diagnostiquée peut constater que ses extrémités présentent des problèmes nerveux. Cela peut inclure une sensation de fourmillement dans les mains et les pieds, allant de légère à « endormie ». D’autres parties du corps peuvent être affectées, comme les muscles faciaux.

10. Dépression

Malheureusement, les taux de dépression et de suicide sont plus élevés chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Des études ont montré que, même en suivant un régime sans gluten, les taux de dépression chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque sont beaucoup plus élevés que dans le reste de la population. Une étude a établi un lien entre les troubles de l’alimentation et la dépression chez les femmes souffrant de la maladie céliaque. Comme elles surveillent étroitement la présence de gluten dans leurs aliments, des troubles et des restrictions alimentaires peuvent apparaître. En ce qui concerne le risque de suicide, il semble qu’une fois le diagnostic posé et les changements alimentaires effectués, le risque de suicide soit considérablement réduit.

11. Flatulence

Après avoir lu certains des autres symptômes de cette liste, la flatulence ne doit probablement pas paraitre surprenante ! Elle accompagne souvent tout inconfort gastrique, comme les ballonnements et la diarrhée. L’excès de gaz est un symptôme courant de la maladie cœliaque non traitée. Healthline fait même référence à une petite étude publiée dans le Scandinavian Journal of Gastroenterology, qui réaffirme que les flatulences sont le symptôme le plus courant chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque.

La source fait également référence à une autre étude qui a examiné 96 adultes, tous atteints de la maladie cœliaque et vivant dans le nord de l’Inde. « L’excès de gaz et les ballonnements étaient présents dans 9,4 % des cas, » écrit Healthline.

Il est important de noter qu’il existe de nombreuses raisons différentes pour lesquelles une personne peut avoir un excès de gaz – la maladie cœliaque n’est qu’une d’entre elles. « Une étude a testé 150 personnes se plaignant d’une augmentation des gaz et a révélé que seules deux d’entre elles étaient atteintes de la maladie cœliaque, » explique la source. Les autres causes courantes sont la constipation, l’indigestion, avaler de l’air et d’autres affections comme l’intolérance au lactose et le syndrome du côlon irritable (SCI).

12. Anémie due à une carence en fer

L’anémie ferriprive se produit lors d’un manque de globules rouges dans l’organisme. La maladie cœliaque peut parfois entraîner une carence en fer, car elle interfère avec la capacité de l’organisme à absorber les nutriments. « Les symptômes d’une anémie ferriprive sont la fatigue, la faiblesse, les douleurs thoraciques, les maux de tête et les vertiges, » écrit Healthline.

La source fait référence à une étude particulière qui a examiné 34 enfants atteints de la maladie cœliaque. Les résultats ont montré que près de 15 % d’entre eux souffraient également d’une forme légère à modérée d’anémie ferriprive. Une autre étude portant sur 84 personnes « souffrant d’anémie ferriprive d’origine inconnue » a révélé que 7 % d’entre elles étaient atteintes de la maladie cœliaque. « Après avoir suivi un régime sans gluten, leur taux de fer sérique a augmenté de manière significative, » explique Healthline.

La dernière étude à laquelle Healthline fait référence sur ce sujet a été publiée dans le Turkish Journal of Gastroenterology et a été réalisée sur 727 patients atteints de maladie céliaque. Selon l’étude, 23 % d’entre eux étaient anémiques, et ceux qui étaient anémiques étaient deux fois plus susceptibles de présenter des lésions de l’intestin grêle et une faible masse osseuse. Ces deux effets secondaires étaient dus à la maladie cœliaque.

Encore une fois, il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles une personne peut souffrir d’anémie ferriprive ; la maladie cœliaque n’est pas la seule cause. Elle peut également être causée par un mauvais régime alimentaire et l’utilisation à long terme d’analgésiques comme l’aspirine, ainsi que par des pertes de sang importantes dues à des saignements menstruels abondants ou à des ulcères gastro-duodénaux, indique Healthline.

13. Éruption cutanée avec démangeaisons

La maladie cœliaque peut parfois provoquer une éruption cutanée avec démangeaisons, communément appelée dermatite herpétiforme. Cette éruption provoque une irritation vésiculeuse qui a tendance à apparaître sur les coudes, les genoux ou les fesses, indique Healthline. Selon une étude publiée dans le Scandinavian Journal of Gastroenterology, 17 % des personnes atteintes de la maladie cœliaque ont présenté ce type d’éruption et, dans la plupart des cas, c’est ce qui a conduit leur médecin à diagnostiquer la maladie cœliaque. Healthline note également qu’elle peut se développer si elles ne suivent pas correctement leur traitement.

« Il est intéressant de noter que certaines personnes peuvent développer cette éruption cutanée sans présenter les autres symptômes digestifs qui accompagnent généralement la maladie cœliaque. D’ailleurs, moins de 10 % des patients cœliaques qui développent une dermatite herpétiforme présentent les symptômes digestifs de la maladie cœliaque, » écrit Healthline.

Une éruption cutanée avec démangeaisons peut également être causée par de l’eczéma, du psoriasis, de la dermatite ou de l’urticaire.

14. Symptômes chez les enfants

Il n’est pas rare que les enfants aient des problèmes intestinaux. D’ailleurs, WebMD souligne qu’ils sont plus fréquents chez les enfants que chez les adultes. Lorsque la maladie cœliaque se déclare chez un enfant ou un adulte, elle peut provoquer toute une série de symptômes, notamment des problèmes de croissance, une perte de poids, une diarrhée chronique (qui peut même être sanglante), de la constipation, des vomissements, des ballonnements et des douleurs abdominales, de la fatigue, de l’irritabilité et un retard de croissance, indique la source.

Un enfant atteint de la maladie cœliaque peut avoir l’air de souffrir de malnutrition, avec le signe révélateur d’un abdomen gonflé. Son estomac sera distendu mais ses cuisses et ses fesses seront plates.

15. Symptômes chez les adolescents

Tout comme la maladie céliaque peut se manifester chez les enfants, les nourrissons et les adultes, elle peut également se manifester chez les adolescents. WebMD souligne que les symptômes de cette maladie sont susceptibles d’apparaitre lorsque l’adolescent se trouve dans une situation stressante, comme suite à une blessure, quitter le domicile familial ou lors d’une grossesse. Leurs symptômes seront similaires à ceux que nous venons d’énumérer pour les enfants, comme la diarrhée, la perte de poids et la fatigue, mais ils comprendront également des douleurs abdominales.

D’autres symptômes qui peuvent être présents chez les adolescents et qui n’ont pas encore été répertoriés sont une puberté tardive, des problèmes de croissance, une dépression, des démangeaisons de la peau (dermatite herpétiforme) ou des lésions buccales, indique WebMD.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X