Les troubles de l’articulation temporomandibulaire : les symptômes, les causes, et les traitements

Les troubles de l’articulation temporomandibulaire (ATM)—des grands mots pour décrire un trouble qui peut porter un grand impact. Cette articulation se trouve sur la mâchoire où il est lié au crâne. Tout le monde en possède un sur chaque côté de la mâchoire. Pour les gens qui souffrent des troubles de l’articulation temporomandibulaire, cette articulation peut provoquer du mal aux deux côtés de la bouche, normalement à cause de la génétique, l’arthrite, où une blessure de mâchoire, selon Mayo Clinic.

On n’entend pas souvent parler des troubles de l’ATM, mais ils sont en réalité très répandus, en particulier pour les personnes qui ont tendance à serrer ou grincer les dents. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les troubles de l’articulation temporomandibulaire.

1. Qu’est-ce que c’est ?

Comme on a déjà noté, l’articulation temporomandibulaire se trouve sur chaque côté de la mâchoire. Mayo Clinic la décrit comme une “charnière coulissante, reliant votre mâchoire à votre crâne.” Selon L’Association dentaire canadienne, l’ATM est considérée comme une des articulations les plus complexes du corps. Elle ne bouge pas seulement en avant et en arrière, mais elle peut aussi tourner et se déplacer d’un côté à l’autre. Avec l’aide des autres muscles et ligaments, elle nous permet aussi de mâcher, parler, bâiller, et avaler. Un trouble de l’articulation temporomandibulaire se produit quand quelqu’un ressent de la douleur dans l’articulation de la mâchoire et dans les muscles qui ouvrent et ferment la bouche, ou n’importe lesquels autres mouvements de la mâchoire.

Pour identifier l’articulation temporomandibulaire, mettez deux doigts sur votre joue, directement avant les oreilles, et puis ouvrez et fermez votre bouche. Vous devez sentir une articulation ronde qui bouge pendant que la bouche ouvre et ferme. “Ce que vous ressentez, ce sont les extrémités arrondies de la mâchoire inférieure qui glissent le long de l’articulation de l’os temporal, qui est la partie du crâne qui contient l’oreille interne et la tempe,” écrit Kid’s Health.

2. Les Symptômes les plus communs

Le symptôme le plus fréquent des troubles de l’articulation temporomandibulaire est la douleur à la tête, au cou, et bien sûr à la mâchoire. Quelqu’un qui souffre de ce trouble ressentira la douleur et la sensibilité à l’articulation et la mâchoire, aussitôt qu’environ les oreilles. WebMD note que cette douleur peut être temporaire ou peut durer des années. Tout dépend de la personne et de la sévérité de leurs troubles. Ces troubles peuvent aussi se présentent sur les deux côtés de la mâchoire, ou sur une seule côté. Ils peuvent rendre difficile l’acte de mâcher, ou en quelques cas, mener au trismus, ce qui en rend difficile l’acte même d’ouvrir ou fermer la mâchoire. Autres symptômes comprennent une enflure au visage, une “sensation de fatigue” au visage, ou une dislocation subite de l’occlusion, où les dents du haut et du bas ne s’aligne plus et ne se tiennent plus de la façon correcte, ce qui le rend maladroit de fermer la bouche. “Vous pouvez également ressentir des maux de dents, des maux de tête, des douleurs au cou, des étourdissements, des maux d’oreille, des problèmes auditifs, des douleurs dans la partie supérieure de l’épaule et des bourdonnements dans les oreilles (acouphènes),” érit WebMD.

Le Mayo Clinic note aussi que les troubles de l’ATM peuvent provoquer “un cliquetis ou une sensation de grincement” quand on ouvre et ferme la bouche. Mais si vous faites parti de ces gens qui se sentent un cliquetis quand ils mâchent, ne vous inquiétez pas. Beaucoup des personnes sans des troubles de l’ATM ressent cette sensation.

3. Les Facteurs

Dans la plupart des cases, il n’est pas certain quels facteurs précis mènent aux troubles de l’articulation temporomandibulaire. Tandis qu’ils peuvent être le résultat d’un grincement des dents ou une serrure habituelle de la mâchoire, ils sont aussi souvent attribués aux blessures à la mâchoire, l’articulation, ou les muscles de la tête et du cou. Par exemple, quelqu’un qui souffre un grand coup à la tête ou une entorse cervicale peut développer par suite de cette blessure un trouble de l’ATM. WebMD souligne aussi comme facteur possible “le mouvement du coussin mou ou du disque entre la boule et la douille de l’articulation, arthrite dans l’articulation,” et aussi le stress, qui peut être la raison pour laquelle on tend les muscles de la visage et serre les dents.

Medical News Today souligne qu’on peut argumenter que ces maladies sont causées par la mode de vie, par exemple, des musiciens qui jouent aux instruments. Selon cette source, les violonistes sont connus d’être plus à risque de développer un trouble de l’ATM que la personne moyenne, à cause de la position de leur instrument sous la mâchoire, et de la tension ou rigidité qu’ils peuvent ressentir pendant qu’ils jouent, ce qui mènent au stress et à la pression habituels.

4. La Prévention

Beaucoup de gens, même des enfants, vont développer un trouble de l’articulation temporomandibulaire quand ils grincent ou serrent les dents de façon habituelle. Il est important de noter, cependant, que cela ne se passe pas à chaque personne qui le fait ! Mais pour ceux qui le font, il existe quelques techniques pour éviter de developper cette maladie.

Kid’s Health explique que les enfants peuvent noter qu’il y a des temps particuliers où ils adoptent ces comportements. Par exemple, ils peuvent les adopter quand ils se sentent stressés en passant examen où quand ils sont fachés. S’ils peuvent reconnaître ces comportements au moment où ils se passent, les enfants peuvent être plus conscients de les arrêter. Si ces exemples sont le cas, il faut apprendre à l’enfant (ou à l’adulte d’ailleurs) des façons meilleures d’adresser leurs émotions de stress. Ils peuvent faire plus d’exercice ou essayer des nouveaux stratégies de respirer. Vous pouvez aussi demander à votre dentiste pour plus des idées.

5. Comment gérer la douleur

Il ne doit pas être un grand surpris d’entendre que la douleur associée avec les troubles de l’ATM peuvent être maladroit et une très grande nuisance. L’Association chiropratique canadienne offre quelques conseils pour comment traiter où même inverser un peu de cette douleur. Pour commencer, parce que les impacts des troubles de l’ATM se localisent sur la mâchoire et peuvent être irrités par l’ouverture et fermeture de la mâchoire, vous pouvez limiter ce comportement en mangeant des aliments plus mous. Le malade peut aussi essayer “d’appliquer des packs de glace, d’éviter les mouvements extrêmes de la mâchoire, d’apprendre des techniques pour se détendre et réduire le stress, et de pratiquer un étirement doux de la mâchoire pour aider à augmenter le mouvement.” Vous devez aussi cesser de mâcher le chewing gum, les ongles, et l’intérieur des joues.

L’Association chiropratique canadienne suggère aussi la thérapie du dégagement myofasciale intra-orale, une technique utilisée par quelques professionnels de la santé tels que les chiropracteurs pour dégager les muscles autour de l’articulation. Il y a aussi la manipulation vertébrale, le massage des tissus mous, et quelques exercices (qu’on discute en détail dans la section suivante) qui peuvent aider à soulager un peu de la douleur.

6. Des Exercices pour soulager la douleur

La douleur qui est associée avec les troubles de l’ATM peuvent être très inconfortable et maladroite, parce que l’ATM est entourée par des muscles qu’on a besoin d’utiliser tout le temps. Bien qu’un protecteur buccal soit un traitement courant pour les gens qui souffrent des troubles de l’ATM, Healthline cite une étude publiée en 2010 dans le Journal of Dental Research (Le Journal de la recherche dentique), qui a trouvé que les exercices peuvent augmenter l’amplitude des mouvements pour des personnes avec un déplacement de disque plus qu’un protecteur buccal.

L’Académie américaine des physiciens de famille (AAFP) et Royal Surrey County Hospital suggèrent des exercices faciles qui peuvent soulager la douleur associée avec un trouble de l’ATM et augmenter l’amplitude de mouvement à la mâchoire. Les exercices qu’ils notent comprennent “l’ouverture résistée de la bouche, la fermeture resistée de la bouche, la langue en avant, la mâchoire de côté à côté,” et “le mouvement de la mâchoire en avant.” Pour en apprendre plus de comment faire ces exercices, visiter ce site web. La source note que ces exercices ne doivent pas être douloureuses, et si vous sentez de la douleur en les faisant, vous devez consulter avec votre médecin avant de les continuer.

7. Quand doit-un consulter un médecin ?

Un trouble de l’ATM peut être facilement contrôlé et ne demande pas beaucoup d’attention des professionnels de santé. Cependant, le Mayo Clinic conseille aux gens avec une douleur et sensibilité soutenue, ou qui ont de la difficulté en ouvrant et fermant la mâchoire, de consulter un médecin, un dentiste, ou un spécialiste de l’ATM. Ces professionnels de santé peuvent découvrir la cause du problème, et s’il y en a des traitements possible.

8. Les Facteurs de risque communs

On a déjà discuté quelques facteurs possibles pour les troubles de l’ATM, mais existe-t-il des facteurs de risque plus généraux ? Pour commencer, pour des raisons qui ne sont pas très claires, ces troubles ont un impact plus important aux femmes qu’aux hommes, et ils sont plus répandus parmi les gens qui ont un âge entre 20 et 40. Cependant, le Mayo Clinic souligne quelques autres facteurs de risque : quelques genres d’arthrite, comme la polyarthrite rhumatoïde et l’arthose. Quelqu’un qui souffre déjà de ces genres d’arthrite peut être plus susceptible à développer un trouble de l’articulation temporomandibulaire.

En plus, quelqu’un qui a déjà subit une blessure de la mâchoire ou qui se connaît de se serrer les dents de façon habituelle ou de se grincer fréquemment la mâchoire tient un risque élevé de développer un trouble de l’ATM. Finalement, “certaines maladies du tissu conjonctif causent des problèmes pouvant affecter l’articulation temporo-mandibulaire,” écrit le Mayo Clinic.

9. Les Traitements à la maison

Ces traitements à la maison ressemblent à ce qu’on a déjà discuté plus tôt dans cet article comme parti du soulagement de la douleur. Il n’y a pas vraiment une guérison pour les troubles de l’ATM, mais il existe des choses qu’on peut faire pour aider à soulager la douleur. Beaucoup de ces techniques de soulagement de douleur peuvent être fait chez soi, ce qui rend les troubles de l’ATM une condition assez gérable. Beaucoup des gens utilisent des médicaments sans ordonnance comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur musculaire et le gonflement. Vous pouvez aussi essayer d’appliquer une compresse chaude ou froide sur la côté de votre visage pendant environs 10 minutes. Si votre dentiste vous a donné des exercices pour vous étirer la mâchoire, essayez de les faire après avoir appliqué votre compresse. Suivez-la avec une serviette de bain ou de toilette chaud à côté de la visage, et refaites-les quelques fois parmi le jour.

Par rapport à la régime alimentaire, une solution facile est d’échanger des aliments croquant ou moelleux pour des aliments plus mous. WebMD cite des aliments comme “le yaourt, la purée de pommes de terre, le fromage cottage, la soupe, les omelettes, le poisson, les fruits et les légumes cuits, les haricots ou les céréales” comme des bons aliments à choisir. Vous pouvez aussi couper votre nourriture en pièces plus petite pour que vous pouvez mâcher moins la nourriture. La même source liste de ne pas rester le menton sur la main et d’éviter de bâiller, crier, chanter, ou n’importe laquelle activité qui nécessite que la mâchoire s’ouvre plus qu’il faut. Pendant que vous vous reposez, faites attention de ne pas fermer totalement la mâchoire pour ne pas la serrer. En plus, demandez à votre dentiste pour des bons conseils de détente ou des exercices pour aider à soulager le stress.

10. Les Traitements traditionnels

Pour quelqu’un qui a besoin d’un peu plus que les traitements à maison pour soulager ses troubles de l’ATM, il existe aussi plusieurs traitements traditionnels qu’un dentiste peut recommander. Pour commencer, il y a des médicaments comme des AINS pour traiter la douleur et le gonflement. Quelqu’un qui a de la difficulté avec le grincement de la mâchoire ou le serrement des dents peut être prescrit un médicament pour relâcher les muscles, qui peut soulager le stress.

Il y a aussi des protecteurs buccaux de nuit ou des attelles qu’on met entre les dents pour éviter de les grincer. “Ils atténuent les effets de serrement ou de grincement et corrigent votre morsure en plaçant vos dents dans une position plus correcte,” écrit WebMD. La seule différence entre un protecteur buccal de nuit et une attelle est que l’attelle se porte tout le temps, et le protecteur buccal de nuit se porte seulement en dormant. Finalement, WebMD note qu’un dentiste peut travailler sur vos dents pour aider à soulager votre douleur en remplaçant des dents manquantes ou en utilisant des couronnes dentaires, des bridges dentaires, ou des appareils orthodontiques pour corriger un problème de morsure.

11. Des autres traitements

Si aucun des traitements soulignés ci-dessus ne réussissent pas à vous soulager la douleur, un médecin peut suggérer un des choix suivants.

En premier, le médecin peut vous suggérer la stimulation nerveuse électrique transcutanée (SNET), une thérapie qui utilise les courants électriques de faible intensité pour détendre la mâchoire et soulager la douleur. Ce traitement peut être offert au cabinet du médecin ou même chez vous. WebMD note aussi une échographie qui applique de la chaleur profonde à l’articulation pour soulager les courbatures et améliorer la mobilité, aussitôt que des injections aux points de déclenchement, ce qui sont en bref des analgésiques qui sont injectés dans la zone touchée, les soi-disant “points de déclenchement,” pour soulager la douleur. Finalement, il y a aussi la thérapie des ondes radio ou la thérapie par laser à bas niveau, qui utilisent la stimulation pour augmenter le flux sanguin et soulager la douleur.

12. La Chirurgie

La chirurgie est un dernier ressort pour les malades des troubles de l’ATM parce que, comme WebMD note, une fois faite, elle ne peut pas être changé. Si un dentiste conseille la chirurgie, soyez certain de chercher quelques autres choix aussi, même si c’est seulement au cas où.

Maintenant, on va discuter les trois catégories de chirurgie qui sont disponibles pour les troubles de l’ATM. En premier, il y a l’arthrocentèse, décrite par WebMD comme le plus minime parmi les chirurgies sur ce liste, et elle convient pour les personnes sans une histoire des troubles de l’ATM qui souffre d’une mâchoire verrouillée. Cette chirurgie peut être réalisée par un dentiste, qui introduit des aiguilles dans l’articulation pour la rincer. Puis, le dentiste utilise un outil pour éliminer le tissu dédommagé ou pour déloger un disque qui peut être bloqué dans l’articulation, ce qui mène à une mâchoire verrouillée.

Le second choix de chirurgie s’appelle l’arthroscopie. Elle s’effectue avec un arthroscope, qui permet au médecin de voir l’intérieur de l’articulation. Après l’administration de l’anesthésie générale, “le médecin fera une petite incision devant votre oreille et insérera l’outil. Celui-ci sera relié à un écran vidéo, ce qui lui permettra d’examiner votre articulation et la zone qui l’entoure. Il pourra ensuite retirer les tissus enflammés ou réaligner le disque ou l’articulation.” Tandis que cette chirurgie est considérée comme mini-invasive, elle laissera une petite cicatrice.

Finalement, le dernier choix est une chirurgie des articulations ouvertes. Ce choix est réservé pour les gens avec une articulation de mâchoire qui est abîmée, des tumeurs sur l’articulation, ou une articulation qui contient des cicatrices et des fragments d’os. Cette chirurgie est la plus invasive, avec un risque élevé des cicatrices et de l’atteinte nerveuse, selon WebMD.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X