Pied d’athlète FRA

Les symptômes irritants et brûlants du pied d’athlète

Le pied d’athlète (Tinea pedis) est une dermatomycose (infection de la peau par des champignons) très contagieuse qui se développe sur l’épiderme du pied. L’éruption survient le plus souvent dans les zones humides et sombres entre les orteils, où l’air ne peut pas passer pour encourager la guérison. Les douches de gymnases, piscines publiques, vestiaires et tout autre environnement où vous pourriez marcher pieds nus sont des points chauds pour attraper le champignon, puisqu’il se transmet de pied infecté à surface contaminée en attendant le passage d’un pied nu.

Voici les symptômes les plus communs du pied d’athlète…

1. Épaississement de la peau

Le pied d’athlète a tendance à se développer sous forme de trois types d’infections différentes. La première est le type ‘mocassin’, où la peau du bas du talon et des côtés du pied s’épaissit, se fendille et devient douloureuse.

Cet épaississement de la peau infecte rapidement les ongles de pied, qui s’épaississent et se décolorent (jaune ou opaque) jusqu’à ce qu’ils se désintègrent et se cassent en morceaux, jusqu’à finir par tomber et rendre les orteils encore plus vulnérables aux infections.

2. Éruption écailleuse

Le pied d’athlète infecte le plus souvent la palmure entre les orteils d’une manière qui est souvent confondue avec l’eczéma. Ce type de pied d’athlète entraine une éruption écailleuse et squameuse entre les orteils.

Cette infection est difficile à guérir, car elle se concentre sur les zones humides et sombres du pied qui sont peu aérées, mais peut facilement se propager sur les côtés du pied. L’infection peut empirer si vous portez des chaussures serrées, et cette infection est particulièrement douloureuse après avoir retiré des chaussures moites.

3. Pieds qui démangent

L’éruption rougeâtre et écailleuse qui indique une infection du pied d’athlète entraine souvent une démangeaison extrême, surtout entre les orteils. Et l’infection empire avec le port de chaussures serrées et de chaussettes humides de transpiration portées trop longtemps.

C’est pourquoi les démangeaisons sont pires juste après avoir ôté les chaussures et chaussettes. Résistez à la tentation de gratter les zones infectées par le champignon, car celui-ci peut facilement se propager de pied à main et vers d’autres zones du corps.

4. Ampoules aux pieds

Le pied d’athlète peut également se présenter sous forme d’infection vésiculaire causant le développement d’ampoules ou d’ulcères remplis de pus, et douloureux sous la peau de la plante du pied. Ces cloques sont souvent rouges et enflammées, et vont finir par éclater. Malheureusement, le gonflement et l’éclatement des ulcères peuvent survenir plusieurs fois après l’infection initiale.

Une infection bactérienne à long terme est communément associée au pied d’athlète sous forme vésiculaire. Ne triturez pas les cloques, car elles peuvent se propager facilement sur vos paumes, le côté de vos doigts et d’autres zones en contact.

5. Perte et décoloration des ongles de pied

Un pied d’athlète de type mocassin infecte la peau de la plante des pieds (crevasses et peau qui pèle) et des ongles de pied. Vous remarquerez souvent en premier la douleur et les brûlures sous les ongles de pied, puis une légère décoloration de ces derniers.

Lorsque l’infection du pied d’athlète s’installe sous les ongles de pied, ceux infectés vont s’épaissir, se crevasser et commencer à se désintégrer (tomber en morceaux). Au final, les ongles seront tellement brisés qu’ils tomberont du lit unguéal (ou lit de l`ongle).

6. Se protéger contre le pied d’athlète

Le pied d’athlète est hautement contagieux, c’est pourquoi vous devriez toujours porter des sandales d’eau ou de douche lorsque vous marchez sur des surfaces publiques pieds nus – comme des piscines, douches et vestiaires.

Les poussées de pied d’athlète peuvent survenir lorsque vous portez des chaussures serrées ou avez souvent les pieds humides, lorsque vous partagez des chaussures, chaussettes ou serviettes avec un individu affecté, lorsque vous avez une blessure de pied ou d’ongle, ou lorsque vous avez tendance à avoir des pieds qui transpirent et qui restent humides durant de longues périodes.

7. Traitement du pied d’athlète

Si vous avez la malchance d’attraper le pied d’athlète, vous pouvez traiter l’infection de chez vous en toute sécurité avec une crème antifongique (p.ex. clotrimazole ou miconazole) trouvée en pharmacie. Mais si vous avez été infecté une fois, vous aurez plus de chance d’être infecté de manière répétée, donc, soignez-vous avec le traitement prescrit par votre médecin ou votre pharmacien.

Votre médecin peut également vous recommander de tremper le pied infecté dans un bain d’eau salée, d’huile essentielle d’arbre à thé (melaleuca) et de vinaigre dilué pour aider à assécher les cloques et accélérer la guérison. Pour les cas sévères, des stéroïdes par voie topique peuvent être prescrits pour réduire la douleur et des antibiotiques oraux prescrits pour traiter les infections bactériennes.

X