système rénal FRA

Les 7 symptômes clés de l’insuffisance rénale

Beaucoup de gens vivent avec une maladie rénale chronique et à risque d’insuffisance rénale, sans même se rendre compte qu’il y’a un problème. La transition progressive de reins malades à insuffisance rénale chronique (IRC) à insuffisance rénale imminente est très subtile, présentant uniquement quelques symptômes dans les premiers stades.

Cependant, reconnaître les symptômes de l’insuffisance rénale imminente peut vous faire économiser des années de problèmes de santé. Voici les sept signes les plus courants de l’insuffisance rénale …

1. Maux de dos et de jambes

Les douleurs dans les jambes et dans le haut du dos – près de l’endroit où les reins sont situés – sont l’un des symptômes typiques de l’IRC. Généralement, les douleurs ne sont ressenties que du côté du rein affecté. La douleur est tellement insupportable qu’elle est très souvent comparée à la douleur du travail lors de l’accouchement.

2. Urgence urinaire

Les reins produisent l’urine en vue de filtrer les déchets hors du corps. Cela signifie que lorsque les reins sont compromis, on expérimente de l’urgence urinaire, fréquemment au milieu de la nuit. Le patient peut également reporter qu’il urine beaucoup plus fréquemment que d’habitude, en plus grande quantité et avec une pression urinaire accrue. La pression sur la vessie peut être si forte que vous vous sentez êtres incapables de contrôler le flot de l’urine, ce qui vous pousse ainsi à vous précipiter à la salle de bains (tout comme en cas d’une infection des voies urinaires). Si l’urine contient du sang, consultez immédiatement un médecin.

3. Fatigue

Des reins en bonne santé produisent des quantités suffisantes d’érythropoïétine (EPO), hormone qui commande le transport d’oxygène par les globules rouges afin de dynamiser les muscles et le cerveau. Si l’EPO n’est pas présente en quantité suffisante (comme en cas d’IRC), votre corps et votre cerveau se fatiguent plus rapidement, et vous aurez besoin de plus de sommeil que d’habitude.

4. Œdème des extrémités

Comme les reins se détériorent petit à petit, ils ralentissent et sont de moins en moins capables d’éliminer les excès de fluide du corps. Par conséquent, ces excès de fluide se dirigent vers vos extrémités, ce qui entraîne un gonflement des jambes, des mains, des chevilles et des pieds ; au point où vous n’arrivez pas à fermer vos chaussures ou porter vos bagues.

5. Irritation de la peau

Ces épisodes d’irritation cutanée sont identiques à l’irritation causée par l’acné et les éruptions cutanées qui démangent. Ceci est une conséquence des effets des déchets flottant librement à travers les cellules du corps (les reins éliminent généralement ces déchets via l’urine). Ceci peut causer une intoxication de votre peau.

6. Nausées

L’intoxication (ou l’augmentation des déchets qui ne peuvent pas être éliminés par le sang ou l’urine) se traduit souvent par un sentiment général de nausées accompagné d’un manque d’appétit et d’une subséquente perte de poids. Dans les cas graves, le patient expérimente des épisodes de vomissement, ce qui aggrave encore plus sa malnutrition.

7. Goût métallique

En cas d’IRC, les patients décrivent souvent ressentir un goût métallique dans la bouche (également appelée «souffle d’ammoniac ») qui persiste dans les semaines et les mois antérieurs à l’échec réel du rein. Cette saveur métallique est une conséquence directe de l’urémie (l’excès de déchets présents dans le sang).

Share This Article

X