Insomnie FRA

8 types d’insomnie et de manque de sommeil différents

Vous avez du mal à dormir la nuit ? Vous n’êtes pas seul. Des études, y compris une étude de l’American Sleep Foundation, montrent qu’environ la moitié des Américains rapportent des troubles du sommeil une fois de temps en temps, et que plus d’un sur cinq souffrirait d’insomnie chronique.

En termes généraux, l’insomnie est un symptôme qui peut résulter du stress, de l’anxiété, de la dépression, d’une maladie grave, de la douleur ou de l’abus de substances. Pour aider à surmonter votre manque de sommeil, vous devez d’abord déterminer le type d’insomnie qui vous affecte…

1. Insomnie générale

Le terme générique pour parler du manque de sommeil est l’insomnie, une classification de troubles du sommeil qui implique quelqu’un ayant des difficultés à dormir la nuit (ou qui se réveille au milieu de la nuit ou se réveille trop tôt). Globalement, l’insomnie est simplement définie comme une quantité insuffisante de sommeil ou une qualité insuffisante de sommeil.

Si vous avez du mal à dormir de manière occasionnelle, votre médecin vous diagnostiquera probablement une insomnie générale. Mais si votre manque de sommeil est causé par quelque chose de plus spécifique, le traitement peut requérir une approche différente.

insomnia

2. Insomnie d’ajustement

Comme le nom l’indique, l’insomnie d’ajustement est un manque de sommeil qui résulte d’un ajustement majeur dans la vie du patient. Cette insomnie est également appelée insomnie aiguë ou insomnie à court terme, et résulte habituellement du stress d’un évènement majeur dans la vie, comme une rupture (un divorce), la mort d’un proche, la perte d’un emploi, le développement d’une maladie grave, etc.

L’insomnie d’ajustement peut être traitée avec des médicaments ainsi que de la psychothérapie cognitivo-comportementale pour aider le patient à gérer son stress et à retrouver un horaire de sommeil normal.

Insomnia

3. Insomnie d’enfance

Les adultes ne sont pas les seuls à souffrir d’insomnie ; les enfants peuvent également connaître des troubles importants du sommeil qui peut affecter leur concentration à l’école. L’insomnie d’enfance est grave et peut avoir un impact négatif sur le développement naturel d’un enfant.

Typiquement, les médecins hésitent à traiter l’insomnie infantile avec des médicaments. L’approche préférée est une conversation avec l’enfant pour découvrir la cause du problème. Souvent, c’est lié à du stress ou des horaires de coucher irréguliers.

fatigue child

4. Insomnie idiopathique

L’insomnie idiopathique est l’un des troubles du sommeil les plus sérieux. C’est un problème qui dure toute la vie et qui commence dès la petite enfance. Typiquement, l’insomnie idiopathique n’a rien à voir avec du stress, des médicaments ou des douleurs.

En termes généraux, l’insomnie idiopathique résulte d’un genre de déséquilibre physique dans le corps. Par exemple, ce peut être le résultat d’un système de réveil hyperactif ou d’un déclencheur du sommeil trop passif. Ce qui est clair, c’est que les patients ont besoin d’un traitement spécial et unique à leur trouble spécifique.

shutterstock_304145354

5. Insomnie due à l’abus de substance

Il y a un grand nombre de substances qui peuvent avoir un impact négatif sur le sommeil, y compris les médicaments, la caféine, l’alcool et certains aliments. Certains médicaments peuvent empêcher le sommeil (c’est pourquoi vous devez les prendre en matinée). La caféine peut empêcher l’esprit de se débrancher en soirée.

Bien que l’alcool puisse aider à s’endormir, il peut forcer à se réveiller au milieu de la nuit, et certains aliments (en particulier épicés) peuvent entraîner une indigestion qui retarde le sommeil. Votre défi est de déterminer comment retirer le problème de substance de votre alimentation afin de retrouver un sommeil efficace. Ce changement peut demander l’assistance de professionnels médicaux.

alcoholic

6. Insomnie due à un trouble médical

Parfois, l’insomnie est un problème de santé mentale lié au stress et l’anxiété. Ce peut certainement être le cas lorsqu’une personne développe une maladie grave.

La douleur est souvent un symptôme d’une maladie grave et elle peut avoir un impact important sur le sommeil. Les médicaments conçus pour réduire ou éliminer la douleur peuvent aider, mais ils peuvent également avoir un impact sur le sommeil du patient. Si vous souffrez d’une maladie grave, consultez votre médecin à propos de vos troubles du sommeil et comment les dépasser.

prescription medication

7. Insomnie paradoxale

L’insomnie paradoxale est une affaire compliquée qui prend place sans évidence nette que le manque de sommeil soit un problème. Ceux qui connaissent ce trouble exagèrent souvent le problème, ce qui veut dire qu’ils affirment avoir dormi bien moins qu’en réalité.

Il peut y avoir un grand nombre d’explications pour l’insomnie paradoxale, mais le problème sous-jacent comporte une origine mentale. Si quelqu’un de proche semble souffrir de ce type d’insomnie, encouragez-le à consulter honnêtement un docteur sur le problème.

insomnia

8. Insomnie psychophysiologique

Ça paraît un peu compliqué, mais l’insomnie psychophysiologique est assez commune et simple : c’est en fait une insomnie causée par trop d’inquiétude à propos de ne pas arriver à dormir. En réalité, c’est un cercle vicieux : on ne dort pas, on s’inquiète de ne pas dormir, et pour cette raison, on ne parvient pas à dormir.

Dans de nombreux cas, les personnes souffrant de cette forme d’insomnie se concentrent trop sur être fatigué le lendemain à cause d’une mauvaise nuit de sommeil. Pour surmonter le problème, vous devrez peut-être être traité pour anxiété ou dépression et suivre une psychothérapie cognitivo-comportementale.

Insomnia
X