Trouble Affectif Saisonnier FRA

Est-ce que je souffre de trouble affectif saisonnier ?

Chacun et chacune d’entre nous ressent un petit pincement au cœur quand les jours d’été à la plage et que les feuilles dorées de l’automne font place aux jours gris, ternes et froids de l’hiver. Mais pour environ 2% de la population, le changement soudain de saison peut entrainer un type de dépression, appelé trouble affectif saisonnier (TAS), qui empire avec l’exposition limitée au soleil à la fin de l’automne et en hiver, et disparait avec l’arrivée du printemps.

Le trouble affectif saisonnier varie entre les individus touchés, mais ces dix signes communs et souvent écrasants apparaissent et suggèrent que vous (ou qu’une personne proche) avez besoin d’aide professionnelle pour gérer les symptômes du TAS…

1. Fatigue invalidante

Un manque d’énergie soudain et épuisant sans raison apparente peut être la première indication que quelque chose ne va pas. Les victimes de TAS décrivent habituellement un sentiment de fatigue physique et mentale, ainsi qu’un sentiment de lourdeur dans le corps entier qui rend les tâches les plus simples difficiles et exténuantes.

2. Repli sur soi

Un autre symptôme courant du TAS est l’auto-aliénation des activités sociales, des loisirs, et des personnes qui faisaient partie intégrante de votre vie sociale. Cela peut inclure la perte d’intérêt envers les activités quotidiennes et passe-temps favoris, ou un manque d’intérêt dans les activités sexuelles ou le maintien de l’hygiène personnelle.

3. Manque de concentration

Des problèmes de mémoire et de concentration peuvent également indiquer le TAS. Beaucoup de gens décrivent ce manque de concentration comme une difficulté à se souvenir de rendez-vous, ou l’incapacité sévère à prendre des décisions simples et routinières (p.ex. quoi manger ou porter).

4. Troubles du sommeil

Des changements soudains dans les habitudes de sommeil – qui peuvent aller de l’hypersomnie (dormir tout le temps) à l’insomnie (incapacité à dormir) – indiquent souvent un problème si vous êtes en bonne santé. Vous pouvez vous réveiller fréquemment durant la nuit ou vous réveiller épuisé, même après avoir dormi pendant 8 heures.

5. Découragement et dégonflement

Une personne normalement insouciante peut expérimenter un cafard sévère – comme un sentiment de haine de soi, de dévalorisation, de désespoir, et une vision misérable de la vie en général.

6. Douleurs articulaires et musculaires

Maux de cou, de dos, de genou, de hanche, d’épaule, de tête et de ventre – tout est source de malaise sans raison apparente pour les victimes de TAS. Le malaise s’installe avec des douleurs sourdes dans tout le corps.

7. Irritabilité

De nombreuses victimes de TAS se plaignent de montagnes russes émotionnelles, où une minute elles sont en larmes et la minute suivante, en colère. Sur une échelle moins sévère, vous pouvez aussi vous sentir agité et inquiet, mais sans savoir pourquoi ou quoi faire pour apaiser votre irritabilité.

8. Poids et appétit

Un autre signe commun que quelque chose ne va pas chez une victime de TAS est la fluctuation de poids et de l’appétit. Vous pouvez expérimenter en quelques semaines une perte/prise de poids soudaine et significative sans changement de santé, d’alimentation ou de niveaux d’activité, ainsi que perdre tout intérêt pour la nourriture ou l`utiliser pour vous réconforter.

9. Anxiété

L’anxiété qui se propage chez les victimes de TAS peut aller d’une agitation légère à une forme sévère de stress et de nervosité qui peut se transformer en incapacité totale à faire face à la vie sans aide professionnelle.

10. Insouciance

Le TAS peut rendre certaines personnes incapables, mais il peut aussi causer des comportements risqués chez des individus plus prudents. Ceci est souvent décrit comme un sentiment d’évasion qui peut entrainer des comportements sexuels compulsifs, le jeu, la toxicomanie, ou la recherche de sensations fortes.

Share This Article

X