Dépendance Aux Drogues FRA

10 Signes de l’abus d’alcool : Quand l’alcool devient un problème

L’abus d’alcool est une très mauvaise habitude que beaucoup de gens aujourd’hui ont du mal à reconnaitre. En général, la majorité des gens aiment bien avoir un verre de vin ou une bière bien fraiche après une longue journée de travail. Cependant, la difficulté majeure est d`être en mesure de reconnaitre que votre consommation d’alcool est devenue un problème. La consommation d’alcool de manière «sociale » peut rapidement se transformer en un problème grave, surtout pour ceux qui sont sujets à l’addiction.

Si vous vous demandez si vous avez (ou quelqu’un que vous connaissez) un problème d’alcool, jetez un œil aux 10 signes et symptômes indiqués ci-dessous. Si l’un ou plusieurs de ces symptômes vous ont l’air familier, il est sans doute temps de rechercher de l’aide professionnelle. L’abus d’alcool a de graves conséquences à long terme sur votre santé, ainsi que dans la vie de tous ceux qui vous entourent. Le plus tôt vous obtenez de l’aide, le mieux ce sera pour vous et vos proches.

Voici les 10 signes les plus communs qui indiquent l’abus d’alcool :

1. Perte de mémoire et trous de mémoire temporaires

Si vous buvez tellement d’alcool qu’il vous arrive parfois d’avoir des trous de mémoire (par exemple, vous avez des difficultés à vous souvenir de certaines choses qui se seraient passées hier soir), vous pourriez avoir un problème d’alcool. L’incapacité à se rappeler des évènements qui se produisent lorsque vous buvez est le résultat d’un excès d’alcool qui empêche au cerveau de fonctionner normalement. Si vous souffrez de trous de mémoire régulièrs en raison du fait que vous buviez, vous devriez sérieusement envisager de vous faire soigner.

2. Vous buvez pour vous remonter le moral

Si chaque fois que vous êtes de mauvaise humeur vous comptez sur l’alcool pour vous remonter le moral, vous êtes sans doute en train d’en devenir dépendant. Un verre de champagne pour fêter un événement ou une bière pendant que vous regardez un match de football est tout à fait acceptable, mais se servir de l’alcool pour vous aider à vous sentir mieux quand vous êtes déprimé est un signe commun de toxicomanie.

3. Vous avez essayé d’arrêter de boire, mais n’y arrivez pas

A un moment donné, certains d’entre nous ont essayé d’arrêter (ou au moins de réduire) leur consommation d’alcool. Si vous avez essayé de quitter plusieurs fois et n’y êtes pas arrivé, cela pourrait indiquer que vous êtes sans doute devenu « accro » à l’alcool. Une fois que vous devenez « accro », il est difficile de contrôler la quantité d’alcool que vous consommez par jour. Il est donc sans doute temps pour vous de rechercher l’assistance d’un professionnel.

4. Vous buvez car ça vous aide à être «comme tout le monde » ou à vous «intégrer»

Ressentez-vous la nécessité de consommer de l’alcool pour appartenir à un groupe ? Si pour vous sentir à l’aise dans certains milieux sociaux vous avez besoin d’un verre (ou d’une bouteille) dans la main, vous pourriez avoir un problème. Vous ne devriez pas avoir besoin d’alcool pour vous sentir « normal ». Si c’est le cas, vous êtes sans doute en train de vous servir de l’alcool pour faire face à des problèmes plus profonds.

5. Rougissement de la peau/Couperose sur le visage

L’un des signes physiques de l’alcoolisme chronique est le rougissement de la peau suite à la dilatation des capillaires sous-cutanés. Si vous avez remarqué un changement inexpliqué de couleur de votre peau (ou si d’autres personnes vous ont fait cette remarque) peut-être devriez-vous envisager de réduire votre consommation d’alcool ou de chercher un traitement pour une potentielle dépendance.

6. Tremblement de mains

Le tremblement de mains est également un des symptômes les plus communs de l’alcoolisme. Si vos mains se mettent à trembler sans raison (surtout après une journée/nuit de beuverie), c’est parce que les nerfs de votre corps ont été endommagés en raison de l’excès d’alcool. Si cela se produit fréquemment, vous avez certainement besoin de voir quelqu’un pour répondre à vos questions.

7. Problèmes de famille engendrés par votre consommation d’alcool

Si chaque fois que vous buvez cela crée des querelles récurrentes avec des amis ou membres de votre famille, cela indique clairement que vos habitudes sont devenues beaucoup plus dangereuses que vous ne le pensiez. Si vous ne pouvez pas renoncer à l’alcool quand les amis et membres de la famille expriment leur inquiétude, vous êtes devenu accro. Une fois que vous êtes accro, il est très difficile de rompre avec l’habitude. Le plus tôt vous recherchez de l’aide, le plus tôt vous pouvez guérir votre corps et les relations que vous avez brisées à cause de l’alcool.

8. Vous buvez en secret ou vous mentez au sujet de votre consommation d’alcool

Si vous ressentez le besoin de boire en cachette ou de mentir à votre famille et à vos amis au sujet de la quantité d’alcool que vous consommez, vous avez certainement un problème ; simplement à cause du fait que vous ne mentiriez pas à ce sujet si vous pensiez que ce que vous faites est parfaitement normal. À ce stade, vous avez probablement réalisé que vous avez un problème, mais n’êtes pas encore disposé à demander de l’aide. Si vous ne pouvez pas arrêter de mentir au sujet de vos problèmes d’alcool, votre vie peut virer hors de contrôle très rapidement. Il est impératif que vous recherchiez de l’aide immédiatement pour répondre à votre problème de toxicomanie.

9. Anxiété, insomnie et/ou nausées lorsque vous arrêter de boire

Bien sûr, beaucoup d’entre nous éprouvent de l’anxiété, de l’insomnie et/ou des nausées après une nuit de beuverie (cela fait partie de la « gueule de bois »). Cependant, si vous ressentez ces symptômes pendant plusieurs jours après que vous ayez cessé de boire, c’est probablement parce que vous êtes devenu accro. Votre corps reconnaît ces symptômes, car il souffre de sevrage de l’alcool. Cela signifie que votre corps est devenu tellement dépendant à l’alcool qu’il ne sait pas quoi faire quand vous arrêtez de boire. Heureusement, ces symptômes finiront par s’estomper une fois que vous avez complètement éliminé l’alcool de votre système pour une période de temps significative.

10. Vous buvez le matin, au réveil

Si chaque matin vous vous sentez contraint de prendre un verre, vous avez presque certainement un problème avec l’alcool. D`un point de vue physiologique, il n’y a aucune raison d’avoir envie de boire de l’alcool durant la matinée, à moins que votre corps n`en soit complètement accro ; dans ce cas vous avez l’impression de ne pouvoir commencer votre journée sans boire. Et si vous devez vous rendre en voiture quelque part, vous serez disposé à prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Recherchez de l’aide aussitôt que possible, avant que ce problème ne mette votre vie et celle de vos proches en danger.

Share This Article

X