Nutrition FRA

Top 8 des aliments inflammatoires

L’inflammation est la réponse naturelle du corps pour le protéger contre les bactéries, virus et infections étrangères. Lorsqu’il détecte une menace, le corps déclenche la libération de produits chimiques et de globules blancs (combattant les germes). Mais dans le cas de certaines maladies inflammatoires ou auto-immunes – comme l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, la fibromyalgie, la maladie cœliaque, la maladie de Crohn ou la sclérose en plaque – la réponse du système immunitaire est inflammatoire même lors de l’absence de menace. Le résultat endommage les tissus internes, cause l’hypertension artérielle, des articulations douloureuses, raides et enflées, et encourage la croissance de cellules anormales (p.ex. cellules cancéreuses).

Eviter de consommer ces 8 aliments peut aider à réduire et à apaiser la réponse inflammatoire…

1. Produits laitiers de vache

Il n’est pas surprenant que plus de la moitié de la population mondiale souffre d’intolérance ou d’allergie au lait de vache. En fait, le lait, la crème et le fromage de vache sont des aliments très inflammatoires qui peuvent causer des maux d’estomac, de la constipation, de la diarrhée, de l’urticaire et des problèmes respiratoires. Si vous êtes allergique ou intolérant au lait, échangez-le avec des variétés aux amandes, au chanvre, ou au soja organique.

2. Viandes rouges grasses

Les viandes rouges grasses – comme les burgers, côtes de bœuf, bœuf haché ou autres découpes grasses – sont considérées comme inflammatoires car elles sont riches en graisses animales, qui sont liées au diabète chronique, aux maladies cardiaques, et au cancer dans plusieurs études médicales, dont l’une plus récente provenant de l’Université de Californie, San Francisco.

3. Fromage

J’ai déjà mentionné fromage crémeux, mais une recherche de l’University College de Londres affirme que 60% de la population adulte mondiale ne peut digérer le lait de vache (ou plus particulièrement le lactose, le principal sucre de ce lait). Cela explique pourquoi le fromage, surtout les variétés riches en sodium et transformées, cause l’inflammation – les fromages durs et naturels causent moins d’inflammation car ils ont une plus faible teneur en sodium.

4. Margarine

La margarine, comme d’autres pâtes à tartiner riches en graisses trans ou huiles partiellement hydrogénées, sont à éviter complètement car elles exacerbent la réponse inflammatoire. A la place, Daphne Miller, médecin, auteur et professeur de médecine familiale à l’Université de Californie, San Francisco, recommande l’utilisation d’huile d’olive ou de beurre clarifié comme le ghee, riches en acides gras Oméga-6, et qui apportent une saveur concentrée en petites quantités par rapport au beurre habituel.

5. Viandes fumées et transformées

Comme pour les viandes rouges grasses, la charcuterie ou autres viandes préservées et transformées en utilisant une combinaison de sel, de nitrates, de nitrite et de sucre pour augmenter leur longévité et leur saveur (p.ex. hotdogs, saucisses, saucisse italienne, et autres viandes froides) déclenchent l’inflammation et sont liés à des maladies auto-immunes. Pour consommer des graisses saines Oméga-3, échangez la charcuterie contre du thon, des sardines, du saumon frais ou congelés, des noix et des haricots.

6. Alcool

La prochaine fois que vous levez votre verre de bière, de cidre, de vin ou de spiritueux, rappelez-vous que l’Harvard Medical School a longtemps lié l’abus d’alcool à l’inflammation chronique, surtout dans le foie, ce qui peut causer le développement de crise cardiaque, AVC, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, la démence vasculaire sous-corticale, et la croissance de tumeurs cancéreuses.

7. Huiles végétales

Selon de nombreuses organisations nutritionnelles de renom, telles le Beller Nutritional Institute en Californie, une alimentation trop riche en acides gras Oméga-6 cause l’inflammation. Mais vous pouvez réduire ce risque en remplaçant les huiles Oméga-6 (p.ex. soja, tournesol et carthame) avec des huiles riches en Oméga-3 (p.ex. huile d’olive extra vierge ou huile de colza pressée).

8. Additifs alimentaires

Nous entendons depuis longtemps les avertissements sur la consommation excessive d’aliments hyper-transformés. Une raison est qu’ils contiennent de nombreux additifs populaires, comme le glutamate monosodique (GMS) et l’aspartame, qui, selon des études du Centre des Maladies Respiratoires et de l’Asthme de l’Université de Newcastle en Australie, sont liés à des symptômes inflammatoires aggravés chez ceux qui souffrent de maladies chroniques telles l’asthme.

Share This Article

X