Alimentation FRA

7 super-aliments dans la cuisine de Bonne-Maman

Pensez-vous une seconde que votre grand-mère et votre grand-père mangeaient des graines de chia ? Sans rire, le concept du « manger propre » n’existait même pas dans leur vocabulaire. Et quand Bonne-maman préparait un souper familial le dimanche, elle n’utilisait jamais d’huile de coco au lieu de matière grasse plus traditionnelle pour ses biscuits, gâteaux et tartes. Mais à l’époque, bonne-maman vous a sans doute servi des super aliments sans même s’en rendre compte.

Remontons dans le passé avec ces sept super aliments que grand-mère remet au goût du jour…

1. Choux de Bruxelles

Vous snobiez sans doute les choux de Bruxelles de votre grand-mère lors des repas de famille. Mais une étude du journal Carcinogenesis a découvert que ces mini choux regorgeaient littéralement de nutriments essentiels, et pouvaient même aider à empêcher le cancer !

En fait, une simple tasse de ces légumes crucifères odorants contiendrait 240 % de votre apport journalier recommandé de vitamine K1 et un incroyable 130 % de votre AJR de vitamine C, sans oublier le potassium, les fibres, le manganèse et les vitamines B. Les choux de Bruxelles aux pouvoirs antioxydants peuvent être coupés en deux et sautés dans de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique pour une garniture saine et anti-cancer.

brussels

2. Choux

Tout comme leur mini cousin (le chou de Bruxelles) mentionné ci-dessus, les choux font partie des légumes (pas uniquement crucifères) les plus sains de la liste de courses de bonne-maman. La base des célèbres rouleaux de chou au bacon, le chou râpé est un super aliment satisfaisant, mais très faible en calories.

En plus d’être faible en calories, le chou regorge de phytonutriments, qui sont liés par plusieurs études à la réduction du risque de certains cancers, tel le cancer de la vessie, du sein, du côlon, du foie, du poumon et de l’estomac. Des recherches du National Cancer Institute ont découvert que le chou contenait de l’indole-3-carbinole (un indole) et du sulforaphane (un isothiocyanate) qui ont été liés à un développement anti-cancéreux lors d’études sur des rats et des souris.

cabbage

3. Pruneaux

Vous n’avez sans doute pas envie de penser à vos grands-parents mangeant des pruneaux ou buvant du jus de pruneaux… et des conséquences. Mais les selles irrégulières et la constipation peuvent arriver à tout le monde. Et puisque les pruneaux sont une super source de fibres, ils peuvent faire des merveilles pour nous aider à maintenir une régularité.

En plus de rendre nos selles plus confortables, les pruneaux regorgent d’anthocyanines, un type d’antioxydant anti-carcinogène et anti-inflammatoire qui repousse les maladies chroniques (p.ex. maladies cardiovasculaires, diabète de type II et même obésité). La prochaine fois que bonne-maman vous offre de la confiture de pruneaux, du ragoût de pruneaux ou des pruneaux dans votre avoine, acceptez et savourez.

prunes

4. Cottage cheese

Votre grand-mère vous a peut-être raconté les histoires enfantines de Miss. Muffet ou du chat et du cottage cheese tout en savourant un bol de fromage cottage et de fruits rouges frais. Grand-mère était sans doute amatrice de cette collation faible en calories et en matières grasses et riche en protéines !

En fait, selon MensHealth.com, une demi-tasse de cottage cheese allégé contiendrait 16 grammes de protéines ! De plus, si vous optez pour du cottage cheese en culture, vous stimulerez également votre santé digestive grâce aux probiotiques.

Cottage Cheese

5. Haricots blancs

Ma grand-mère met des haricots blancs dans tout, de la soupe au chili con carne. Ces haricots blancs fibreux et crémeux créent non seulement une soupe ou un ragoût délicieux, mais ils délivrent environ la moitié de votre AJR en fibres dans une seule tasse ! En fait, les haricots blancs fournissent une bonne quantité de fer, de protéines, de potassium, de zinc et de fibres, mais restent assez faibles en matières grasses.

De plus, les aliments riches en fibres comme les haricots blancs peuvent nous rassasier pendant des heures après un repas, donc vous avez moins tendance à grignoter. Et parce qu’ils sont également une bonne source de fer, vos muscles resteront forts et énergétiques toute la journée.

Beans

6. Pamplemousse

Pensez-vous que grand-mère ait jamais pensé à un régime pamplemousse ? On peut toujours rêver ! Mais ma bonne-maman coupait malgré tout un pamplemousse rose en deux tous les matins pour le partager avec mon grand-père. Il faut dire qu’elle saupoudrait chaque moitié avec une cuillère de sucre, mais quand même !

Les études montrent que l’habitude de petit-déjeuner de grand-mère aurait pu l’aider à maintenir son poids ou même à perdre du poids (oubliez la cuillère de sucre). Selon une étude de Web MD, les personnes qui consomment un demi-pamplemousse avant chaque repas sont capables de perdre 1,5 kg en moyenne sur une période de 12 semaines (tout en maintenant une alimentation saine). Si vous avez la dent sucrée, utilisez un peu de cannelle à la place.

grapefruit

7. Bananes

Si ma grand-mère nous préparait le déjeuner, elle fourrerait probablement une banane dans chacune de nos gourdes/boîtes à tartine. Nous connaissons tous les bananes, car elles ne sont pas chères et sont assez disponibles. Mais les bananes sont une friandise sucrée et naturelle riche en pectine.

Des recherches de la Canadian Diabetes Association montrent que la pectine, un type de fibre, aide en fait à réguler et à stabiliser la glycémie. Les fibres solubles des bananes peuvent également réduire le cholestérol et empêcher la constipation.

bananas

Share This Article

X