yoga FRA

6 bienfaits du yoga sur le maintien de notre jeunesse

Je suis une grande fan de yoga. Sans surprise, je pratique le yoga régulièrement pour des tas de raisons bénéfiques pour la santé : réduction de l’anxiété, renforcement, fitness, protection des articulations et santé des os, etc. Mais des études ont lié la pratique régulière du yoga à de nombreux pouvoirs antivieillissement, en aidant à empêcher le développement de maladies et en encourageant la jeunesse.

1. Le yoga réduit la tension artérielle

Bonne nouvelle pour les personnes ayant des antécédents familiaux d’hypertension ; le yoga aurait des pouvoirs pour combattre l’hypertension, selon des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie.

L’étude a surveillé la tension artérielle de 58 hommes et femmes âgés de 38 à 62 ans durant une période de six mois. Chez les participants qui pratiquaient du yoga 2 à 3 fois par semaine, la tension artérielle passait en moyenne de 133/80 à 130/70.

High Blood Pressure

2. Le yoga réduit les maux de dos

Les douleurs lombaires sont un problème commun et chronique parmi la population vieillissante. Heureusement, une étude de 2014 publiée dans le journal International Journal of Yoga a découvert que le yoga Iyengar pouvait aider à soulager cette douleur.

Les participants à l’étude ayant des antécédents de douleurs lombaires chroniques se sont engagés dans une série d’étirements de yoga Iyengar. Ils ont pratiqué le yoga 5 fois par semaine durant une période de 4 semaines. Les résultats rapportent une amélioration de 44% de l’intensité des douleurs lombaires.

yoga

3. Le yoga empêche le diabète

Les diabétiques ont souvent du mal à gérer leurs niveaux de glucose. Cependant, une étude indienne conduite en collaboration entre l’institut de science médicale et centre médical Srinivas et le collège médical et hôpital de Kasturba à l’Université Manipal a découvert que le yoga pouvait aider à contrôler les concentrations de glucose et le stress oxydatif chez les patients souffrant de diabète de type II.

L’étude a surveillé 123 patients diabétiques et a rapporté une réduction significative de l’IMC global, ainsi qu’un meilleur contrôle global de la glycémie.

shutterstock_244733578

4. Le yoga renforce le système immunitaire

Tandis que la saison des rhumes et de la grippe pointe son nez, le yoga pourrait être l’option la plus naturelle pour aider à repousser les maladies automnales et hivernales. Selon une étude publiée par l’Institut National de la Santé (NIH), une pratique régulière du yoga réduit la concentration de cortisol qui affaiblit l’immunité dans le corps.

L’étude a surveillé 30 individus qui pratiquaient du yoga durant 35 minutes tous les jours pendant une période de 12 semaines. Mis en comparaison avec 30 individus qui ne pratiquaient pas le yoga, les yogis expérimentaient une émission réduite de cortisol durant des situations de stress. Le cortisol est associé à un affaiblissement de la santé immunitaire.

shutterstock_209697895

5. Le yoga empêche le petit bedon

Mesdames, si vous cherchez à bannir ce petit bedon tenace, le yoga peut aider, selon une recherche publiée dans l’American Journal of Managed Care. L’étude reconnait que tout type de yoga peut aider, mais a utilisé pour cette étude le yoga régénérateur.

Les résultats ont montré que les yogis féminines expérimentaient un stress réduit (et des niveaux de cortisol réduits) et rapportaient une perte significative de graisse sous-cutanée. Le cortisol, l’hormone du stress, est directement lié à l’accumulation de graisse abdominale sous-cutanée difficile à faire fondre.

shutterstock_167027240

6. Le yoga encourage la jeunesse

Le yoga pourrait être la prochaine « fontaine de jouvence », selon un groupe de scientifiques de l’Université de Californie, San Francisco. L’étude pilote a surveillé une variété de techniques de gestion du stress, de changements alimentaires et de routines d’exercices qui favorisaient des télomères plus longs.

Les scientifiques affirment que les télomères présents dans les chromosomes de notre ADN influencent directement le vieillissement. Le Dr. Dean Ornish, professeur de médecine clinique de l’Université de Californie, affirme que l’étude prouve que « nos gènes ne sont pas nécessairement notre destin », et que des facteurs comme l’alimentation et l’exercice (p.ex. yoga) peuvent encourager une vie plus longue et plus saine.

shutterstock_170231252

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X