Alimentation FRA

5 conseils alimentaires pour mâcher plus efficacement

Pensez-vous ou examinez-vous parfois votre manière de mâcher ? Mâcher est quelque chose de très naturel, et nous mâchons habituellement nos repas sans penser à, comment notre méthode affecte notre poids, l’absorption des vitamines et notre digestion.

Voici comment mâcher de manière efficace peut avoir des bienfaits positifs sur notre santé…

1. Mâchez bien pour savourer plus vos aliments

Les résultats d’une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition révèlent que mâcher correctement peut aider à contrôler notre appétit et à se sentir rassasié plus longtemps. Si vous tentez de contrôler vos rations, écoutez bien… ou plutôt, mâchez lentement.

L’étude a suivi un groupe de participants sur une durée de 4 jours. Les participants ont reçu des amandes à mâcher, et ont été divisés en 3 différents groupes qui devaient mâcher les amandes 10 fois, 25 fois ou 40 fois par bouchée. Les résultats de l’étude rapportent que ceux qui mâchaient le plus (40 fois) présentaient une satisfaction accrue de leur appétit et des niveaux d’insuline réduits.

apple

2. Meilleure absorption des vitamines et nutriments

En plus de mieux contrôler votre appétit, la recherche a également conclu qu’une meilleure technique de mastication menait à une absorption plus efficace des vitamines et nutriments présents dans nos aliments (c.-à-d. fibres et matières grasse saines).

Par exemple, une étude rapportée dans un article de l’U.S. News & World Report écrit par Katie Cavuto, une diététicienne basée à Philadelphie, affirme que plus vous mâchez, moins de lipides sont présents dans les fèces. Une excrétion excessive de lipides indique une mauvaise absorption des aliments par le corps.

eating 3

3. Contrôle du poids

Selon une étude de 2014 effectuée par l’Institut National de la Santé, mâcher de manière efficace permet également de contrôler le poids en réduisant la consommation de nourriture. Par exemple, les chercheurs de l’étude ont suivi des participants en leur demandant d’accélérer ou de ralentir leur rythme de mastication de 150 à 200%.

Les résultats de cette étude ont montré que le nombre de mastications corrélait directement avec la quantité de nourriture ingérée. Par exemple, ceux qui mâchaient plus mangeaient moins de nourriture, ce qui veut dire que mettre l’accent sur mâcher plus à chaque fois que vous avalez peut fortement réduire votre consommation de nourriture.

Eating cookie

4. Digestion améliorée

Une recherche conduite par le Dr. Mary Clifton a depuis longtemps montré les bienfaits d’une bonne mastication. Par exemple, la recherche du Dr. Clifton explique comment les enzymes digestives de la salive (c.-à-d. amylase, lipase et protéase) décomposent les aliments. Mâcher, en plus de produire plus de salive, aide à décomposer les aliments avant la digestion. Cet acte de mastication alerte les autres organes (c.-à-d. intestin grêle, estomac et pancréas) de l’arrivée de nutriments.

Selon la recherche du Dr. Clifton, mâcher plus lentement, mieux et de manière plus méthodique alerte et prépare le corps et les organes vitaux à la digestion et à l’absorption des nutriments de féculents, des acides aminés et des matières grasses.

eating 6

5. Conseils pour mieux mâcher

À présent que vous êtes conscient de comment la mastication affecte le poids, l’absorption de nutriments et la digestion des aliments, il est temps de prendre contrôle de votre mastication de manières suivantes :

Comptez vos mastications, et augmentez graduellement leur nombre.

Savourez votre nourriture, et apprenez à savourer la texture, l’odeur et le goût de vos repas.

Soyez conscient, et mâchez bien avant d’avaler, loin de votre télévision ou de votre ordinateur.

Contrôlez les portions à l’aide d’assiettes, de bols et d’ustensiles plus petits.

Mangez fréquemment.

Eat Frequently

Share This Article

X