Régime FRA

10 façons dont votre Smartphone vous fait prendre du poids

Les Smartphones rendent nos vies plus faciles, mais sont-ils la cause de vos kilos superflus ? Grâce à la technologie actuelle, nous pouvons nous connecter, partager et se socialiser comme jamais auparavant. Tout est soudain plus simple avec un Smartphone – ce qui entraine un mode de vie plus sédentaire et la prise de poids.

Voici 10 manières dont les Smartphones font monter les chiffres sur la balance…

1. L’effet perte de temps

Prendre le temps de faire de l’exercice est difficile, surtout dans ce monde trépidant. Il est si facile de perdre cette heure que vous avez réservée à l’entrainement à regarder les nouvelles sur Twitter. Vous avez mis votre alarme plus tôt, mais le temps que vous perdez à vérifier Facebook et Instagram, à répondre aux SMS et emails et à vérifier votre horoscope de la journée, et vous êtes presque en retard au boulot !

Une étude récente de l’Université Baylor rapporte que les étudiantes d’université passent 10 heures par jour sur leur Smartphone, alors que les étudiants n`en passent en moyenne que 8 heures. Ce sont des nombres choquants ! Mais les textos et actualisations Facebook s’accumulent. Il est étonnant que nous parvenions à ne rien faire, y compris prendre le temps d’aller à la gym.

2. L’effet téléphage

Pourquoi sortir jouer lorsque vous avez un monde de divertissement au bout des doigts ? Révolus sont les jours où l’on devait obliger les ados à ‘rentrer avant qu’il ne fasse noir’. De nos jours, l’activité favorite des ados est de parcourir les médias sociaux ensemble sur un canapé. Les amis peuvent rigoler pendant des heures grâce à Vine, et s’affronter dans Clash of Clans. Ce n’est pas que c’est asocial – c’est en fait une façon comme une autre de passer du temps entre amis, mais ce n’est certainement pas très actif.

USA Today rapporte une transition immense vers l’enfance à l’intérieur durant la dernière décennie. Des études montrent une diminution drastique des activités de plein air non organisées comme le vélo ou le basket. En fait, selon les centres de contrôle des maladies, les taux d’obésité chez les enfants ont doublé dans les trente dernières années. C’est une augmentation immense qui coïncide avec l’avènement de la technologie des téléphones mobiles. Shawn DuBravac, économiste en chef à Consumer Electronics America, rapporte qu’en 2014, 80 % des adolescents entre 12 et 17 ans avaient un Smartphone. Ce pourcentage est le double de celui de 2012. Ce n’est pas une coïncidence.

3. L’effet de distraction

Alors vous êtes parvenu à quitter votre canapé pour aller faire du sport en salle. Votre Smartphone vous fournit une excellente motivation musicale. Mais soudain, vous êtes bombardé de notifications. Quelqu’un aime vos photos, c’est l’anniversaire d’untel et d’une telle, et votre ami d’université veut vous parler sur FaceTime. Il est temps de faire une pause entre vos exercices, de vous asseoir sur votre tapis… et la seule partie de votre corps qui s’exerce à présent sont vos pouces.

Le journal Social Psychology rapporte les résultats d’une étude durant laquelle 50 étudiants devaient effectuer une tâche motrice à la vue d’un téléphone portable, tandis que 50 autres étudiants effectuaient la même tâche sans portable à vue. La performance de cette tâche complexe était difficile si un téléphone était présent dans le champ de vision, et selon les chercheurs, c’est parce que le portable rappelle aux gens une communauté plus importante qui est à portée de main et entraine une distraction.

4. L’effet ralenti

De manière ironique, l’appareil qui est censé accélérer notre monde le fait souvent ralentir. Une étude de Gait and Posture affirme que les êtres humains marchent 33 % plus lentement lorsqu’ils utilisent un Smartphone. Si vous comptez sur votre marche quotidienne pour vous fournir l’exercice de la journée, sachez qu’elle n’est efficace qu’à 2/3 si votre compagnon de marche est votre Smartphone.

Sans mentionner le problème de sécurité. Une étude de Pacific Standard a amené des chercheurs à s’asseoir aux intersections pour observer le comportement des utilisateurs de portables. Les résultats montrent que ces utilisateurs ont 400 % de chance en moins de regarder les feux, de rester sur le passage piéton ou de vérifier la circulation.

5. L’effet de la photo de profil

Grâce à la technologie actuelle, les premières impressions peuvent être transformées. Vous ne vous attendez plus à rencontrer quelqu’un en marchant dans la rue ou au restaurant, mais bien sûr sur votre Smartphone. Vous chercherez sur Tinder, vous vous ferez des amis sur Facebook et vous parcourrez leur compte Instagram pour apprendre à les connaitre. La pression des premières impressions est révolue.

Ce n’est pas pour dire que la seule raison pour maintenir un style de vie sain est dans le but de rencontrer d’autres personnes. Mais se sentir bien soi-même et avec son corps donne la confiance nécessaire pour fréquenter d’autres personnes. À présent que nous pouvons contrôler notre apparence avec un filtre à image, nous sommes moins motivés à rester en forme dans la vraie vie. Greg Hodge est la force motrice derrière l’application populaire de rencontre BeautifulPeople. Il rapporte que 20 % des femmes utilisent d’anciennes photos sur leur profil de contact. Lorsque nous nous cachons derrière nos écrans, il est facile de prendre des kilos.

6. L’effet pratique

Grâce à votre Smartphone, tous les restaurants de fast-food présents dans une circonférence de 20 kilomètres sont disponibles du bout des doigts. Grâce aux applications comme CrunchButton, une application de commande de repas en ligne, commander à emporter est encore plus rapide. Vous n’avez même plus à vous arrêter et à utiliser le bottin ! Nous avons continuellement la capacité de commander du fast-food grâce à notre Smartphone. Et c’est tentant.

Selon une étude de l’Interactive Advertising Bureau, 69 % des consommateurs commandent de la restauration rapide en ligne par le biais d’appareils mobiles. Avoir ce pouvoir au bout des doigts ne change pas forcément votre régime alimentaire. Mais vous avez bien plus tendance à ne pas cuisiner et à simplement presser le bouton magique ‘à emporter’.

7. L’effet-conférence

Le monde du travail n’a jamais été aussi connecté. Les hommes et femmes d’affaires récoltent les nombreux avantages d’appels-conférences et de Skype. Vous pouvez avoir une réunion à part entière à partir du confort de votre canapé, et c’est certainement très pratique.

Cependant, les conférences électroniques n’encouragent pas vraiment l’activité. Les jours où vous deviez faire une partie de golf ou vous promener dans le parc après un déjeuner d’affaires pour faciliter une réunion sont révolus. Plus nous sommes connectés, plus nous pouvons travailler de chez nous, et nous perdons la motivation pour l’activité physique liée au travail.

8. L’effet de lumière bleue

Votre Smartphone émet une lumière bleue, qui selon Medical Daily perturbe la production de mélatonine, ce qui entraine la privation de sommeil. Donc même si vous avez réussi à déposer votre téléphone pour la nuit à une heure raisonnable, vous souffrez toujours de l’effet de la lumière bleue des heures plus tard.

La recherche de Medical Daily affirme que cette insomnie induite est associée à la prise de poids. Sans une dose saine de mélatonine, les hormones de la faim, comme la ghréline et la leptine, peuvent être faussées. L’effet entraine une perception altérée de la fin, et des fringales pour des aliments riches en calories inutiles.

9. L’effet bossu

Écrire des messages entraine l’affaissement naturel du visage et du nez vers l’écran. Les épaules rentrées et le cou affaissé deviennent une habitude lorsque nous sommes constamment penchés vers notre Smartphone. Les experts de Surgical Technology International affirment qu’écrire un SMS peut ajouter 20 kg à votre colonne ! C’est beaucoup de poids supplémentaire à infliger à votre corps.

Le problème survient lorsque nous voulons faire de l’exercice. Se pencher en avant stresse la colonne et désactive les petits muscles qu’il faut contracter pour avoir une posture correcte, ce qui entraine des douleurs au dos et au cou qui empêchent de s’entrainer. Un effet cyclique se développe : si vous ne faites pas d’exercice, vous passez plus de temps sur votre téléphone. Si vous passez plus de temps sur votre téléphone, votre colonne souffre trop pour faire de l’exercice.

10. La fureur des applications de fitness

Les applications de fitness font fureur. Nous faisons confiance à nos écrans, suivons des instructions virtuelles de bonne santé et nous attendons à voir des résultats. Mais dans la vraie vie, ce n’est pas si simple. D’abord, il est dangereux et peu efficace de tester un nouvel entrainement sans supervision. Certaines applications incluent des vidéos, mais cela ne transforme pas votre séance en une séance en groupe ou avec un entraineur. Ensuite, les applications ne sont pas équipées pour donner des recommandations alimentaires puisque nous varions tant dans notre composition corporelle que dans nos besoins nutritionnels.

Troisièmement, et plus important, il existe un concept de ‘licence morale’, selon les académiques de Personality Psychology de Stanford. C’est l’idée suivant laquelle si nous sommes efficaces dans un domaine, nous pouvons nous permettre de faire des folies dans d’autres. Donc, si nous faisons ce que notre application de fitness nous recommande, nous pouvons bien sûr justifier le fait de manger un dessert au diner. Cela entrave encore plus les étapes vers un style de vie sain, surtout en prenant en compte le fait que les ‘bons’ choix que nous faisons grâce à notre application de fitness ne sont pas vraiment aussi efficaces que prévu.

X