Les aliments que vous ne devriez jamais manger lorsque leur date de péremption a expiré

Tenteriez-vous votre chance avec des œufs dont la date de péremption a expiré il y a plusieurs jours ? Et qu’en est-il d’une escalope de poulet crue ou de bœuf haché ? Même si consommer certains aliments précuisinés après leur date d’expiration ne pose pas vraiment de problème, cela ne veut pas pour autant dire que vous puissiez prendre les mêmes libertés avec de la viande crue, des fruits ou des légumes frais, nombre d’entre eux étant plus sujets aux bactéries et aux cas d’empoisonnement alimentaire lorsqu’ils sont consommés passés cette limite.

Voyons quels sont les 15 aliments qu’il est le plus dangereux de consommer après leur date de péremption, et ceux que vous ne devriez manger à aucun prix

Les oeufs

Les œufs contiennent plus de nutriments par calorie que la grande majorité des autres aliments, et constituent une source de protéines bon marché et délicieuse. Il n’est pas étonnant qu’ils soient devenus un aliment de base de notre petit-déjeuner, mais si vous songez à manger un œuf qui a dépassé sa date de péremption, songez-y à deux fois. Les œufs périmés sont l’une des causes les plus courantes de maladies d’origine alimentaire. Leur consommation peut provoquer des symptômes bénins allant d’une gêne abdominale, des gaz et de la diarrhée à une intoxication alimentaire.

Aux États-Unis, les entreprises chargées de l’emballage des d’œufs ne sont pas obligées légalement de fournir une date de péremption, mais elles doivent apposer sur chaque pack la date à laquelle les œufs ont été emballés. Si vous conservez vos œufs au réfrigérateur, vous pouvez les manger sans aucun risque pendant au moins 4 semaines après leur date d’emballage. Cependant, passé ce délai, les risques de maux d’estomac ou de symptômes plus graves augmentent.

Charcuterie

Les informations évoquent très souvent les bactéries E. coli et Listeria présentes dans les charcuteries transformées. Ces bactéries sont répandues dans les charcuteries préemballées, et les variétés pré tranchées que votre charcutier peut vous préparer en magasin. En règle générale, les charcuteries doivent être consommées dans les trois jours qui suivent leur achat. Il est cependant fortement déconseillé de consommer de la charcuterie datant de plus d’une semaine.

La bactérie Listeria est particulièrement dangereuse, car elle provoque une forme d’intoxication alimentaire qui peut être mortelle dans les cas les plus extrêmes. De manière générale, il est préférable d’éviter de consommer les charcuteries transformées, car elles ont également tendance à être très riches en nitrates. Les nitrates sont la cause de nombreux problèmes de santé, y compris certaines formes de cancer. Si vous souhaitez continuer de consommer de la charcuterie, choisissez des alternatives plus fraîches, naturelles, contenant le moins de nitrate possible, et consommez-la rapidement.

Mélanges de légumes

Les mélanges de légumes verts, y compris les pousses d’épinards, la roquette, le mélange printanier, la salade emballée et d’autres légumes à feuilles, ne se conservent pas très bien après leur date de péremption. S’ils prennent une apparence flétrie et sont recouverts d’une couche visqueuse, considérez qu’ils contiennent les mêmes agents pathogènes qui se cachent dans une tranche de pain de mie. Bien que ces aliments soient stérilisés et sans danger pour la santé si vous les consommez rapidement, ils peuvent très rapidement être recouverts de bactéries pathogènes.

Vérifiez systématiquement la date de péremption avant d’ouvrir l’emballage et respectez les consignes de conservation pour garder vos légumes verts frais le plus longtemps possible. Si vous voulez les garder dans l’emballage dans lequel vous les avez achetés, fermez-en l’ouverture avec une pince à linge ou un élastique pour empêcher l’oxygène de s’y engouffrer. Mieux encore, conservez-les dans un contenant hermétique et consommez-les dans les 48 heures suivant l’ouverture de leur emballage.

Germes de luzerne

Les germes de luzerne sont riches en nutriments par calories, gramme pour gramme. C’est certainement l’un des légumes les plus sains que vous pouvez consommer. Cependant, il est très important que vous les mangiez rapidement une fois que vous les avez achetés, car ce sont de véritables aimants à bactéries. De fait, les germes de luzerne attirent plus de germes que les légumes à feuilles, surtout si vous ne les conservez pas au réfrigérateur. Si cela se produit, mieux vaut ne pas prendre le risque de les consommer. Vous risquez de perdre beaucoup plus que quelques euros si vous finissez par souffrir d’une intoxication alimentaire.

Comme les légumes à feuilles, les germes de luzerne doivent être conservés au réfrigérateur, idéalement dans un contenant hermétique. En règle générale, vous devriez essayer de les manger dans les deux à trois jours suivant leur achat. Vous pouvez les utiliser dans des sandwichs ou des salades. Vous n’aurez donc aucun mal, en faisant preuve d’un peu de créativité, à consommer rapidement ces légumes sains.

Huitres

De nombreuses personnes sont réticentes à consommer les huîtres, mais lorsqu’elles ont dépassé leur date de péremption, elles sont encore moins attrayantes. Non seulement les huîtres périmées ont une odeur nauséabonde et une apparence visqueuse, mais elles peuvent aussi être mortelles. En effet, le type de bactérie qui se forme dans les huîtres pourries – V. vulnificus – provoque une forme grave d’intoxication alimentaire.

La bactérie V. vulnificus provoque un type d’intoxication alimentaire qui affecte la circulation sanguine, pouvant provoquer un choc septique. Ce type d’intoxication alimentaire peut être très difficile à traiter et le pronostic n’est généralement pas bon pour les patients qui en souffrent. Si vous êtes un amateur d’huîtres, veillez donc tout particulièrement à ce que votre fruit de mer préféré soit bien frais. Abstenez-vous en cas de doute, et n’achetez vos huîtres qu’à une source fiable, réputée pour sa fraîcheur et sa qualité.

Crevettes

Tout comme les huîtres, les crustacés et les crevettes sont très sujets à la contamination bactérienne. Ces accumulations de bactéries commencent à la minute où les crevettes sortent de l’océan et peuvent affecter les produits congelés de la même manière que les produits frais. Les anneaux de crevettes sont très populaires durant les fêtes de fin d’année, mais soyez particulièrement prudent lorsque vous mangez des crevettes qui n’ont pas été réfrigérées pendant une période prolongée. En règle générale, si elles ne sont plus fraîches, évitez de les manger.

Les crevettes, les crustacés et les pétoncles sont tous sujets à ces types d’accumulation bactérienne. Vous pouvez vous en débarrasser en partie en les faisant cuire, mais si vous prévoyez de les servir crues, respectez à la lettre les consignes de manipulation et assurez-vous qu’ils n’aient pas dépassé leur date de péremption.

Le boeuf haché cru

La bactérie E. coli est la cause la plus courante d’intoxication alimentaire. Mais savez-vous quelle est son origine ? Ces microbes proviennent des intestins des bovins et, à ce titre, ils sont présents à un degré plus ou moins élevé dans pratiquement tous les produits de viande bovine crue. Si le bœuf est transformé et manipulé en toute sécurité, vous n’aurez généralement aucun souci à vous faire. Ce n’est que lorsque les consignes de manipulation et conservation ne sont pas respectées que vous vous exposez à des problèmes.

Pour éviter de tomber malade après avoir mangé du bœuf haché, vous devez bien le cuire avant de le consommer. Et, bien sûr, vous ne devriez jamais le manger après sa date de péremption. Si vous achetez du bœuf haché soldé, il y a de fortes chances que vous bénéficiez de cette réduction parce que la date de péremption approche. Assurez-vous de le mettre au congélateur dès que vous rentrez de vos courses et de le décongeler correctement avant de le manger. Pensez à bien le refroidir pour des raisons de sécurité. Si vous êtes immunodéprimé, il est également recommandé de laisser refroidir toutes les viandes bien cuites, explique Julie Ching, diététicienne professionnelle.

Baies fraiches

Une fois que les fruits rouges pourrissent, ils attirent de grandes quantités de cyclospora, un type de bactérie qui peut provoquer une intoxication alimentaire fécale. Bien que ce type d’intoxication alimentaire ne soit pas aussi dangereux que les autres, vous chercherez néanmoins à l’éviter, à moins que vous ne vouliez passer plusieurs jours à frissonner, souffrir de nausées, de vomissements et de diarrhée. En règle générale, essayez de manger des baies fraîches dans les trois jours suivant leur achat.

La bonne nouvelle est qu’il est assez facile de repérer une baie qui aurait pourri. Les baies fraîches sont de couleur vive, elles ont la peau tendue et un corps rebondi. Les baies pourries perdent leur forme et se décomposent rapidement en une bouillie visqueuse, aqueuse et décolorée. Vous pouvez également observer des accumulations de moisissures sur la peau des baies avant qu’elles ne commencent à se décomposer. C’est particulièrement le cas avec les fraises. Prolongez leur durée de conservation en les posant à plat sur une feuille de papier absorbant, puis en les recouvrant et en les conservant au réfrigérateur.

Fromages à pâte molle

Avec les fromages à pâte dure, comme le cheddar, il est souvent prudent de couper les bords extérieurs s’ils montrent des signes de moisissure et de manger le fromage frais qui se trouve juste en dessous. Cependant, cela ne vaut pas pour les fromages à pâte molle, comme le brie. Si vous trouvez de la moisissure sur les bords de votre fromage à pâte molle, ne le mangez pas. Vous pouvez vous retrouver avec une intoxication alimentaire à la listeria. Mieux vaut le jeter à la poubelle et racheter du fromage frais.

Les produits laitiers en général présentent un risque accru d’intoxication alimentaire, car ils contiennent presque tous des quantités importantes de bactéries. Certains, comme le yaourt, sont même le produit d’un pourrissement contrôlé, dans lequel les bactéries sont encouragées à se développer. Le fromage se trouve dans cette même catégorie, c’est pourquoi vous devez faire très attention lorsque vous en mangez. Conservez-le toujours emballé, au réfrigérateur, et ne le mangez jamais après sa date de péremption.

Poulet

Les produits à base de volaille, y compris le poulet, présentent l’un des risques les plus élevés d’intoxication alimentaire s’ils ne sont pas conservés et cuits correctement. Vous savez probablement déjà que le poulet mal cuit peut être dangereux pour votre santé, mais il est également important de faire très attention à la façon dont vous manipulez le poulet frais ou congelé. La contamination croisée est un problème réel lorsque vous consommez de la viande, alors ne conservez jamais de poulet et du bœuf cru côte à côte dans votre réfrigérateur.

Lorsque vous manipulez du poulet congelé, assurez-vous qu’il soit décongelé à 100 % avant de commencer à le cuire. Sinon, le cœur qui est toujours congelé risque de ne pas cuire correctement, et contiendra donc toujours des bactéries. Cela peut provoquer une intoxication alimentaire, même si le reste du morceau de poulet est correctement cuit. Soyez particulièrement prudent lors de la décongélation si vous prévoyez de faire cuire une volaille entière, et vérifiez toujours la date de péremption indiquée sur l’emballage avant de préparer votre repas.

Salade de pommes de terre

Il est courant de trouver de la salade de pommes de terre au réfrigérateur, en particulier en été puisqu’elle accompagne parfaitement un barbecue.  Cependant, étant donné que nous avons tendance à en préparer en grandes quantités, il finit toujours par en rester. Ne laissez pas cela se produire trop longtemps. Reader’s Digest souligne que les salades de pommes de terre sont comme les salades d’œufs, c’est à dire sujettes à la prolifération bactérienne. Cela s’explique car leur emballage est souvent ouvert puis refermé, à mesure que nous piochons dedans.

« Notre système alimentaire est très sûr, mais parfois, lorsque nos aliments ne sont plus à la bonne températures ou si des bactéries sont introduites, nous devons être très prudents », déclare Jessica Crandall, diététicienne diplômée à Denver, éducatrice en diabète certifiée et porte-parole national de l’Académie de nutrition et de diététique lors de son entretien avec Reader’s Digest.

Condiments en pot

Les condiments en pot sont plus sujets à la péremption car nous les gardons souvent très longtemps dans notre réfrigérateur ! Vous avez peut-être acheté un condiment original pour une recette spécifique et ne l’avez finalement jamais utilisé. Si tel est le cas, assurez-vous de vérifier l’étiquette avant de l’utiliser à nouveau. Ce n’est pas parce qu’ils sont confortablement installés dans votre réfrigérateur avec un couvercle hermétique qu’ils sont immunisés contre les bactéries.

« Une fois que vous avez ouvert le couvercle, ce sas de sécurité est brisé et vous devriez donc respecter la date de péremption », déclare Crandall à Reader’s Digest. «De plus, lorsque nous préparons des sandwichs par exemple, nous trempons notre couteau dans le récipient et l’essuyons sur le sandwich, puis le replongeons dans le récipient une nouvelle fois. En faisant cela, vous remettez une partie de ces bactéries dans le pot. » Si vous observez un résidu d’eau sur le dessus de votre condiment, une odeur étrange ou tout autre forme de décoloration, c’est le signe que vous feriez mieux de le jeter à la poubelle plutôt que de le consommer.

Pain de sègle

La plupart d’entre nous avons connu la déception de prendre une tranche de pain pour nous rendre compte qu’il est moisi. Certains pains en particulier n’ont pas une durée de conservation très longue. Alors que le pain de seigle a tendance à durer beaucoup plus longtemps que les autres, une fois dépassée sa date de péremption, mieux vaut ne pas le consommer.

Le Food Network explique qu’« il peut commencer à cultiver un champignon de grain commun appelé ergot, qui contient des substances chimiques comme l’ergotamine et l’acide lysergique. Ces deux substances peuvent avoir des effets très graves. » Notre source poursuit en expliquant que l’intoxication à l’ergot peut se traduire, par exemple, par des hallucinations.

Jus frais

Les jus de fruits comme les jus pressés à froid font fureur auprès des personnes qui souhaitent manger plus sainement, car ils contiennent beaucoup de nutriments. Ces boissons raffinées sont délicieuses et rafraîchissantes, surtout après une bonne séance de sport, mais elles nécessitent une certaine attention. Si vous les achetez en gros, méfiez-vous. Ces jus n’ont pas une longue durée de conservation et ne peuvent pas être consommés après leur date de péremption. Selon Prevention, ils ne sont consommables qu’environ deux jours, maximum cinq jours, après leur mise en bouteille. Jessica Levinson, RD, nutritionniste chez Nutritious Licious explique que, parce qu’ils ne sont pas pasteurisés, ils sont aussi plus susceptibles d’être contaminés par des bactéries ou des levures.

Si vous recherchez quelque chose qui dure un peu plus longtemps, Prévention suggère de vous tourner vers les jus traités à haute pression (HPP). Il faudra toujours les boire avant leur date de péremption, mais ils durent beaucoup plus longtemps (entre 30 à 45 jours).

Poisson

Nous avons déjà mentionné deux types différents de crustacés (les crevettes et les huîtres) qui ne devraient pas être consommés après leur date de péremption, et le poisson ne fait pas exception. Tout comme les crustacés et les autres aliments de cette liste, les poissons sont sujets aux bactéries. De fait, le poisson cru doit être consommé un ou deux jours après son achat. Si vous ne prévoyez pas de manger le poisson que vous avez acheté tout de suite, il doit être scellé ou emballé dans un papier ou une feuille étanche à l’humidité et mis au congélateur, explique Reader’s Digest.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X