Santé Des Femmes FRA

8 Causes Communes de Douleurs Pelviennes chez les Femmes

Malgré mon titre humoristique, les douleurs pelviennes ne sont pas matière à rire. En fait, la douleur chronique dans les parties basses a dissuadé de nombreuses femmes de porter des pantalons serrés ou d’avoir des relations sexuelles, ou les a même fait redouter l’envie d’uriner et la position assise.

La douleur pelvienne chronique est très difficile à diagnostiquer car l’inconfort indique souvent plus d’un problème de santé. Mais être conscient des causes les plus communes des douleurs pelviennes – par exemple, les kystes ou l’endométriose – peut vous rassurer et aider à guérir la cause au plus tôt.

1. Maladie Inflammatoire Pelvienne

La MIP touche des millions d’Américaines chaque année. Cette infection transmise sexuellement se propage durant le rapport sexuel avec un partenaire infecté soit avec la MIP, la gonorrhée, ou Chlamydia. MIP peut aussi être contracté après l’accouchement, une abortion, ou une chirurgie pelvienne si une bactérie pénètre dans le col de l’utérus et migre vers l’utérus, le col de l’utérus et/ou les trompes de Fallope. Les cas de MIP peuvent être traités efficacement s’ils sont diagnostiqués assez tôt. C’est pourquoi, faire attention aux symptômes de douleurs abdominales, frissons, pertes vaginales, rythme cardiaque accéléré et maux de dos est primordial.

2. Endométriose

Environ 5 millions de femmes souffrent d’endométriose, une maladie chronique dans laquelle les cellules croissent et se propagent en dehors de l’utérus et se décomposent douloureusement lorsque la muqueuse utérine est perdue lors de vos menstruations mensuelles. Les symptômes de l’endométriose comprennent des crampes abdominales douloureuses ainsi que des douleurs dans le bas du dos et les jambes.

3. Syndrome de congestion pelvienne

Vous vous êtes déjà sentie alourdie par votre plancher pelvien ? Si c’est le cas, vous pourriez être la bénéficiaire malchanceuse du syndrome de congestion pelvien, une maladie qui encourage la formation de varices dans le bassin, ce qui entraine des accumulations douloureuses de sang et des pressions pelviennes sévères.

4. Cystite interstitielle

La cystite interstitielle affecte environ 3 millions de femmes avec des symptômes de douleurs de la vessie, qui sont souvent décrites comme une douleur brûlante ou lancinante qui en fait l’infection des voies urinaires la pire sur terre ! Cette maladie est causée lorsque la mucine, la paroi qui protège la vessie de l’acide, s’amincit, causant le besoin douloureux d’aller uriner jusqu’à 50 fois par jour.

5. Vaginose bactérienne

L’infection bactérienne chronique la plus commune chez les femmes en âge de procréer, la vaginose bactérienne touche environs 16% de toutes les femmes avec des symptômes de sensations de démangeaison ou de brûlure à l’extérieur du vagin ainsi que des écoulements grisâtres, nauséabonds qui peuvent être confondus avec ceux d’une mycose génitale.

6. Myalgie du plancher pelvien

Un accouchement vaginal intense peut causer cette maladie appelée myalgie du plancher pelvien, ou tension chronique dans les muscles du plancher pelvien. Si cela ne vous pousse pas à pratiquer vos exercices de Kegel (une série de techniques de contraction et de relaxation qui alignent les muscles du plancher pelvien), la sensation de poids, de brûlure, de démangeaison et de douleur dans le vagin vous poussera à consulter un professionnel médical rapidement.

7. Kystes ovariens

Principalement un supplice pour les femmes en âge de procréer, les kystes ovariens sont des cloques remplies de liquides qui se développent sur les ovaires. La plupart sont inoffensifs, mais ils peuvent se rompre à chaque fois qu’un ovule est libéré lors de l’ovulation. Les kystes ovariens sont souvent indolores, mais après une relation sexuelle une femme peut ressentir une douleur sourde ou aigüe, ou ressentir une pression dans la zone abdominale. Même si les kystes ovariens sont sans danger, ils peuvent se développer en polykystose ovarienne s’il y a un déséquilibre des hormones œstrogène et progestérone.

8. Vestibulodynie

Si vous êtes dépressive du vagin, vous n’êtes pas la seule. Plus de 6 millions de femmes souffrent d’une douleur vulvaire chronique triste, appelée vestibulodynie. Une maladie qui serait déclenchée par une série de mycoses vaginales, relations sexuelles, ou naissances difficiles, la vestibulodynie entraine une douleur brûlante persistante à l’entrée du vagin, au haut des cuisses et sur les fesses.

Share This Article

X