Beauté FRA

7 ingrédients chimiques toxiques à éviter dans le vernis à ongles

Alors que de plus en plus de gens souhaitent vivre des vies plus naturelles, ils se mettent à examiner leurs habitudes et leurs routines cosmétiques. Un produit de beauté à certainement échappé aux radars bien trop longtemps, mais avec la tendance au vert et au naturel dans les produits de beauté, de nombreuses personnes deviennent conscientes des ingrédients nuisibles présents dans les vernis à ongles traditionnels. Sauf si l’étiquette dit le contraire, la plupart des vernis à ongles contiennent quelques ingrédients chimiques toxiques, y compris le « trio-toxique ».

Même si nous posons le vernis à ongles sur nos corps plutôt qu’à l’intérieur, ces toxines peuvent toujours être absorbées par celui-ci, et c’est ce que nous souhaitons éviter. Continuez à lire pour découvrir ces ingrédients toxiques nuisibles, leurs effets potentiels sur la santé et comment lire les étiquettes des vernis à ongles pour les éviter dans le futur…

1. Formaldéhyde

Le formaldéhyde fait partie du trio toxique et est probablement mieux connu dans l’environnement de la morgue ou des taxidermistes, car il est utilisé comme liquide d’embaumement pour préserver les tissus humains et animaux. Il est également commun dans les matériaux de construction, les plastiques et… Le vernis à ongles. Dans le vernis à ongles, le formaldéhyde sert de durcisseur, de renforçateur et de conservateur pour empêcher la croissance bactérienne.

Bien que nos corps produisent une quantité minuscule de formaldéhyde naturellement, le US National Toxicology Program décrit le formaldéhyde comme un carcinogène humain reconnu. L’exposition répétée ou prolongée au formaldéhyde dans l’air ou sur la peau peut entraîner un cancer du sang, de la gorge ou du nez. D’autres impacts négatifs sur la santé incluent l’asthme, la nausée, l’accumulation de fluides dans les poumons et des implications dangereuses pour les femmes enceintes. L’Union Européenne limite la quantité de ce produit chimique dans les produits de soin et la Suède et le Japon ont banni son utilisation. Les vernis à ongles avec une étiquette 3-free ou 5-free ne contiennent pas de formaldéhyde.

shutterstock_159405935

2. Toluène

Le toluène est un autre composant du trio toxique et est une substance chimique utilisée dans les vernis à ongles pour leur donner une application et une finition douce comme nous l’aimons. Il est également utilisé dans les dissolvants et ses émanations âcres sont toxiques. Selon le Centre Canadien d’hygiène et de sécurité au travail, l’exposition répétée ou prolongée au toluène peut entraîner une réduction de la fonction cognitive, des dégâts neurologiques, des troubles respiratoires, de la nausée et une perte d’audition.

Il peut également entraîner un développement anormal du fœtus chez les femmes enceintes et des études effectuées sur des animaux l’ont lié à plusieurs types de cancers du sang. L’Union Européenne a restreint l’utilisation du toluène dans les produits de soin et l’état de Californie l’a reconnu et ajouté à la liste de produits chimiques nuisibles au développement du fœtus. Les vernis à ongles avec une étiquette 3-free ou 5-free ne contiennent pas de toluène.

shutterstock_148506911

3. DBP (Dibutyl Phtalate)

Pour terminer le trio toxique, le dibutyl phtalate ou DBP est un produit chimique qui empêche l’écaillement et augmente la durée de pose des vernis à ongles (à réfléchir en voyant l’étiquette « formule à longue durée » sur votre vernis à ongles). Les phtalates sont un groupe de produits chimiques qui imitent l’hormone œstrogène dans le corps humain et sont liés à des perturbations du développement du fœtus chez les femmes enceintes, à l’endommagement de certains organes et à la ménopause précoce.

Des études conduites sur des animaux ont montré que ce groupe de produits chimiques causait également une réduction de la fertilité, des dégâts hépatiques et un déséquilibre hormonal. L’état de Californie a classifié ce produit chimique comme une toxine hormonale et reproductive, tandis que l’Australie le classifie actuellement comme un risque pour le système reproducteur humain. L’Union Européenne a carrément banni l’utilisation de DBP dans les produits de soin. Les vernis à ongles marqués 3-free ou 5-free ne contiennent pas de DBP.

shutterstock_318644156

4. Résine de formaldéhyde

La résine de formaldéhyde ne fait pas partie du trio toxique, mais reste une substance chimique assez toxique utilisée pour faire des peintures et des résines de plastique, et dans les vernis à ongles. C’est un produit dérivé du formaldéhyde, et comme le trio, il devrait être évité.

Il y a eu beaucoup moins d’études scientifiques et de tests effectués sur cette substance que sur les trois autres, mais des études récentes montrent qu’il peut causer des réactions allergiques, des irritations cutanées, la décoloration et la perte de sensation nerveuse. À notre avis, le fait que ce soit un produit dérivé du formaldéhyde suffit pour l’éviter. Si vous êtes d’accord, nous vous recommandons un vernis à ongles avec l’étiquette 5-free.

shutterstock_327499505

5. Camphre

Vous adorez cette finition brillante, glossy sur vos ongles ? Nous avons de mauvaises nouvelles à vous annoncer : le camphre est l’ingrédient utilisé pour obtenir cette qualité désirée dans les vernis à ongles, et même s’il n’est pas considéré comme aussi toxique que les autres substances mentionnées, sa sécurité a été remise en question.

La substance a également été utilisée dans des remèdes contre le rhume comme des vaporisateurs nasaux et onguents, mais la recherche montre que le camphre peut entraîner des réactions allergiques et des irritations cutanées, ainsi que des maux de tête, nausées et étourdissements si les émanations sont respirées en grandes quantités. De plus, plusieurs études tentent de lier ce produit chimique à l’insuffisance hépatique et à certains dégâts aux organes. Aux États-Unis, les produits de soin sont limités à moins de 11 % de concentration en camphre, tandis que l’Union européenne tente d’éliminer le produit complètement des produits de soin. Pour éviter le camphre, cherchez des vernis à ongles avec l’étiquette 5-free.

shutterstock_327781181

6. Parabènes

Regardez l’étiquette de nombreux produits de soin comme des shampooings et des après-shampooings et vous verrez sans doute le label « sans parabènes ». C’est parce que la mauvaise réputation de ce conservateur chimique a grimpé en flèche ces dernières années et le vernis à ongles est le prochain produit, qui nous espérons, bannira cette substance.

Les parabènes ont été utilisés comme conservateurs dans de nombreux produits de beauté pour empêcher la croissance de moisissures et de bactéries, mais de nombreuses études comme celle de BreastCancer.org lient les parabènes aux cancers du sein chez les femmes. Lorsque cet ingrédient est utilisé dans le vernis à ongles, il forme une barrière sur les ongles et les empêche de recevoir les vitamines et nutriments naturels du soleil et de l’air, essentiels pour des ongles forts et en bonne santé.

shutterstock_133323149

7. TPHP (Phosphate de Triphényle)

À l’origine considérée comme une alternative moins toxique et plus sûre que d’autres produits chimiques de cette liste, le phosphate de triphényle est un agent plastique qui rend les choses (comme le vernis à ongles) plus flexibles et moins cassantes. Le TPHP est reconnu comme un perturbateur endocrinien qui perturbe les hormones et a été lié à la stérilité, au développement anormal du fœtus, au déséquilibre hormonal et à plusieurs types de cancers, entre autres.

L’ingrédient est présent dans de nombreuses marques de vernis populaires, et une étude récente de l’Université Duke a montré que dans les 10 à 14 heures qui suivent l’application du vernis à ongles, le niveau de TPHP présent dans l’urine était presque 7 fois plus important que celui avant l’application. Pour éviter le TPHP, vérifiez soigneusement les étiquettes – il semble que nous n’en soyons qu’au début des découvertes malsaines sur ce produit chimique.

shutterstock_272803016

Share This Article

X