Ballonnements FRA

10 Déclencheurs de Ballonnements

Vous arrive-t-il parfois d’enfiler votre jeans le matin et d’avoir l’impression que vous avez prit 10 cm de tour de taille ?

Non, vous n’imaginez pas des choses – vous souffrez du ballonnement ventral tant redouté ! Et même si vous courez tous les jours et mangez sainement, de nombreux facteurs peuvent contribuer à un ballonnement soudain et inattendu, au quotidien.

Voici 10 causes communes (et surprenantes) du gonflement abdominal…

1. Surcharge de fibres

On nous dit tout le temps de manger plus de fibres. Mais nombreux sommes-nous à vouloir trop, trop vite, quand nous décidons de manger plus sainement au Nouvel An. Quand votre corps n’est pas habitué aux fibres et que vous entamez soudain un régime de salade, grains entiers, céréales riches en fibres et fruits frais – vous expérimenterez des ballonnements douloureux. Donc avancez à petits pas et introduisez des aliments riches en fibres graduellement dans votre alimentation quotidienne.

2. Intolérance aux glucides

De nombreux cas de ballonnements sont déclenchés par des glucides lents ; surtout si l’estomac est distendu dans l’heure après la consommation d’aliments riches en fibres alimentaires ou déclencheurs de gaz, comme les noix, les légumineuses ou les haricots. Si c’est le cas, tenez un journal alimentaire afin de découvrir les déclencheurs et de les éviter dans le futur.

3. Boire d’un trait

Bien sûr, l’hydratation est importante, mais c’est bien meilleur pour votre corps si vous sirotez votre eau tout au long de la journée au lieu de boire un litre en quelques minutes. Tandis que siroter votre eau régulièrement encourage une digestion saine, boire beaucoup d’eau d’un trait peut causer des ballonnements douloureux et un ventre plein, car votre corps ne peut absorber toute cette H2O à la fois.

4. Vitamines et suppléments

Expérimentez-vous des ballonnements après avoir introduit des multi-vitamines dans votre alimentation ? Ce n’est pas rare, et de nombreux suppléments et vitamines contiennent des additifs comme le lactose et le gluten qui produisent des gaz dans votre système digestif. Si c’est un problème, optez pour des vitamines plus naturelles, sans lactose ou gluten ajoutés ou obtenez vos vitamines via des aliments frais.

5. Constipation

Aussi gênant que ce soit d’ en parler, la constipation est coupable de ballonnements douloureux. Vous pouvez faire la différence entre un ventre gazeux et un ventre constipé par la tension de votre ventre de Bouddha – s’il est solide comme le roc, vous avez sûrement besoin d’aller aux toilettes et expérimentez des difficultés. Si vous soupçonnez la constipation, optez pour des aliments riches en fibres insolubles – comme le son, les graines, les fruits et légumes avec leur peau qui encouragent les mouvements naturels de l’intestin.

6. Poudres & barres énergétiques

Une barre énergétique hyper-protéinée peut être ce qui vous fournit de l’énergie avant vos séances d’entrainement. Mais la plupart des variétés achetées en magasin sont riches de 2 choses – fructose (ou maltodextrine) et glucides – qui sont en fait du fruit concentré, difficile à digérer et qui entraine gaz et ballonnements. Pas vraiment idéal avant votre classe de danse. A la place, optez pour des aliments faibles en fructose – comme un yoghourt et une orange – avant votre entrainement.

7. Reflux gastrique

Contrairement à la constipation, qui ballonne le bas de votre abdomen, le ballonnement du haut du ventre, qui brûle après un repas, peut être causé par un reflux gastrique. Cette maladie chronique de dyspepsie acide entraine nausée, éructations, et brûlures de l’œsophage et de la gorge après les repas. Pour empêcher les reflux gastriques, évitez de consommer de la salade ou des légumes crus sur un estomac vide et évitez de vous coucher trop tôt après les repas.

8. Excès de poids au tour de taille

Quand vous y pensez, c’est logique – un excès de graisses ventrales place plus de pression sur votre abdomen (surtout quand vous êtes assis pour manger), ce qui peut étouffer la digestion et entrainer des ballonnements inconfortables. Donc si vous êtes ce que l’on décrit comme « en forme de poire » (rond du milieu), vous pourriez souffrir plus régulièrement de ballonnements. Pour les éviter, faites de courtes marches après les repas et évitez de vous coucher après avoir mangé, car cela rend la digestion encore plus difficile.

9. Intolérance au lactose

Si les produits laitiers – fromage, lait, beurre et crème – sont parmi vos favoris et que vous expérimentez des ballonnements après les avoir consommés, vous pourriez souffrir d’intolérance au lactose. L’intolérance au lactose est commune et peut être traitée en consommant de la lactase (enzyme) et des yoghourts (contenant des bactéries bénéfiques). Mais si vous souffrez d’une allergie à la caséine (la protéine du lait de vache), vous devrez éviter les produits laitiers provenant de la vache en faveur du lait et du fromage de soja, de brebis ou de chèvre.

10. Evitez les substituts sucrés

Tandis que nous sommes nombreux à consommer du faux sucre pour des raisons de perte de poids, la sucralose, l’aspartame, le stévia et l’alcool de sucre (p.ex. mannitol) dans les collations, sodas allégés et aliments sans sucres peuvent causer des ballonnements douloureux car ils contiennent des produits chimiques que le système digestif a du mal à décomposer. De plus, la plupart des sucres artificiels augmentent votre appétit et encouragent la surconsommation.

Share This Article

X