Home » French » Fitness & Nutrition » Voici votre cerveau quand vous mangez de la malbouffe…

Voici votre cerveau quand vous mangez de la malbouffe…

Fitness & Nutrition

La plupart des gens optent pour le fast-food pour trois raisons simples : c’est rapide, ça a bon goût et c’est relativement peu cher. Ces choix sont souvent faits malgré les effets négatifs d’une alimentation riche en malbouffe sur notre santé physique (p.ex. excès de lipides, de cholestérol, de sucre et de sodium), qui peuvent entrainer des carences alimentaires et une prise de poids. Mais en plus des conséquences physiques bien connues, la malbouffe a des effets nuisibles moins connus sur notre cerveau et notre santé mentale…

1. Malbouffe liée à la dépression et à la dépendance

Des chercheurs canadiens de l’Université de Montréal à Québec ont découvert que consommer une alimentation riche en sucres et en lipides augmente le risque de dépression. Lorsque les chercheurs ont nourri des souris avec une alimentation riche en lipides (58% des calories en provenance de lipides) et en sucres sur une période de 6 semaines, ils ont découvert que les rongeurs montraient des signes accrus de dépression et d’anxiété une fois les aliments gras retirés.

Ces souris ont été comparées à des souris nourries à l’aide d’une alimentation maigre et faible en lipides (11% des calories en provenance de lipides). Les scientifiques ont conclu que consommer une alimentation riche en lipides et en sucres perturbait l’activité chimique du cerveau – en particulier les niveaux de cortisone (l’hormone du stress) et de CREB (une protéine fonctionnant à la dopamine qui entraine des comportements et sentiments de dépendance) – augmentant et créant un cycle de malnutrition.

Next »
ADVERTISEMENT

More on ActiveBeat