Les traitements les plus utilisés et les plus efficaces contre l’acouphène

Vous avez déjà peut-être eu des « bourdonnements dans les oreilles » après avoir longuement écouté de la musique forte ou parce que vous êtes stressé ou pour toute autre raison. Tout ce que vous savez est que ce bourdonnement, connu sous le nom d’acouphène dans le domaine médical, peut être vraiment désagréable.

Il ne se limite pas au bourdonnement, il peut également être le son d’un courant d’eau ou un sifflement. Il peut devenir chronique pour certains, revenant par intermittence pendant des mois. En plus de consulter votre médecin pour en déterminer les causes sous-jacentes (notamment la pression artérielle), il existe des méthodes qui peuvent atténuer le problème, y compris les sept suivantes.

1. Extraire l’excès de cérumen

Vos oreilles sont un peu comme une fabrique de bougies, produisant de la cire pour protéger le canal auditif de la poussière et d’autres impuretés. Votre oreille est conçue pour éliminer l’excès de cérumen. Cependant, si la production devient incontrôlable, la cire ne pourra plus être enlevée naturellement.

Quand cela arrive, cela peut aboutir à une irritation du tympan qui peut causer l’acouphène, fait remarquer Mayo Clinic. Le cérumen peut également interférer (temporairement) avec votre ouïe. C’est donc une bonne idée d’en garder le contrôle. Essayez les remèdes qui ramollissent la cire et insérer pas d’objet dans le canal auditif.

2. Lutter contre les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire

Un des responsables du bourdonnement des oreilles peut être les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM ou TMJ en anglais). Bien que ce problème ne soit que temporaire, il existe différentes façons de s’en débarrasser car cela peut être source d’inconfort et de douleur et même d’acouphène.

La TMJ Association fait une liste des traitements possibles contre les troubles de l’ATM, y compris l’application de la glace ou de la chaleur humide, l’acuponcture, et les  gouttières occlusales quand vous dormez. L’orthodontie et une opération chirurgicale sont souvent recommandées, bien que vous deviez mûrement y réfléchir car leur efficacité à ce sujet n’a pas été prouvée.

3.  Masquer le son

Quand ils conduisent et qu’ils entendent des bruits bizarres provenant de leur voiture, que font la plupart des gens ? Ils montent le volume de la radio pour masquer le problème. Et bien, vous pouvez en faire de même avec l’acouphène.

HealthyHearing.com mentionne l’utilisation d’un appareil qui masque ou qui supprime le bruit, qui est porté dans l’oreille comme un appareil auditif et « produit soit un signal constant, soit des battements binauraux pour entrer en compétition avec les sons que vous entendez. » Votre professionnel de l’audition vous fera passer une série de tests pour équilibrer la fréquence.

4. Réentraîner vos récepteurs

Une autre manière de combattre l’acouphène est d’entraîner votre cerveau à ignorer le bruit, ce qui est l’objectif de la thérapie d’habituation aux symptômes (TRT). Cette technique a été développée en 1990 par un neurologue et un orthophoniste et est « la référence absolue en matière de traitement de l’acouphène », selon la Société canadienne de l’ouïe.

Ce traitement n’élimine pas le problème mais permet au patient de s’y habituer jusqu’à ce qu’il disparaisse dans les bruits de fond. La TRT nécessite des conseils directifs pour sensibiliser le patient au problème, la thérapie sonore (pour atténuer la perception de l’acouphème) et du temps. La source déclare que la plupart des patients remarquent une amélioration en l’espace de moins de 6 semaines (bien que le traitement puisse durer 2 ans).

5. Le traitement transcrânien

Mayo Clinic remarque que la stimulation magnétique transcrânienne (SMT) est « une thérapie sans douleur, non invasive qui réussit à réduire les symptômes chez certaines personnes. » Elle fonctionne en induisant des champs magnétiques dans des rouleaux électromagnétiques placés sur votre scalp pour stimuler les cellules nerveuses. Elle sert généralement à traiter la dépression.

Cependant, la clinique souligne que ce traitement est couramment utilisé en Europe, alors qu’il n’en ait qu’en phase d’essai clinique aux États-Unis. « Il reste à déterminer quels patients pourront profiter d’un tel traitement », explique la source.

6. Se reposer et se détendre

Comme mentionné auparavant, le stress peut exacerber l’acouphène et provoquer d’autres symptômes indésirables. WebMD vous conseille de « prévoir du temps pour vous reposer chaque jour » et souligne que l’acouphène en lui-même peut être source de gêne, ce qui ne fait que l’empirer.

La source remarque que 15 minutes de relaxation peuvent vous remonter le moral et, avec un peu de chance, réduire le volume de votre acouphène en même temps. Selon la source, les techniques de relaxation naturelle sont le yoga, le tai-chi, la méditation, la détente musculaire progressive, l’imagerie mentale et l’autohypnose. Assurez-vous également de vous reposer parce que le manque de sommeil ne fait qu’aggraver le problème.

7. Envisager de prendre des médicaments

Ce n’est pas toujours votre premier choix, mais vous pouvez essayer d’obtenir des médicaments sous ordonnance si les autres méthodes ne marchent pas. WebMD indique qu’«une multitude de médicaments sont à l’étude pour le traitement de l’acouphène » et de légères doses d’antidépresseurs (comme le Valuim) peuvent être efficaces contre l’acouphène.

D’autre médicaments que votre médecin pourrait envisager sont des antidépresseurs (l’amitriptyline et ELAVIL en particulier) ou des stéroïdes qui sont placés directement dans l’oreille moyenne avec des antidépresseurs comme l’alprazolam (Xanax).

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X