médicaments FRA

9 faits à savoir sur les médicaments psychotropes les plus communs

Un médicament psychotrope est un médicament qui altère la composition chimique dans le cerveau et, par conséquent, a un impact sur les émotions et les comportements. Le mot « psychotrope » provient des mots grecs « psycho » (esprit) et « tropic » (direction), qui par combinaison fait référence à leur capacité à donner une autre direction à l’esprit ou au comportement. Ces médicaments sont utilisés pour traiter une grande variété de troubles comme la dépression, la bipolarité, l’anxiété, le trouble de déficit de l’attention et la psychose.

Bien que les psychotropes puissent aider certaines personnes à vivre une vie productive et épanouissante à nouveau, ils peuvent avoir des effets secondaires sérieux et doivent être surveillés soigneusement par un médecin…

1. Benzodiazépines

Les benzodiazépines sont une classe de médicaments utilisés pour traiter l’anxiété, l’insomnie, l’agitation, les convulsions, les spasmes musculaires et le sevrage d’alcool. Ces médicaments agissent en renforçant l’effet du neurotransmetteur GABA (Acide γ-aminobutyrique). Cela entraîne des effets sédatifs, anti-anxiété, anticonvulsifs et de relaxation musculaire.

Les benzodiazépines communes incluent des médicaments comme le Diazepam, l’Oxazepam et le Lorazepam. Elles peuvent être classifiées comme agissant à court, moyen ou long terme. Les benzodiazépines à court terme d’action sont utilisées pour traiter l’insomnie, tandis que celles à long terme d’action sont utilisées pour traiter l’anxiété.

Insomnia

2. Inhibiteurs de monoamine oxydase

Les inhibiteurs de monoamine oxydase (IMAO) sont une classe d’anciens antidépresseurs qui affectent les niveaux de dopamine dans le cerveau. Ils requièrent une surveillance alimentaire soignée et des restrictions puisqu’ils peuvent entraîner une hypertension dangereuse lorsqu’ils sont pris en combinaison avec certains aliments et médicaments.

Le vin et le fromage sont deux exemples d’aliments qui interagissent négativement avec les IMAO. Les IMAO les plus prescrits incluent le Marplan, le Nardil, le Deprenyl et le Parnate.

High Blood Pressure

3. Antidépresseurs tricycliques

Les antidépresseurs tricycliques (ATC) augmentent les niveaux de sérotonine et de noradrénaline tout en bloquant simultanément l’action de l’acétylcholine. Cela entraîne un rééquilibre des produits chimiques dans le cerveau pour soulager la dépression. Les ATC sont utilisés pour traiter la boulimie, le trouble panique, la douleur chronique, les démangeaisons, le syndrome prémenstruel et les douleurs de membre fantôme.

L’un des effets secondaires des ATC chez les enfants et les adolescents peut être une augmentation des pensées suicidaires. Par conséquent, le traitement doit être étroitement surveillé par un médecin. Les ATC incluent l’Elavil, l’Anafranil, le Défanil, le Quitaxon, le Tofranil et le Surmontil. En raison des nombreux effets secondaires de ces antidépresseurs, ils ne sont prescrits qu’après avoir déjà essayé les ISRS.

Depression

4. ISRS

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) ciblent spécifiquement les niveaux de sérotonine dans le cerveau pour traiter des cas de dépression majeure. Ils ont tendance à être plus sûrs et à avoir moins d’effets secondaires.

Les ISRS sont considérés plus sûrs, par exemple, que les ATC et les IMAO. Les ISRS les plus communément prescrits incluent le Prozac, le Celexa, le Luvox, le Zoloft, le Seroplex et le Lexapro.

anti depressant

5. Autres antidépresseurs

Les inhibiteurs de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) incluent des médicaments comme le Cymbalta et l’Effexor XR. Une catégorie d’antidépresseurs qui ne sont pas associés à des effets secondaires sexuels sont les inhibiteurs de la recapture de la noradrénaline et de la dopamine (IRND).

Les IRND les plus communs sont le Wellnutrin et l’Aplenzin. Le Wellbutrin (ou Bupropion) est le plus souvent prescrit pour traiter les troubles de dépression majeure et les troubles affectifs saisonniers (TAS).

Seasonal Affective Disorder

6. Antidépresseurs atypiques

Ceux-ci incluent les antidépresseurs qui ne tombent dans aucune autre catégorie comme le Trazodone, le Remeron, le Brintellix et le Vilazodone.

Ces antidépresseurs atypiques ont des effets sédatifs et donc doivent être administrés avant d’aller se coucher. Ils sont particulièrement utiles pour les dépressifs qui souffrent également d’insomnie.

insomnia

7. Antipsychotiques de première génération

Les antipsychotiques typiques ou de première génération sont utilisés pour traiter la schizophrénie et la psychose. Ce sont des antagonistes de la dopamine D2 et ils peuvent avoir des effets secondaires neurologiques graves, parfois irréversibles, voire même mortels. Les mouvements musculaires involontaires du visage et des extrémités (dyskinésie tardive) peuvent être traités par du Cogentin, mais peuvent devenir permanents s’ils ne sont pas traités correctement.

Le syndrome malin des neuroleptiques est un autre effet secondaire qui peut être mortel. Les médicaments de cette catégorie incluent l’Haldol, la Chlorpromazine (CPZ), la Fluphenazine (Modecate), la Perphenazine, la Trifluoperazine et la Loxapine.

antidepressants

8. Antipsychotiques de seconde génération

Ces médicaments plus modernes ont tendance à avoir moins d’effets secondaires que les antipsychotiques de première génération. Ils incluent des médicaments comme l’Abilify, le Clozaril, l’Invega, le Risperdal, le Seroquel, le Saphris, le Zyrexa.

Les antipsychotiques de seconde génération ont des effets secondaires extrapyramidaux et de dyskinésie tardive moins graves, mais ont des effets métaboliques plus prononcés, comme la prise de poids.

weight gain

9. Dyskinésie tardive

Le National Institute of Mental Health estime que 5 % des patients qui reçoivent une prescription de médicaments antipsychotiques développent de la dyskinésie tardive, un trouble neurologique caractérisé par des mouvements involontaires du visage et de la mâchoire. Ce trouble est commun chez les patients traités par des médicaments neuroleptiques pour la schizophrénie, la psychose et le trouble bipolaire.

L’exposition à une dose de médicaments pour une personne vulnérable peut suffire à causer la dyskinésie tardive. Le traitement peut inclure la réduction ou l’arrêt du médicament et/ou une prescription de Cogentin. Les personnes présentant des symptômes de dyskinésie doivent consulter un médecin.

shutterstock_320662946

Share This Article

X