médecine FRA

8 remèdes de grand-mère que les médecins prescrivent toujours

J’ai récemment consulté mon médecin de famille à cause d’un mal de gorge qui s’est avéré être une méchante angine. En plus de me prescrire des antibiotiques, mon médecin m’a donné quelques sages conseils utilisés dans le passé – ‘Gargariser avec de l’eau salée pour réduire le gonflement’, m’a-t-elle dit. A la fois ravie et surprise, j’ai commencé à creuser un peu sur le sujet de conseils de grand-mère qui sont toujours prescrits par la médecine moderne.

Que ce soit pour soulager la constipation ou apaiser les migraines – voici huit cures et remèdes de la vieille-école qui sont toujours prescrits actuellement…

1. Glaçons

Nous savons déjà que les glaçons ou les compresses froides peuvent faire des miracles pour réduire la douleur, le gonflement et l’inflammation d’une blessure ou d’une maladie chronique (p.ex. l’arthrite). Mais il s’avère que les médecins ont également tendance à prescrire cette cure provenant de la Grèce du 19ème Siècle pour apaiser les migraines. En effet, une étude de 1984 par Diamond et Freitag a découvert que les patients migraineux réduisaient ces migraines de 65%, lorsqu’ils appliquaient des compresses froides sur l’artère carotide pendant 15 minutes au début d’une migraine. Le succès serait dû au froid et à sa capacité à comprimer puis à dilater les vaisseaux sanguins sans risques ou contrindications médicales.

2. Gargariser de l’eau salée

Mon médecin n’est pas la seule à recommander de gargariser de l’eau salée – ½ cuillère à café de sel dissoute dans un grand verre d’eau tiède – pour soulager une gorge enflammée et se débarrasser de l’excès de mucus lors d’un rhume. En effet, une étude aléatoire publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine recommande de gargariser de l’eau salée comme traitement de prévention contre le rhume et la grippe. Des découvertes révèlent que sur 400 participants, la moitié ont gargarisé de l’eau salée quotidiennement pendant 60 jours durant la saison de la grippe, et ont réduit de 40% les infections des voies respiratoires supérieures, par rapport à ceux qui n’ont pas gargarisé d’eau salée.

3. Vaseline

J’ai toujours un pot de vaseline dans mon armoire à pharmacie pour traiter les coupures, lèvres gercées et les nez d’hiver ravagés. Bonne idée, selon les dermatologues de l’école de médecine de la Southern Illinois University, qui recommandent d’appliquer de la vaseline sur les abrasions cutanées mineures et sur les cicatrices chirurgicales, surtout chez les patients ayant des sensibilités ou des allergies aux onguents antibiotiques.

4. Gingembre

Les médecins orientaux utilisent du gingembre pour calmer les maux d’estomac et la nausée depuis des milliers d’années. Heureusement, en occident, le gingembre reçoit enfin la mention méritée “remède sûr et efficace“ contre la nausée, la nausée matinale, le mal des transports, et les maux d’estomacs liés à la chimiothérapie. Les chercheurs de l’école médicale d’Eastern Virginia dans le Norfolk recommandent d’infuser des racines de gingembre dans du thé ou de sucer des bonbons au gingembre pour apaiser un estomac dérangé.

5. Pepto-Bismol

Saviez-vous que le Pepto-Bismol a d’abord été inventé comme remède pour les maux de ventre chez les enfants ? Mais les adultes d’aujourd’hui l’emploient principalement en cas d’urgence inconfortable et gênante en voyage (diarrhée du voyageur). Phyllis Kozarsky, professeur à la Emory University et consultant résident des centres de contrôle des maladies sur la santé en voyage, recommande d’avaler 2 comprimés de Pepto-Bismol 4 fois par jour, pour apaiser la diarrhée du voyageur et les maux d’estomac.

6. Pruneaux

Mon grand-père avait l’habitude de manger de la compote de pruneaux tous les matins dans son avoine pour se “réguler“ ! Il s’avère que Grand-père suivait une ancienne cure populaire, qui a toujours du bon aujourd’hui. La recherche la plus récente sur le sujet, une étude de 2011 publiée dans Alimentary Pharmacology and Therapeutics, affirme que manger 12 pruneaux (ou prunes séchées) par jour est plus efficace pour soulager la constipation que de prendre des comprimés oraux de psyllium en pharmacie.

7. Bengué

Vous pourriez éviter d’utiliser du Bengué, un baume chauffant analgésique, à cause de son odeur mentholée forte. Mais les professeurs de santé et pharmaciens de l’Université d’Austin au Texas, recommandent le Bengué pour soulager les douleurs musculaires et nerveuses, et rester actif avec la vieillesse. Le menthol contenu dans cet analgésique topique, active un récepteur de protéine essentiel dans la peau pour réduire les signaux nerveux liés à la douleur chronique.

8. Calmant pour coliques infantiles

Parce qu’enfant j’ai souffert de coliques, ballonnements et maux d’estomac (au grand malheur de mes pauvres parents privés de sommeil), j’ai reçu ma part de calmants. La concoction préparée durant mon enfance contenant de l’alcool, mais depuis les années 1990, ce calmant est vendu en pharmacie sans alcool et uniquement recommandé par les médecins après un test allergique. Un tonique fait maison – contenant de l’aneth, du bicarbonate de soude, du gingembre ou du fenouil – peut apaiser les crampes d’estomac et la nausée chez les bébés en pleurs.

Share This Article

X