Hiver FRA

8 manières de combattre le blues de l’hiver

Je vais être franche, le raccourcissement des jours, le vent, la pluie et la neige ne transforment pas la météo en « temps idéal pour aller faire un tour en luge avec toi », ou avec quiconque, d’ailleurs. Je ne suis pas amatrice de ski, ni de snow-board, ni d’averse de neige, ce qui veut dire qu’à la mi-novembre, je suis prête à entrer en hibernation, et à ne sortir avec mes bottes et ma parka que lorsque c’est absolument nécessaire. Et je veux dire ABSOLUMENT nécessaire !

Employez ces huit astuces pour combattre le blues de l’hiver…

1. Traquez le soleil

Je sais que le soleil se fait rare entre les mois de novembre et de mars. Mais les psychologues de l’exercice de l’Université Columbia à New York nous donnent une raison de profiter de tout rayon de soleil que nous pouvons trouver.

Résistez l’attraction vers votre divan pour profiter de l’extérieur, même lorsqu’il fait froid. Bien que la vitamine D (la vitamine du soleil) améliore l’humeur et apaise la dépression, la recherche montre que sortir lors des jours gris pourrait être suffisant pour dégeler votre blues de l’hiver.

sun 4

2. S’imbiber de trop de boissons festives

Bien sûr que vous avez besoin d’un petit cidre de pomme épicé à Thanksgiving, d’un lait de poule à Noël et de quelques verres de champagne au Nouvel An. Mais un verre innocent de lait de poule peut rapidement devenir 2 ou 3, ou même 4. Soudain, vous vous êtes imbibé tout l’hiver.

Une étude récente de l’Université de Maryland a découvert que l’abus d’alcool nous donnait plus qu’une gueule de bois. L’excès d’alcool peut affaiblir le système immunitaire et mener à des rhumes, grippes et autres maladies hivernales.

wine 10

3. Soyez aventureux

Nous savons que le froid peut donner l’envie de nicher, ou de rester bien au chaud avec des activités moins actives (c.-à-d. tricoter ou regarder des films). Mais les neurologues de Wake Forest Baptist Health en Caroline du Nord affirment que passer votre hiver dans une routine intérieure peut rapidement vous propulser dans une ornière.

À la place, prenez cette opportunité d’aventure. Si vous ne pouvez pas sortir, au moins, sortez de votre routine avec des loisirs nouveaux et excitants. Tentez un cours de peinture, de danse du ventre, de volley en salle ou de yoga chaud. Testez une nouvelle cuisine, toute chose qui peut stimuler votre expérience sensorielle et empêcher de tomber dans une pensée négative.

shutterstock_166087091

4. Aliments de réconfort plus sains

Les ragoûts de bœuf, chilis, macaronis, la dinde – ces aliments réconfortants vont main dans la main avec la saison froide. C’est comme si Thanksgiving ouvrait ses portes sur une rivière de glucides raffinés et de desserts. Mais tous ces aliments lourds entraînent inévitablement un pic et un crash de glycémie.

Au final, votre tirette est ouverte et vous vous prélassez sur le canapé tous les soirs. Cela va sans dire qu’une alimentation d’hiver riche et peu d’exercice peuvent rapidement entraîner une prise de poids. À la place, rendez les aliments réconfortants plus sains en utilisant des viandes plus maigres, des légumes racines et des pâtes et du riz entier, et ne servez de desserts qu’aux occasions spéciales.

Chili

5. Animez-vous avec l’exercice

Les chercheurs médicaux de l’Institut Benson-Henry de la médecine du corps et de l’esprit, à l’hôpital général du Massachusetts de Boston, affirment que l’activité physique est votre meilleur allié pour combattre le blues de l’hiver. En fait, l’exercice ne fait pas que réduire le stress et la dépression, il fournit également un stimulant significatif pour la santé mentale.

Vous tenir à votre course quotidienne ou à votre cours de yoga chaud même lorsqu’il fait noir et gris vaut l’effort supplémentaire. Je fais ceci en planifiant mes 30 minutes de fitness par jour sur mon calendrier électronique. Je prépare même une playlist spécifique « blues de l’hiver » pour égayer mes courses.

zumba

6. Levez-vous du bon pied

Il est naturel de vouloir ramper sous les couvertures en novembre et dormir jusqu’au printemps. Mais une étude de 2014 présentée dans le journal Sleep avertit contre l’hibernation en hiver.

L’étude recommande 7 à 8 heures de sommeil toutes les nuits, car moins ou plus de sommeil peut entraîner la dépression. En fait, les résultats de la recherche montrent que dormir plus de 8 heures par nuit peut augmenter le risque de diabète de type II, d’obésité, de dépression et d’AVC.

wake 1

7. Les réseaux sociaux

Il est courant de vouloir hiberner sous une couette duveteuse, avec une tasse de thé, votre chat et 10 saisons de votre série télévisée favorite durant les mois froids de l’hiver. Mais l’isolation sociale peut exacerber l’anxiété et la dépression.

Une étude de 2013 publiée par ScienceDirect.com a découvert que l’acte de se socialiser nous transformait en individus plus heureux et équilibrés. L’étude recommande de se tenir aux socialisations en groupe ou groupes (p.ex. équipes de sport) pour rester actif et repousser la dépression hivernale.

Be Social

8. Réduisez la température du sauna

Vous aurez inévitablement envie d’augmenter la température du thermostat lorsque la neige arrive. Mais créer des températures de sauna avec une source de chaleur artificielle peut avoir des conséquences négatives sur votre santé.

Selon une recherche de WebMD, le chauffage intérieur trop élevé peut éliminer l’humidité de l’air et de votre peau, gorge, yeux et voies nasales, ce qui vous laisse enclin aux rhumes, grippes et sinusites. Si vous aimez la chaleur à l’intérieur, utilisez un humidificateur pour réhumidifier l’environnement.

Humidifier
X