Santé de la peau FRA

8 faits importants à savoir sur les bancs solaires

Si vous n’avez jamais fait de bancs solaires personnellement, vous connaissez sûrement plusieurs personnes qui en font ou en ont fait. Certaines personnes font du banc solaire régulièrement, ou du moins avant l’arrivée de l’été ou en hiver avant des vacances au soleil. Peut-être souhaitez-vous avoir un peu de couleurs avant que l’été n’arrive. Ou peut-être désirez-vous avoir une peau hâlée avant de visiter les tropiques. Peu importe votre raison, les dangers des bancs solaires sont graves et réels. Le bronzage artificiel est peut-être à la mode, mais le coût est lourd pour les personnes qui vont y cuire. Que vous ayez la chance de ne développer que des rides prématurées ou fassiez partie du grand nombre de victimes a développer un cancer de la peau, les risques ne valent tout simplement pas la peine. Donc avant de prendre votre prochain rendez-vous, prenez connaissance de ces 8 faits importants à savoir sur le bronzage artificiel…

1. Risque accru de cancer de la peau

Le danger le plus grave du bronzage artificiel est qu’il peut causer trois types de cancers de la peau : mélanome, carcinome basocellulaire et carcinome épidermoïde. Tous ces cancers ne sont pas mortels, mais ils ont tous des effets dommageables sur le corps. De plus, ils sont tous trois associés à l’utilisation de bancs solaires. Selon la Skin Cancer Foundation, l’utilisation de bancs solaires est liée à plus de 419000 cas de cancers de la peau chaque année en Amérique ; et si vous considérez que le tabac est mauvais pour votre santé, la fondation affirme également que plus de personnes développent un cancer de la peau à cause du bronzage artificiel que de personne ne développe un cancer du poumon à cause du tabac.

Chaque session de bronzage artificiel augmente le risque de développer un cancer de la peau. Le mélanome est la forme la plus dangereuse et mortelle du cancer, mais aussi la plus rare. Le carcinome basocellulaire est la forme la plus commune et peut défigurer le visage – il se développe sous forme d’une excroissance ou d’une lésion qui grandit si elle n’est pas traitée. Peu importe le type de cancer de la peau, le bronzage artificiel est un immense risque sur votre santé qui peut être facilement évitée.

2. Les rayons UV sont tout aussi dangereux

Les rayons ultraviolets (UV) du soleil sont un danger sérieux pour votre peau. Vous pensez peut-être qu’utiliser un banc/cabine/lampe solaire pour bronzer est moins dangereux que de passer le même temps à l’extérieur, mais ce n’est pas le cas. Les rayons UV des bancs solaires sont tout aussi dangereux que ceux du soleil, voire même plus, car l’équipement des salons de bronzage utilise une quantité très concentrée d’UV ; c’est pourquoi vous bronzez si rapidement après une courte exposition sur un banc solaire.

Si vous n’avez plus envie de risquer le bronzage artificiel, passez plus de temps à l’extérieur et bronzez plus lentement, sans oublier de porter un écran solaire pour vous protéger des rayons du soleil. Les bancs solaires et le soleil peuvent tous deux causer des dommages irréparables. Et n’oubliez pas, vous pouvez toujours bronzer tout en portant un écran solaire, et même si vous voulez bronzer rapidement, un écran solaire vous permet de le faire de manière plus sécurisée.

3. Risque de coups de soleil

Une idée fausse commune est que quelques séances de banc solaire pour avoir une peau hâlée avant de partir en vacances ou pour vous préparer à l’été empêcheraient votre peau de brûler. Mais c’est loin d’être la vérité. Tout ce que vous faites sur un banc solaire, c’est exposer votre peau et votre corps à plus de dommages dans le présent et le futur. Il est important de noter qu’en plus du risque de brûler après avoir été au solarium, vous pouvez aussi brûler votre peau en utilisant des bancs solaires. Avec une telle concentration de rayons UV, votre corps risque évidemment de brûler.

Vous préférez peut-être votre apparence avec une peau hâlée, mais le changement cosmétique va plus loin que l’apparence ; lorsque votre peau bronze, c’est le résultat d’un dégât cutané. C’est la réaction du corps à une blessure et aux dégâts entrainés par les rayons UV. Même si vous aimez le look et souhaitez avoir une peau bronzée toute l’année, pensez au fait que vous endommagez votre peau et repensez à votre décision.

4. L’âge est important

Vous penseriez bien logiquement que les multiples dangers du bronzage artificiel dissuadent effectivement les personnes d’utiliser des bancs solaires, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Bien que les risques déjà mentionnés soient graves, ils sont encore pires pour les jeunes adultes et les ados. Selon les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le plus jeune vous êtes lorsque vous bronzez, le plus grand le risque de développer un mélanome. Un nombre surprenant d’adolescents utilisent des bancs solaires, mais de nombreux états et provinces d’Amérique du Nord ont à présent interdit l’utilisation de bancs solaires pour les mineurs sans autorisation parentale.

La raison pour laquelle ce groupe est plus à risque de dégâts permanents et de cancers, c’est parce que leur peau n’est pas encore complètement développée et est donc plus sensible. C’est aussi parce que le bronzage, même une fois, peut augmenter le risque de développer un cancer de la peau, donc bronzer plus jeune affecte inévitablement ce risque. La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus d’endroits en Amérique du Nord et dans d’autres pays interdisent le banc solaire aux mineurs. Puisque les ados et jeunes adultes sont plus à risque, ces interdictions aident à contrôler au moins un groupe de personnes dans l’utilisation de bancs solaires et la réduction du risque de développer un cancer de la peau.

5. Pas besoin de brûler pour endommager la peau

Malheureusement, une autre idée fausse à propos des bancs solaires est celle que si vous ne brûlez pas, vous ne développerez pas de cancer de la peau ou d’autres dégâts cutanés, mais ce n’est pas vrai. Le bronzage, même sans brûler, augmente le risque de dégât sérieux. Pourquoi ? Parce que le fait de bronzer est la réaction à un endommagement de la peau, que votre teint soit délicieusement brun doré ou douloureusement rouge et brûlé. C’est pourquoi même les personnes qui ne brûlent pas facilement ou pas du tout devraient quand même porter de l’écran solaire et éviter le bronzage artificiel.

Cela dit, la couleur de la peau a bien un impact sur le risque de dégâts cutanés et de développement d’un cancer de la peau. Ceux qui ont une peau claire et sensible sont plus à risque que ceux qui ont une peau naturellement brune, mais toute personne est à risque lorsqu’elle expose sa peau aux rayons UV sans protection. Il est facile d’ignorer les avertissements sur les risques des bancs solaires, surtout si vous ne brûlez pas, car vous ne sentirez pas ou ne verrez pas les dégâts immédiatement. Mais les dégâts sont bien là.

6. Dommages potentiels et sérieux aux yeux

Il est essentiel de bien protéger les yeux en utilisant les lunettes spéciales fournies avec chaque banc solaire. Ces lunettes sont conçues spécifiquement pour résister aux rayons UV directs et en excès des bancs solaires. Les rayons UV sont un carcinogène humain connu et reconnu. Selon l’American Academy of Ophtalmology, l’équipement de bancs solaires peut produire 100 fois plus de rayons UV que ceux reçus naturellement par le soleil. Ils affirment également que la structure des yeux et paupières peut être endommagée.

Les cataractes et cancers des yeux sont deux conséquences graves des dégâts occasionnés par les rayons UV. Les personnes qui utilisent les bancs solaires le font souvent fréquemment, donc le risque de dégât oculaire et cutané augmente sans cesse tandis que le corps est exposé aux rayons UV. Il est intéressant de considérer que la majorité des gens reconnaissent l’importance de protéger les yeux des rayons UV nocifs des bancs solaires, mais pas leur peau. Le meilleur moyen de vous protéger, c’est d’éviter les bancs solaires et de tartiner votre peau de crème solaire lorsqu’elle est exposée au soleil.

7. Vieillissement prématuré de la peau

De nombreuses personnes se font un banc solaire pour des raisons vaines (amélioration de l’apparence, de la beauté). Mais c’est ironique que ce bronzage tant aimé endommage de manière notable la peau et la vieillisse prématurément, et ça, ce n’est pas très attirant. Lorsque la peau est exposée à la grande concentration de rayons UV de bancs solaires sans protection, elle va se rider, s’affaisser et changer de texture prématurément, et elle peut développer des taches de vieillesse.

À part la chirurgie plastique pour couvrir les dégâts des rayons UV, ceux-ci ne peuvent être défaits. Chaque fois que vous vous exposez à des rayons UV sans protection, votre peau sera endommagée. Ces dégâts s’accumulent au fil du temps, et entrainent des risques à long terme irréparables et inévitables. Toute personne devrait faire attention aux changements cutanés, et si vous utilisez ou utilisiez le banc solaire ou ne vous protégez pas au soleil, il est encore plus important d’examiner votre peau pour des endroits rugueux qui pourraient signaler la présence de cellules précancéreuses.

8. Pas une bonne source de vitamine D

La vitamine D est un nutriment essentiel pour la santé osseuse en aidant l’absorption du calcium et en renforçant les os. Lorsque le corps reçoit une quantité adéquate de vitamine D, il peut également aider d’autres zones, comme l’amélioration du fonctionnement musculaire et le renforcement du système immunitaire. La vitamine D provient de nombreuses sources alimentaires et du soleil. Mais il n’est pas sain d’exposer votre peau aux rayons UV sans protection, donc vous ne devriez pas dépendre du soleil ou de bancs solaires pour obtenir de la vitamine D.

À cause de la grande quantité de personnes qui développent un cancer de la peau chaque année, surtout durant les dernières décennies, vous ne trouverez pas de professionnels de la santé qui encouragent l’utilisation du banc solaire. Les quelques bienfaits potentiels du bronzage artificiel ne valent pas la peine de risquer des problèmes médicaux sérieux et parfois mortels qui résultent de leur utilisation. L’American Academy of Dermatology Association soutient même une interdiction complète de production et de vente d’équipement de bronzage artificiel.

Share This Article

X