Relation FRA

6 manières de dire adieu à l’angoisse de la séparation

Déposer votre enfant à la garderie, à l’école ou même à un camp peut parfois être une expérience assez traumatisante pour vous et votre enfant. Si leur routine change subitement, ils pourraient s’accrocher plus à vous, entraînant des sentiments de culpabilité et d’abandon.

Bien que la plupart des enfants surmontent l’angoisse de l’éloignement de leurs parents, AnxietyBC explique que certains enfants continueront à en sentir les effets même durant leur deuxième année d’école. Environ 4 % des enfants sentiront une angoisse de séparation chaque année scolaire, note la source. Voici six moyens de faciliter la transition et d’apaiser l’angoisse qui l’accompagne…

1. Enseignez l’angoisse à votre enfant

AnxietyBC note que même si vous savez très bien ce que sont les sentiments d’angoisse, ce n’est pas forcément le cas de votre enfant, qui pourrait penser que quelque chose ne tourne pas rond. Lui faire savoir qu’il n’est pas seul, figurativement et littéralement, peut l’aider à accepter ses sentiments.

Le savoir que d’autres enfants ont peut-être autant de mal à vivre éloigné de leurs parents peut l’aider à comprendre ce qui cause ses sentiments négatifs et l’aider sur la voie de l’indépendance.

daycare

2. Préparez-le pour le départ

Le magazine Parents dit qu’au lieu de minimiser le fait que vous partiez en voyage ou même au travail pour la journée, vous pourriez soulager l’anxiété de votre enfant en l’avertissant que vous ne serez pas présent à une certaine date ou semaine.

Le magazine dit que même si c’est tentant de sauter l’explication de votre disparition, lui dire où vous serez sur un ton positif peut l’aider à se calmer. Si vous le laissez aux soins d’une aide familiale autre que votre partenaire, vous pouvez augmenter son excitation en disant quelque chose comme, « Toi et (aide) allez vraiment bien vous amuser ! »

Child School

3. Ne prolongez pas les adieux

Bien qu’il soit important de dire au revoir avant de partir (se volatiliser ne mettra pas votre enfant à l’aise), vous ne devriez pas prolonger les adieux, explique BabyCenter.

Votre enfant sait si vous êtes contrarié, donc tentez de vous maîtriser lorsque vous donnez un bisou d’adieu à votre bébé. Si vous êtes contrarié, il est possible que votre enfant le devienne également. Si possible, contrôlez vos émotions jusqu’à ce que vous soyez hors de vue, explique BabyCenter.

Greet Your Kids

4. Pratiquez l’éloignement

Plus vous créez de situations d’éloignement avec votre enfant, plus il est capable de faire face à ces situations. Mais cela ne veut pas dire que vous devez réserver plusieurs voyages pour assurer votre temps de séparation – ce pourrait simplement être dans la pièce d’à côté quelques instants pendant que votre enfant s’y habitue.

KidsHealth.org ajoute que vous devriez graduellement présenter de nouvelles personnes. Par exemple, si vous avez une aide familiale, invitez-la lorsque vous êtes toujours là pour montrer à votre enfant qu’il est en sécurité. Vous pouvez laisser votre enfant aux mains de l’aide familiale pendant de courtes périodes au début pour l’aider à s’adapter.

Child's Caretaker

5. Donnez une heure de retour

Si votre enfant est à un âge où il comprend le concept d’heures, de nuit et de jour, il aura également une perception de votre durée d’absence. Pour faciliter les choses, donnez-lui une heure réaliste de retour pour lui donner quelque chose dont il se réjouit et développer sa confiance.

Vous pouvez être très spécifique sur votre heure de retour, mais n’essayez pas de donner une heure trop avancée si vous ne pensez pas pouvoir rentrer à temps. Vous pouvez même dire, « je reviens après le déjeuner » ou quelque chose du genre au lieu de dire « je reviens à 12 h 30 ». Mais ne le prenez pas non plus comme une excuse pour retarder votre retour.

Kid

6. Inspirez profondément

Pour les parents – parce que la manière dont vous gérez la séparation de votre enfant peut au final dicter la manière avec laquelle votre enfant la gère (même jusqu’à l’âge adulte) – il existe des manières de soulager vos propres symptômes d’angoisse de séparation, selon le magazine Parenting (évidemment).

Certains conseils de la source en ligne incluent de vous rappeler d’avoir confiance en votre enfant et qu’il sera en sécurité entre les mains de quelqu’un d’autre. Vous pouvez également prendre le temps de mieux connaître les instituteurs et aides familiaux, ainsi que de faire une liste des choses que vous voulez faire avec votre enfant durant votre temps libre et vous donner du temps pour vous retrouver – la source suggère un déjeuner au restaurant ou même un bon bain.

Parent - Kids

Share This Article

X