Asthme FRA

6 déclencheurs d’asthme à éviter pour mieux respirer

Image Credit: Getty Images

L’asthme est une maladie respiratoire commune aux États-Unis. Selon des statistiques des centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), environ 17,7 millions d’Américains en souffrent.

Même si la maladie est répandue, ça ne la rend pas plus facile à traiter. Il n’existe pas de remède connu, mais certains facteurs déclencheurs de crises d’asthme peuvent être évités, et en l’honneur du mois de sensibilisation à l’asthme, en voici six…

1. Nettoyez les surfaces de la maison

Les surfaces des tables et des comptoirs sont un endroit parfait pour l’accumulation de poussière et de poils d’animaux, note GetSmartAboutAsthma.com. Même les surfaces verticales comme les murs et les interrupteurs peuvent accumuler des déclencheurs d’asthme.

Le site recommande d’utiliser des produits de nettoyage faits à partir d’ingrédients naturels pour ne pas aggraver les problèmes respiratoires. Utiliser des nettoyants naturels peut également assurer la sécurité des surfaces de préparation des aliments ; vérifiez les étiquettes avant d’utiliser un produit nettoyant.

green cleaner

2. Débarrassez-vous de la moisissure

Les spores de moisissure sont un grand facteur déclencheur d’attaques et d’allergies, donc s’assurer que la moisissure soit réduite ou éliminée est la clé. La moisissure peut croître sans détection et peut être libérée dans l’air lorsqu’elle est perturbée.

La moisissure est partout, mais vous pouvez assurer plus de sécurité à l’intérieur. Vous pouvez utiliser un filtre HEPA dans votre climatisation pour piéger les spores de moisissure, suggère l’AAFA (Asthma and Allergy Foundation of America). Faites également attention aux pièces humides comme les salles de bain et les caves, où la moisissure aime proliférer.

hepa

3. Utilisez des taies d’oreillers et draps housses

Les acariens sont de minuscules bébêtes qui ont un effet négatif sur la santé respiratoire et qui adorent vivre dans les chambres à coucher. Pour aider à les éviter durant votre sommeil, utilisez des taies d’oreillers et des draps housses appropriés pour « créer une barrière entre vous et les acariens », suggère le CDC.

La source suggère également d’éviter d’utiliser des oreillers et des couettes en duvet et de retirer toutes les peluches des zones de dodo, puisqu’ils ne font qu’accumuler la poussière. Le CDC préconise également d’utiliser l’eau la plus chaude possible lorsque vous nettoyez vos linges de lit.

mite

4. Vérifiez vos animaux domestiques

Vous avez peut-être quelques animaux à poils à la maison qui vous rendent la respiration difficile par inadvertance en raison de leurs poils. Si vous passez du temps dans un espace sans animaux et que vous vous rendez compte que vous respirez mieux, les animaux pourraient être les coupables.

Ce peut être dur à vivre pour les amoureux des animaux, mais si vous les avez identifiés comme les facteurs déclencheurs de vos allergies ou de votre asthme, il serait peut-être temps de leur chercher un meilleur foyer. Si vous ne voulez pas aller jusque-là, ne laissez pas rentrer vos animaux dans les chambres des asthmatiques et aspirez régulièrement, suggère le CDC.

pet 4

5. Évitez la fumée de cigarette dans la maison

La fumée de cigarette est de plus en plus reconnue comme un agent nuisible, et elle peut être particulièrement dangereuse pour les personnes ayant des troubles respiratoires. Ce ne sont pas seulement les fumeurs qui doivent faire attention à ce facteur déclencheur ; la fumée secondaire est une préoccupation importante pour les asthmatiques qui ne fument pas.

En fait, WebMD note que « l’inhalation de la fumée secondaire, aussi appelée fumée passive ou fumée de tabac environnementale, peut être encore plus nuisible que le fait de fumer. » C’est parce que les sous-produits nocifs de la combustion du tabac (p.ex. goudron ou monoxyde de carbone) sont produits au bout de la cigarette ou du cigare (au lieu du mégot), selon la source.

Cigarette Smoke

6. Vérifiez l’indice de pollution

Même s’il est plus facile d’influencer les conditions intérieures que celles extérieures, il y a toujours des choses à garder à l’esprit lorsque vous sortez vous promener. Les polluants aériens comme le pollen peuvent déclencher l’asthme (les pollens sont pires au printemps et en automne), ainsi que la pollution des usines et des véhicules.

Le pollen est apparemment pire entre 5 heures et 10 heures puis au crépuscule, selon WebMD. Vous pouvez également vérifier les indices de qualité de l’air dans votre ville pour voir si les conditions sont favorables à une balade. Par exemple, voici l’indice pour la région de Chicago.

allergies

Share This Article

X