Asthme FRA

10 façons de traiter l’asthme

L’asthme est l’une des maladies respiratoires les plus frustrantes et les plus dangereuses. Généralement, elle implique des bronchospasmes qui rendent la respiration difficile. L’asthme est une maladie chronique des poumons qui enflamme les voies respiratoires et entraine une respiration sifflante persistante. Les personnes asthmatiques ont rarement l’impression d’utiliser complètement leurs poumons.

L’asthme peut empêcher ses victimes de participer à leurs activités physiques favorites, comme un sport ou simplement une randonnée dans le quartier. En plus de pouvoir aggraver les symptômes de la maladie, le manque d’activité physique peut entrainer une isolation sociale. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des tas de moyens de traiter l’asthme.

1. Inhalateurs aux corticostéroïdes

Ces médicaments similaires à la cortisone sont fréquemment prescrits par les docteurs aux personnes asthmatiques. S’ils sont utilisés correctement, ils peuvent significativement réduire l’intensité des symptômes de l’asthme, y compris les difficultés respiratoires et la toux. Ils sont également conçus pour réduire la fréquence et la sévérité des crises d’asthme, qui peuvent être très dangereuses.

Bien sûr, les inhalateurs aux corticostéroïdes ne sont pas parfaits. Selon la Mayo Clinic, les corticostéroïdes n’empêchent pas les crises d’asthme qui ont déjà commencé ; ils ne sont donc pas un outil utile en cas d’urgence. De plus, ils n’ont pas d’impact significatif sur les symptômes de l’asthme s’ils ne sont pas utilisés régulièrement, ce qui dans la plupart des cas veut dire tous les jours (ou même plusieurs fois par jour). Cela peut être un problème pour les enfants et les personnes qui ont des troubles de la mémoire.

2. Antagonistes des récepteurs des leucotriènes

Les antagonistes des récepteurs des leucotriènes sont un médicament non stéroïdien par voie orale prescrit pour l’asthme. Souvent appelés LTRA ou préventeurs de bronchoconstriction inflammatoire, l’Asthma Society of Canada note qu’ils sont efficaces, car ils empêchent la réaction chimique qui entraine l’inflammation des poumons, rendant la respiration plus facile pour les asthmatiques.

Les antagonistes des récepteurs des leucotriènes sont rarement le premier traitement prescrit par les médecins après un diagnostic d’asthme. Généralement, les médecins traitants emploient d’abord un inhalateur aux stéroïdes, et si celui-ci ne fonctionne pas, peuvent se tourner vers les LTRA. Cette forme de traitement est particulièrement efficace pour les asthmatiques qui préfèrent les pilules aux inhalateurs, qui peuvent être difficiles à utiliser, surtout dans le cas des séniors et des enfants. Les LTRA ont également moins d’effets secondaires que les inhalateurs stéroïdiens, bien qu’ils soient souvent moins efficaces.

3. Bêta-agoniste à courte durée d’action

Les bêta-agonistes à courte durée d’action peuvent aider à réduire la constriction des muscles entourant les voies respiratoires en les forçant à se détendre et à s’élargir – entrainant une respiration plus facile pour le patient asthmatique. Actuellement, il existe deux sortes différentes de bêta-agonistes sur le marché : à courte durée d’action ou à longue durée d’action.

Les bêta-agonistes à courte durée d’action peuvent être efficaces endéans 5 minutes de leur prise, mais ont tendance à n’avoir un impact que pendant 4 à 6 heures. Contrairement aux bêta-agonistes à longue durée d’action, les bêta-agonistes à courte durée d’action peuvent être utilisés pour avoir un effet immédiat, ce qui est idéal en cas d’urgence, comme une crise d’asthme. Mais ils ne devraient pas être utilisés plus d’une ou deux fois par semaine.

4. Bêta-agoniste à longue durée d’action

Contrairement aux bêta-agonistes à courte durée d’action, les bêta-agonistes à longue durée d’action durent bien plus que 4 à 6 heures – jusqu’à 12 heures dans certains cas. L’American Thoracic Society (ATC) considère les bêta-agonistes à longue durée d’action comme un traitement de fond qui doit être pris sur de longues périodes pour être complètement efficace.

Les bêta-agonistes à longue durée d’action sont conçus pour les personnes victimes de problèmes d’asthme chronique, qui entrainent des problèmes respiratoires graves et nécessitent l’utilisation de bêta-agonistes à courte durée d’action plusieurs fois par semaine. Les bêta-agonistes populaires à longue durée d’action sont des produits comme le Seretide et Symbicort. La plupart de ces produits emploient un stéroïde pour aider à détendre les muscles entourant les voies respiratoires.

5. Antihistaminiques

Les antihistaminiques peuvent être un traitement utile de l’asthme. Cependant, il est important de garder à l’esprit que les antihistaminiques comme le fexofénadine et le bénadryl peuvent avoir des effets secondaires importants, y compris la somnolence. De plus, FamilyDoctor.org affirme que certains antihistaminiques peuvent entrer en conflit avec d’autres médicaments, donc il est important que chaque asthmatique consulte son médecin traitant avant d’utiliser un antihistaminique pour traiter sa maladie.

Globalement, les antihistaminiques sont utiles pour traiter les crises d’asthme moins fréquentes et moins intenses. Les personnes qui sont fréquemment essoufflées devraient consulter leur médecin traitant à propos d’un traitement plus direct de la maladie.

6. Omalizumab

L’omalizumab est un anticorps destiné à réduire la réponse allergique du corps. Le médicament est souvent prescrit aux adultes et enfants de plus de 12 ans souffrant d’asthme sévère. Il n’aide pas à mettre un terme à une crise d’asthme et est souvent prescrit après que de nombreux autres traitements aient été testés sans succès.

En d’autres mots, l’omalizumab n’est pas destiné aux personnes souffrant d’asthme léger. En fait, il est destiné aux personnes qui ont un asthme si sévère que la maladie est considérée comme une menace pour la survie. Il est également important de noter que l’omalizumab peut avoir des effets secondaires graves. Certaines personnes ont souffert de réactions allergiques sévères après avoir pris ce médicament, qui est généralement injecté dans la peau toutes les deux à quatre semaines.

7. Doses d’allergènes

Vous avez probablement entendu parler de personnes qui traitent leurs allergies saisonnières sévères avec des doses d’allergènes, souvent administrées toutes les semaines ou tous les mois. Mais les doses d’allergènes, contenant une quantité minuscule de l’allergène auquel le patient est allergique, peuvent également être utilisées pour traiter l’asthme.

Essentiellement, les doses d’allergènes fonctionnent un peu comme un vaccin. L’idée est d’injecter dans le corps quelque chose qu’il n’aime pas afin de renforcer sa résistance à l’envahisseur. Des recherches importantes de Web MD révèlent que les doses d’allergènes pour l’asthme sont aussi efficaces que les inhalateurs de stéroïdes, ce qui pourrait les rendre utiles pour les personnes qui ont du mal à utiliser ces aérosols.

8. Corticostéroïdes par voie orale

Les corticostéroïdes par voie orale sont généralement utilisés par les personnes qui ont du mal à utiliser des inhalateurs de manière correcte. Tout comme les inhalateurs aux corticostéroïdes, ils sont conçus pour réduire le gonflement des voies respiratoires, rendant la respiration plus facile pour les patients asthmatiques.

Selon la Fondation Médicale Palo Alto, les corticostéroïdes par voir orale sont efficaces pour traiter l’asthme sévère, mais ils ne sont pas destinés à être pris pendant longtemps. En réalité, de nombreux médecins ne prescrivent de corticostéroïdes oraux que pour une durée de quelques jours ou semaines à la fois afin de permettre au corps de renforcer naturellement sa résistance à l’inflammation. Bien qu’ils soient plus faciles à utiliser qu’un inhalateur, les corticostéroïdes par voie orale ont des effets secondaires plus visibles, car ils affectent le corps entier, pas seulement les voies respiratoires.

9. Théophylline

La théophylline est un traitement populaire pour l’asthme qui est disponible sous plusieurs formes : pilule, capsule, liquide ou injection. Tout comme d’autres traitements de l’asthme, il est conçu pour réduire l’inflammation dans et autour des poumons, facilitant la respiration des patients.

Web MD note que la théophylline est généralement prescrite aux personnes souffrant d’asthme léger à modéré et qu’elle peut être utilisée en combinaison avec un inhalateur de corticostéroïdes. Dans la plupart des cas, le médecin traitant prescrit d’abord un inhalateur de corticostéroïdes avant de se tourner vers la théophylline si le problème persiste. Si vous pensez utiliser la théophylline, sachez qu’elle peut interagir avec d’autres médicaments – consultez votre médecin avant d’entamer ce traitement.

10. Médicaments combinés

Parfois, le traitement le plus efficace contre l’asthme est une combinaison de médicaments. Une solution double populaire implique d’utiliser deux médicaments contrôle dans un seul inhalateur. Par exemple, les médicaments contrôle combinent un bronchodilatateur à longue durée d’action et un corticostéroïde à inhaler.

Selon l’Asthma Society Canada, lorsqu’elle est utilisée correctement, cette méthode permet au bronchodilatateur de dilater les voies respiratoires pour permettre au patient de respirer, tandis que le stéroïde inhalé réduit l’inflammation dans le système respiratoire. Bien sûr, une médication combinée peut avoir des effets secondaires, y compris un pouls rapide, de la nervosité et une irritation de la gorge.

Share This Article

X