été FRA

10 erreurs majeures de protection solaire

Le soleil est difficile à éviter. Lorsqu’il brille, il nous suit partout et souvent, nous aimons ça. Ce que nous n’aimons pas, ces sont les dégâts qu’il cause lorsque nous prenons trop longtemps le soleil sans protection. C’est là qu’intervient l’écran solaire. Appliquer de la crème solaire est le meilleur moyen de prendre le soleil sans danger, et de ne pas se soucier des effets secondaires. Certains préfèrent ne pas être prudents, pendant parfois des années et des années. Heureusement, la plupart d’entre nous ont reçu le message à propos des rayons UVA et UVB et de leur lien avec le cancer de la peau. Mais quelque chose qui n’est peut-être pas clair, c’est le type de crème solaire qu’il faut acheter. Il y a tellement de marques et de facteurs de protection solaire (FPS) différents qu’il est difficile de savoir quoi prendre. Même si vous achetez la bonne crème solaire, vous pourriez toujours faire ces erreurs de protection solaire sans vous en rendre compte…

1. Pas assez de crème

Que vous utilisiez une lotion, un spray ou un gel, la même règle s’applique : vous devez en mettre souvent et généreusement. Le soleil ne joue pas à cache-cache quand il rayonne au-dessus de vous, et il n’attend pas que votre peau absorbe l’écran solaire. Il ne tient pas non plus compte du fait que vous ayez oublié d’en réappliquer toutes les deux heures ou après la baignade. La règle générale est d’appliquer votre écran solaire au moins 20 minutes avant de sortir, pour qu’il ait le temps d’être absorbé. Si vous sortez pour longtemps, soyez généreux. Mieux vaut trop que pas assez.

2. Les rayons du midi

De nombreux amateurs de soleil cherchent à prendre le soleil au moment où il est le plus brillant – typiquement entre 11 et 15 heures. Le soleil étincelle, mais il est également dangereux. Si vous restez trop longtemps vous en paierez le prix : peut-être rien de plus qu’un coup de soleil et peler quelque jours après. Minimisez les risques en appliquant généreusement votre écran solaire, en portant un chapeau qui couvre visage et cou, et en restant à l’ombre de temps en temps. Si vous vous sentez cuire, cherchez un abri, au moins jusqu’à ce que le soleil tape moins fort.

3. Cache-cache

Pensez au jeu du cache-cache. Vous savez que quelqu’un joue avec vous, même si vous ne le voyez pas. Le soleil fonctionne de la même manière. Juste parce que vous ne le voyez pas ne signifie pas qu’il ne vous affecte pas. Vous avez besoin de protection parce que même lors d’un jour nuageux d’hiver, les rayons UVA vous touchent autant que lors d’un jour d’été ensoleillé. Ces rayons UVA entrainent vieillissement et cancer de la peau. Utilisez la même approche qu’en été : si vous êtes longtemps dehors, mettez de la crème solaire et ne vous souciez plus de rien.

4. Hors-saison

Les lunettes que vous portez sur le nez sont des lunettes de soleil, pas des lunettes d’été. Pareil pour la crème solaire, pas la crème d’été. Les skieurs et les amateurs de sports d’hiver savent que durant les mois d’hiver, le soleil réfléchissant sur la neige est très brillant, et vous en verrez plus d’un avec des traces de bronzage. Faites attention, car la combinaison de l’altitude élevée et des rayons UV réfléchis par la neige, peut mener à des dégâts dus au soleil et même au cancer de la peau.

5. FPS élevé = sécurité ?

Le FPS signifie Facteur de Protection Solaire et est souvent mal interprété. Selon onemedical.com, il réfère ‘au temps théorique que vous pouvez passer au soleil, sans avoir de coup de soleil’. Le site note qu’un FPS de 15 vous permet de rester au soleil 15 fois plus longtemps que sans sa protection. Il clarifie également qu’un FPS plus élevé bloque plus de rayons. Si un produit au FPS de 15 filtre donc environ 93% des rayons UVB, un produit au FPS de 30 en filtre environ 97%. Compte tenu de ces statistiques, un faux sens de sécurité peut être atteint. Mais faites attention et prenez en considération le point suivant…

6. FPS et facteurs de variation

Un écran solaire à FPS élevé – 60, par exemple – peut être très efficace contre les dégâts du soleil. Mais ce nombre élevé ne signifie pas forcément que vous êtes adéquatement protégé, si vous avez la peau claire ou avez des antécédents familiaux de cancer de la peau. Dans ces cas, vous pourriez avoir un risque accru de cancer et devriez être extrêmement vigilant. Si vous prenez certains médicaments (p.ex. antibiotiques ou produits contenant du rétinol), votre peau peut être plus sensible aux rayons du soleil. Et si vous sortez juste de l’eau ou avez beaucoup transpiré, cet écran solaire au FPS élevé doit sans doute être réappliqué.

7. Optez pour une protection à large spectre

Pensez à une protection étendue en termes de chapeau à large bord pour couvrir tout votre visage et offrant une défense optimale contre les rayons nocifs du soleil. Souvent, les mots ‘protection à large spectre’ apparaîtront sur les pots de crème solaire. Le site web skincancer.org offre plus d’information sur ce que vous devez rechercher et note : ‘de nombreux écrans solaires actuels combinent différents ingrédients chimiques et physiques actifs afin de fournir une protection à large spectre’. Habituellement, au moins 3 ingrédients actifs sont nécessaires. Ils incluent généralement des dérivés des PABA, des salicylates et/ou des cinnamates (octinoxate et cinoxate) pour la protection contre les UVB ; des benzophénones (oxybenzone et sulisobenzone) pour la protection contre les UVA à ondes courtes ; et l’avobenzone, l’ecamsule (Mexoryl SX), le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc pour protéger du reste du spectre de rayons UVA.

8. Oubli d’une zone

Le milieu du dos est un endroit difficile à atteindre, mais le soleil le trouvera sans problème si vous vous étendez sur le ventre. Donc, sauf si vous avez un ami qui peut étaler de la crème à cet endroit, il est vulnérable aux rayons. Les rayons peuvent également pénétrer votre cuir chevelu même si vous avez une chevelure épaisse. Pour éviter la crème solaire dans les cheveux, un chapeau est la meilleure solution. N’oubliez pas vos oreilles, votre nez, votre cou, votre front et vos joues. Le dessus de vos pieds peut également être une zone négligée du corps. Mais là où il y a de la peau, il faut de la protection !

9. Les lèvres !

De toutes les parties du visage qui prennent le soleil, les lèvres sont sans doute la partie la plus touchée. Parce qu’elles sont à côté de votre bouche et langue, et que c’est par là que les boissons et aliments passent fréquemment, le baume pour les lèvres que vous appliquez va disparaître rapidement. Mesdames, si vous utilisez du gloss pour les lèvres, appliquez-le après avoir couvert vos lèvres de baume solaire. Et rappelez-vous, le baume pour les lèvres est abordable, facile à emporter et disponible partout, ne cherchez donc pas d’excuses.

10. Le maquillage ne remplace pas la protection solaire

De l’hydratant à la lotion après-rasage – bien qu’ils puissent contenir un certain FPS, si vous passez du temps au soleil, ils ne vous protègeront pas suffisamment. Pareil pour tous les fonds de teint et les poudres qui contiennent un FPS. Selon les experts, vous devez appliquer environ 7 fois la quantité de fond de teint que vous portez habituellement pour obtenir le FPS du produit. Puisque vous transportez déjà du maquillage, ça ne vous fera pas de mal d’ajouter un petit tube de crème solaire à votre nécessaire.

Share This Article

X