Mascotte FRA

10 bienfaits de la zoothérapie

Le lien magique qui unit les animaux et les humains existe depuis des millénaires. Les animaux ont joué un rôle intégral dans notre histoire en tant que source de nourriture, de vêtements et pour notre survie. Certains animaux sont passés de sources de protection au rôle d’animaux de compagnie et se sont vu octroyer un statut supérieur au sein de la famille ou parmi nos amis. La communication entre les humains et les animaux survient à un niveau plus profond et plus primitif que la communication orale. Les animaux nous forcent à faire attention à notre ton, au langage du corps et aux 95 % de la communication non verbale.

La zoothérapie peut aider la guérison émotionnelle et physique. La zoothérapie est une interaction structurée aux objectifs bien formulés entre certaines personnes et des animaux spécifiquement formés. Selon l’American Veterinary Association (2013), la zoothérapie peut améliorer les fonctions physiques, émotionnelles, sociales et cognitives humaines. Regardons ça en détail…

1. Qui bénéficie de la zoothérapie ?

La zoothérapie peut être utile pour traiter les patients souffrant de dépression, d’anxiété, de trouble de la panique ou de phobies sociales. Les vétérans de la guerre souffrant de stress post-traumatique peuvent bénéficier de ce type de thérapie. Les patients hospitalisés souffrant de cancer, d’insuffisance cardiaque, de maladie chronique, d’AVC ou de blessure cérébrale ont profité des bienfaits de la zoothérapie.

En plus des malades résidents, les enfants qui nécessitent des interventions chirurgicales physiques ou dentaires, les victimes d’abus et de violence domestique et même les condamnés ont fait des progrès significatifs dans leur santé mentale et physique lorsque la zoothérapie a été utilisée.

Pet Therapy

2. Étapes vers la zoothérapie

Le fournisseur de soins de santé en charge du traitement du patient est habituellement celui qui initie la zoothérapie. Un dresseur formé apportera l’animal chaque session ou dans le cas d’équithérapie, il sera présent pour collaborer au moment de l’arrivée du patient.

Le dresseur et son animal vont travailler pour atteindre des buts prédéterminés par le fournisseur de soin, le dresseur et le patient. Soyez sûr que chaque animal, peu importe sa race ou son espèce, a suivi une formation rigoureuse et passé un test avant de devenir un animal de zoothérapie.

Pet Therapy 3

3. Bienfaits physiques de la zoothérapie

Des études ont démontré que le contact thérapeutique avec des animaux réduisait la tension et le rythme cardiaque. Jouer avec un animal stimule les adultes et les enfants à devenir physiquement plus actifs. Par exemple, lorsque des patients handicapés lancent un ballon à un chien, ils utilisent une coordination œil-main et ils renforcent leurs réflexes et les muscles de leurs bras.

Les enfants avec des faiblesses musculaires peuvent bénéficier de l’assistance d’un chien dans leurs efforts pour se lever et marcher. La recherche a découvert que les propriétaires d’animaux avaient des niveaux plus faibles de triglycérides et de cholestérol, des facteurs encourageant pour la bonne santé du cœur.

Pet Therapy 2

4. Bienfaits émotionnels

Des chercheurs ont découvert que les personnes qui avaient des interactions positives avec des animaux présentaient des niveaux accrus d’hormones du bien-être comme la dopamine et la sérotonine. Ces substances permettent d’équilibrer l’humeur, de combattre la dépression, de réduire l’anxiété et de rester calme dans des situations stressantes. Les victimes de violences et d’abus domestiques peuvent bénéficier de la compagnie d’un animal sans se sentir juger.

La zoothérapie permet aux survivants de se sentir en « sécurité », valorisés et capables d’exprimer librement leurs émotions. Interagir avec un animal peut stimuler le rire et le bonheur chez les gens dont la vie a été malmenée par la maladie ou la dépression.

pet 2

5. Bienfaits sociaux

La zoothérapie peut faire sortir les gens de leur coquille. Les animaux fournissent une voie sûre aux gens pour explorer le besoin humain basique de toucher. Caresser un chien, un chat, un petit animal ou un cheval peut être réconfortant et calmant. Les animaux ne jugent pas et ils offrent de l’affection.

Pour les personnes souffrant de phobies sociales, d’autisme ou de trouble mental, se rapprocher d’un animal peut être la première étape pour établir des relations saines et nouvelles avec d’autres. Les animaux peuvent inspirer le rire et la joie, ce qui peut aider à se lier avec le spécialiste des soins, le thérapeute, la famille ou nos semblables.

shutterstock_168763541

6. Bienfaits cognitifs

La zoothérapie permet de réduire le stress et l’anxiété, ce qui a à son tour un effet positif sur la capacité d’une personne à prendre des décisions. Cela permet de prendre des décisions calmes, mesurées, prudentes et rationnelles au lieu de paniquer et de réagir à un évènement stressant. Une autre façon dont les animaux peuvent améliorer notre cognition est en améliorant notre conscience en soi.

Les animaux réagissent instantanément à notre humeur et donnent un feedback immédiat. Si nous frappons un chien ou un cheval, nous nous faisons mordre ou ruer. Pour cette raison, la zoothérapie est particulièrement utile pour les condamnés. Ils doivent apprendre à se lier à un animal en utilisant une approche différente de l’intimidation ou de la violence. Une fois qu’ils y parviennent, ils peuvent être récompensés par la confiance et la loyauté de l’animal.

shutterstock_275329628

7. Visiter des animaux

Les chiens sont les animaux les plus souvent utilisés par les zoothérapeutes lors de leurs visites des hôpitaux, des maisons de retraite ou des patients cancéreux. Il y a trois types de chiens de thérapie. Le premier est appelé animal de visite thérapeutique. Ces animaux sont souvent des animaux domestiques dont le propriétaire est heureux de partager la joie de sa compagnie avec d’autres.

Le second type est constitué d’animaux d’assistance en thérapie. Ces chiens sont spécialement formés pour aider les patients en réadaptation physique en améliorant leur motricité, l’amplitude de leurs mouvements, leur équilibre et leurs compétences à l’interaction. Le troisième type est celui des animaux de thérapie ; ceux-ci vivent dans les bâtiments dans lesquels ils travaillent, comme les maisons de soin à long terme et les maisons de retraite.

Pet Therapy 4

8. Animaux de service

Les animaux de service sont spécialement formés pour offrir un service à leur propriétaire handicapé, contrairement aux animaux de thérapie qui sont formés pour fournir un service aux autres, handicapés ou pas. Le droit d’accès public est unique aux animaux de service et n’est pas partagé par les animaux de thérapie. Les animaux de service incluent les chiens guides d’aveugles et de sourds et les chiens de sauvetage.

Des petits chevaux ont également été utilisés en tant qu’animaux de service pour les handicapés. Ces animaux sont choisis à un jeune âge selon des critères rigoureux et ils suivent un programme d’entraînement très strict. Ils offrent un service inestimable à leurs dresseurs handicapés.

Service Dog

9. Chats et petits animaux de compagnie

Les chats et les petits animaux comme les hamsters ou les lapins sont des animaux faciles à dresser qui sont souvent des animaux de thérapie vivant dans la même résidence que les patients qu’ils assistent. Les maisons de retraite, les maisons de soin à long terme ou autres institutions du même genre sont les endroits où ces animaux peuvent être trouvés. Le problème est que certains patients peuvent être allergiques à ces animaux et qu’il faut bien surveiller l’interaction des patients avec ces animaux.

Les résidents qui souffrent d’une perturbation cognitive ou ne sont pas attirés par ces animaux peuvent être durs ou violents envers eux. De plus, le personnel doit être vigilant et s’assurer que des médicaments ne sont pas renversés ou tombés par terre, car les animaux peuvent les ingérer de manière accidentelle et souffrir de conséquences nuisibles sur leur santé.

Pet Therapy 5

10. Monter à cheval

Depuis 600 av. J.-C., les Grecs de l’Antiquité se sont rendus compte de la valeur thérapeutique des chevaux. Les chevaux peuvent augmenter la réadaptation émotionnelle, sociale et physique. Monter à cheval est un exercice passif et isométrique qui encourage le renforcement musculaire chez les individus handicapés. Pour les patients qui sont paralysés ou incapables de marcher, l’équitation peut fournir une mobilité merveilleuse et nouvelle.

Des mustangs sauvages ont été utilisés dans le Colorado pour la réinsertion de détenus. Ces criminels endurcis reçoivent un cheval sauvage à former et peuvent ensuite l’adopter. Ils doivent développer de nouvelles compétences sociales comme la compassion, la conscience de soi et la communication. L’équithérapie a également été utilisée pour aider des vétérans souffrant de stress post-traumatique. Les vétérans doivent construire un lien de respect et de compréhension avec un cheval de course abandonné jusqu’à ce que le cheval se joigne à eux. Ensuite, le cheval peut être reformé pour suivre une autre carrière. Ce lien émotionnel entre le cheval et l’homme a conduit plus d’un vétéran à pleurer.

Horse - Pet Therapy
X