Symptômes précoces d’un calcul rénal

Vous vous réveillez fiévreux en pleine nuit, vous avez mal au bas du dos et votre abdomen est douloureusement enflé et sensible. Encore pire lorsque vous vous levez pour aller aux toilettes. Il vous est si douloureux d’uriner que vous pensez que vous pourriez mourir.

Vous faites certainement partie des 10 % de français atteint d’un calcul rénal.

Cette condition atroce se produit lorsqu’un petit grain de calcium (provenant de votre urine) se forme dans le rein ou l’uretère (le passage de votre rein à votre vessie) et que des minéraux s’y collent pour former une minuscule pierre que de nombreux patients décrivent comme provoquant une douleur plus intense qu’un accouchement.

Si vous avez un calcul rénal, vous le saurez probablement tôt ou tard. Cependant, il existe plusieurs signes avant-coureurs qui peuvent vous alerter de sa formation le plus tôt possible.

1. Urination fréquente

L’un des signes avant-coureurs les plus précoces et les plus courants i des calculs rénaux est une augmentation soudaine et inexpliquée de la fréquence et de l’urgence de votre miction. Vous aurez soudainement un besoin intense d’uriner, même si vous n’avez pas bu plus que d’habitude.

2. Mal de dos qui se propage

Une douleur localisée et indescriptible accompagne souvent les calculs rénaux, et ce dès les premiers stades. Les patients signalent généralement que cette douleur commence dans les côtés et le dos, juste en dessous de la cage thoracique où se trouvent les reins. Au fur et à mesure que la maladie se développe, la douleur peut se déplacer du bas de l’abdomen jusqu’à l’aine et dans le bas du dos, apparaissant en vagues fluctuantes d’une douleur lancinante et d’une sensibilité générale. Ces vagues de douleur peuvent durer de quelques minutes à quelques heures, selon la taille et l’emplacement des calculs rénaux.

Les hommes atteints de calculs rénaux peuvent également constater que la douleur va se déplacer au niveau de leur scrotum et leurs testicules. Certains des symptômes des calculs rénaux peuvent imiter ceux de certaines infections sexuellement transmissibles (IST), en particulier la douleur dans la région génitale et la miction douloureuse. Si vous présentez ces symptômes, il est important que vous obteniez un diagnostic rapide et professionnel dès que possible.

3. Trace de sang dans les urines

En plus des mictions plus fréquentes et douloureuses, les personnes ayant développé des calculs rénaux remarqueront probablement des changements dans la couleur et la consistance de leur urine. La décoloration est l’un de ces changements les plus notables ; plutôt que d’être de couleur claire ou jaune, votre urine peut aller du rose ou du rouge au brun clair ou foncé. Au fur et à mesure que les calculs rénaux se développent et bloquent votre urètre, vous pouvez également commencer à remarquer que votre urine est teintée de petites gouttes de sang, une condition connue sous le nom d’hématurie.

Le sang pénètre dans votre urine lorsque le calcul rénal se loge dans votre urètre, raclant contre les parois de votre uretère ou vos reins. Si elle semble douloureuse, c’est parce que cette condition provoque un inconfort intense. L’intensité de la douleur que vous allez ressentir est un bon indicateur de la taille du calcul rénal ; les calculs plus gros provoqueront une douleur plus intense, tandis que les plus petits entraineront un inconfort plus léger.

4. Nausée et vomissements

De nombreuses personnes souffrant de calculs rénaux déclarent avoir des nausées. Dans certains cas, ces nausées peuvent devenir si intenses qu’elles provoqueront des vomissements, qui peuvent, à leur tour, entraîner une foule d’autres complications allant des carences nutritionnelles à la déshydratation. L’une des causes de ces vomissements est la douleur intense provoquée par le calcul rénal.

Une autre raison expliquant ces vomissements est que les reins jouent un rôle très important dans l’élimination des toxines et des déchets de votre corps. Les calculs rénaux altèrent le bon fonctionnement de l’organe, ce qui signifie qu’il est probable que vous ayez des niveaux plus élevés de toxines et d’impuretés dans votre estomac et votre circulation sanguine. Votre corps veut se débarrasser de ces toxines, mais si votre fonction rénale est altérée, les vomissements peuvent être le seul autre moyen de les expulser.

5. Urine malodorante

Les patients souffrant de calculs rénaux remarqueront également qu’en plus de sa décoloration, leur urine peut paraître plus trouble et dégager une odeur âcre et nauséabonde. Bien qu’il soit normal que l’urine dégage une odeur légèrement amère de temps en temps, ce genre de puanteur beaucoup plus prononcée peut indiquer que vous avez développé des calculs rénaux. Cette odeur marque la présence d’une forte concentration de substances chimiques et de toxines dans l’urine.

Comme nous l’avons déjà mentionné, les reins jouent un rôle important dans l’élimination des toxines et des impuretés chimiques de votre corps. Beaucoup de ces substances sont éliminées par l’urine, mais le fonctionnement de votre rein étant altéré, ces toxines peuvent rester et se cristalliser dans le corps. Ce sont elles qui composent le calcul rénal, et lorsqu’elles sont libérées dans votre urine, elles se manifesteront par une odeur difficile à ignorer.

6. Fièvre et frisson

Il est rare que les calculs rénaux ne soient pas traités, car les symptômes qu’ils provoquent produisent une douleur et un inconfort difficiles à ignorer. Cependant, dans une petite minorité de cas, le calcul rénal reste relativement petit et ne provoque pas de symptômes notables. Il causera néanmoins toujours des problèmes au niveau des voies urinaires, raclant contre les surfaces et créant de petites plaies internes qui pourraient s’infecter.

Les calculs rénaux entraînent un risque accru d’infection des voies urinaires (IVU), qui peut, à son tour, provoquer de la fièvre et des frissons. Les autres symptômes des infections urinaires comprennent des douleurs abdominales ou pelviennes et des anomalies dans la couleur, la fréquence et la consistance de l’urine. La fièvre peut atteindre des niveaux élevés, mettant potentiellement le patient en danger. Il est donc conseillé de consulter un médecin si vous avez une forte fièvre, surtout si elle est accompagnée de frissons et n’est pas causée par un facteur connu, comme un rhume ou une grippe.

7. Gonflement des reins et de l’abdomen

Si les calculs rénaux atteignent une taille importante, ils peuvent bloquer l’écoulement normal de l’urine, l’empêchant de traverser l’urètre avant d’être expulsée de l’organisme. Cela bloque l’urine, provoquant toute une série de symptômes potentiellement graves. L’un des premiers signes que vous pouvez avoir atteint ce stade critique est un gonflement très douloureux des reins.

Vous avez deux reins, un de chaque côté de votre corps. Ils sont situés sous votre diaphragme, dans le bas du dos. Lorsqu’ils sont enflés, vous remarquerez un gonflement et une inflammation dans cette zone et dans les régions environnantes de l’abdomen et de l’aine. Ces zones seront très douloureuses au toucher, ce qui doit vous indiquer de consulter immédiatement un médecin. Si ce symptôme n’est pas traité, votre corps risque d’entrer en choc septique, car il sera submergé de toxines dans l’urine dont il ne parviendra pas à se débarrasser.

8. Douleur soudaine et intense

Reader’s Digest s’est entretenu avec Douglas Propp, MD, directeur médical et chef du service de médecine d’urgence à l’Advocate Lutheran General Hospital de Park Ridge, dans l’Illinois, au sujet des signes avant-coureurs de calculs rénaux. Il a cité la douleur soudaine et intense comme l’un des principaux symptômes de cette condition. C’est le symptôme qui amène les patients aux urgences avant même qu’ils ne réalisent de quoi ils souffrent. « La douleur associée aux calculs rénaux apparaît souvent soudainement et est parfois décrite comme atroce et aussi intense que celle liée à l’accouchement », explique le Dr Propp.

La douleur est si intense qu’elle sera impossible à soulager, quelle que soit la position.  Elle peut même vous réveiller en pleine nuit. Cette douleur peut ressembler à un mal de ventre ou à une tension commençant dans le haut du dos. La douleur peut descendre dans le bas du dos à mesure que le calcul rénal se rapproche de la vessie. Reader’s Digest note également que la taille d’un calcul rénal n’a pas beaucoup d’impact sur la gravité de la douleur, mais qu’il mesure généralement cinq millimètres de long. De fait, même une pierre d’une si petite taille peut causer une douleur débilitante.

9. Miction réduite

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les calculs rénaux se présentent de différentes formes et tailles. Si le calcul rénal moyen mesure cinq millimètres de long, d’autres sont beaucoup plus gros. Dans ce cas, ils peuvent même se retrouver  coincés dans l’uretère. Healthline souligne que cela pourrait entraîner encore plus de problèmes, tels que le ralentissement ou l’arrêt de l’écoulement de l’urine.

Si vous constatez que vous êtes incapable d’uriner ou qu’elle ne sort qu’en petites quantités, consultez immédiatement un médecin.

10. Miction douloureuse

Lorsque vous produisez un volume d’urine normal, vous pouvez constater que chaque miction provoque une douleur intense. Cela se produira si le calcul rénal se déplace de la vessie vers l’urètre. Une douleur aiguë et brûlante se produira, et vous pouvez également développer une infection urinaire à mesure que le calcul rénal se déplace davantage. A ce stade, il y a de fortes chances que vous soyez déjà allé voir votre médecin. Et si ce n’est pas le cas, prenez rendez-vous immédiatement.

11. Difficultés à rester inactif

Ce symptôme n’est pas si surprenant, surtout si l’on considère l’intensité de la douleur que peut provoquer un calcul rénal ! Une personne qui souffre énormément aura du mal à rester en place, même si cela ne soulagera généralement pas ses symptômes ! Selon la National Library of Medicine, un épisode de douleur lié aux calculs rénaux peut durer de 20 à 60 minutes.

Health.com s’est entretenu avec Margaret Pearle, MD, PhD, professeur et vice-présidente d’urologie à l’UT Southwestern Medical Center de Dallas. Elle a déclaré que « Les patients atteints de calculs rénaux ne peuvent pas rester immobiles. Ils auront tendance à bouger constamment pour tenter de trouver une position plus confortable.

12. Symptômes grippaux

Nous avons déjà répertorié de nombreux symptômes communs, mais en général, les calculs rénaux peuvent provoquer ce qui est décrit comme des symptômes pseudo-grippaux, surtout si le patient développe une infection. Selon LiveStrong, une infection peut se développer si un calcul rénal se coince dans les voies urinaires. Cette infection provoquera « de la fièvre, des frissons et de la fatigue. Des douleurs dorsales ou abdominales sévères causées par des calculs rénaux peuvent également entraîner des maux d’estomac chez les patients. Bien sûr, les maux d’estomac entraînent à leur tour des nausées ou des vomissements. Ne partez pas pour autant du principe que vous avez développé un calcul rénal à chaque fois que vous attrapez la grippe ! Soyez attentif aux symptômes connexes et, comme toujours, consultez un médecin.

13. Facteurs de risque

N’importe qui peut développer des calculs rénaux, mais son développement est deux fois plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. De fait, plus d’un homme sur huit souffrira de calculs rénaux au moins une fois dans sa vie.

Outre le sexe, il existe d’autres facteurs de risque associés aux calculs rénaux. Et notamment :

  • Les antécédents familiaux
  • Des origines caucasiennes
  • L’âge
  • Une mauvaise hydratation
  • Un régime riche en sodium, en protéines animales ou en sucre
  • La prise de suppléments de calcium
  • Le diabète
  • La maladie de l’artère coronaire
  • L’obésité
  • Certaines infections urinaires

Échangez avec votre médecin sur les différents facteurs de risque de calculs rénaux afin de déterminer si vous avez un risque plus élevé de les développer.

14. Les enfants peuvent développer des calculs rénaux

Les adultes entre 20 et 50 ans sont les plus à risque de développer un calcul rénal. Mais saviez-vous qu’il est également possible pour les enfants de les développer ? Les causes et les symptômes sont les mêmes que chez les adultes. La douleur peut durer plus ou moins longtemps, et se manifester par vague.

Le risque qu’un enfant développe des calculs rénaux est plus élevé lorsqu’il ne peut pas bouger pendant une longue période, par exemple suite à une intervention chirurgicale. Vous pouvez prévenir les risques de calculs rénaux chez votre enfant en contrôlant son apport en sodium, en limitant les protéines animales dans son alimentation et en évitant certains aliments pour réduire les traces d’oxalate dans son urine.

15. Diagnostiquer les calculs rénaux

Après avoir partagé vos symptômes avec un médecin, les prochaines étapes consistent à passer une batterie de tests. Vous pourriez passer un test sanguin qui montrera un excès de calcium ou d’acide urique dans votre sang, une cause bien connue de calculs rénaux.

Un test d’urine peut également montrer si vous excrétez trop de minéraux, qui pourraient former des calculs ou au contraire trop peu de substances empêchant la formation des calculs. Ces tests peuvent être effectués sur quelques jours. Dans certains cas, les médecins peuvent ordonner un test d’imagerie pour visualiser les calculs dans vos voies urinaires.

16. Traitement pour les petits calculs rénaux

Pour les petits calculs rénaux, les médecins essaieront de les faire passer dans l’urine. Cela peut être très inconfortable pour le patient, mais la douleur peut être mitigée en prenant des médicaments ou des relaxants musculaires. Le soulagement de la douleur sera la principale forme de traitement pour mettre le patient plus à l’aise jusqu’à ce que le calcul traverse son système.

17. Traitement pour les gros calculs rénaux

Tous les calculs rénaux ne peuvent pas passer naturellement par les voies urinaires. Certains peuvent être trop gros, et bloquer l’écoulement de l’urine. Votre médecin peut briser les calculs en utilisant des ondes sonores ou en insérant un tube avec une caméra dans l’urètre puis en utilisant des outils. Cela vous permettra d’éliminer plus tard les plus petits morceaux des calculs dans votre urine. Alternativement, d’autres patients peuvent nécessiter une intervention chirurgicale pour retirer directement les calculs du rein.

18. Possibles complications

Les petits calculs rénaux sont moins susceptibles de causer des complications, mais les plus gros présentent un risque accru. Les gros calculs rénaux peuvent provoquer des saignements ou des lésions rénales. Ils peuvent également causer des infections des voies urinaires persistantes qui vous obligeront à prendre des traitements. Si un patient nécessite une intervention chirurgicale pour traiter ses calculs, cela comporte également des risques et complications potentielles qui doivent être discutés avec son médecin.

19. Prévenir les calculs rénaux

Connaitre les facteurs de risque peut aider à réduire vos chances de développer des calculs rénaux. Vous pouvez notamment limiter votre consommation de viande, mieux vous hydrater et connaitre vos antécédents familiaux. Vous devriez également demander à votre médecin si une condition préexistante ne risque pas d’augmenter vos risques de développer des calculs rénaux.

Si vous avez des calculs rénaux, Mayo Clinic explique comment votre médecin peut les analyser. Les tests de laboratoire peuvent tester les calculs prélevés dans votre urine pour en connaître la composition. Ces informations peut aider votre médecin à en déterminer la cause et créer un plan préventif afin d’éviter que cela ne se reproduise.

kidney stones

20. Quand consulter

Les calculs rénaux sont une affection douloureuse et courante que de nombreux français expérimentent quotidiennement. Dès que vous ressentez les symptômes que nous venons de présenter, consultez votre médecin. Il pourra vous aider à mitiger votre douleur jusqu’à ce que les calculs disparaissent. Votre médecin pourra également déterminer si les calculs doivent être retirés dans le cadre d’une intervention chirurgicale pour éviter d’autres complications.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X