Symptômes, causes et traitements possibles de la bursite

Normalement, les bourses séreuses (sacs de liquide) situées dans votre corps servent à prévenir la douleur en réduisant la friction entre vos parties mobiles. Elles jouent le rôle d’amortisseurs entre les os, les tendons et les muscles. Mais parfois ces bourses font tout le contraire. En cas d’inflammation, elles peuvent poser de sérieux problèmes.

La bursite peut survenir à la suite de mouvements répétitifs ou d’une longue période d’inactivité. Examinons ce qui peut causer la bursite et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Il peut s’agir de plus que de simples douleurs

WebMD explique que, si le signal principal de la bursite est une douleur qui « peut se développer lentement ou être soudaine et intense », il y a aussi d’autres signaux. Par exemple, selon la source, vous pouvez remarquer que vos articulations sont raides et enflées et présentent des rougeurs caractéristiques.

La source indiquent que certains symptômes peuvent réclamer une prise en charge médicale plus immédiate. Il s’agit par exemple d’une fièvre de plus de 40ºC, d’un « malaise général », ou de difficultés à bouger l’articulation en question. C’est un problème qui touche le plus souvent le coude, l’épaule, la hanche, le genou, le talon, le fessier ou la cuisse.

On peut la prendre pour de l’arthrite ou pour une tendinite

La Cleveland Clinic note que, si l’arthrite et la bursite peuvent toutes deux rendre les articulations douloureuses, l’arthrite résulte généralement de « l’usure normale » du cartilage, qui est permanente. La bursite est de courte durée, sauf en cas de stress répété.

La tendinite est l’inflammation d’un tendon qui relie les os aux muscles, alors que la bursite, comme nous l’avons indiqué, est plus précisément l’inflammation d’une bourse séreuse. Cependant, la source explique qu’il est possible de souffrir de bursite et de tendinite en même temps. Des analyses peuvent éclaircir ce dilemme.

Certaines activités peuvent accentuer le risque

Avoir une activité physique régulière est un aspect important de la santé générale, mais si vous avez plus de 40 ans, certaines activités peuvent vous rendre plus susceptible à la bursite, selon WebMD. La source indique que les activités « à haut risque » pouvant causer cette affection douloureuse comprennent le jardinage, le pelletage, ou même le golf et le tennis.

Cette même source indique que le fait de rester dans la même position « d’une mauvaise manière » pendant une période prolongée ou de ne pas s’étirer suffisamment avant de pratiquer une activité physique peut aussi être un facteur de risque.

Il en existe différents types

Healthline explique qu’il existe en fait différents types de bursite. Certains peuvent être chroniques, alors que d’autres peuvent surgir de nulle part. Chaque type de bursite fait référence à la partie du corps qu’il affecte.

Par exemple, Healthline note que la bursite prépatellaire touche la rotule, alors que la bursite olécranienne survient au niveau du coude. La bursite trochantérienne se produit dans la hanche et la bursite rétrocalcanéenne peut provoquer une gêne et un gonflement au talon. La bursite qui provoque des rougeurs et de la fièvre est connue sous le nom de bursite infectieuse.

Les facteurs déclencheurs varient selon les types

Healthline note que la cause la plus courante de la bursite est une blessure touchant une bourse séreuse (il y en a plus de 150 à travers le corps). Cependant, les causes de la bursite prépatellaire peuvent comprendre la pratique d’un sport ou une station debout prolongée, explique la source. La bursite olécranienne peut être causée par « l’appui répété du coude sur une surface », par une blessure au coude, ainsi que par la goutte.

Par ailleurs, la bursite trochantérienne peut être provoquée par une position allongée sur les hanches pendant de longues périodes ou par une mauvaise posture en station assise ou debout. La bursite rétrocalcanéenne résulte souvent d’activités de course ou de saut, surtout si vos chaussures sont trop serrées au niveau du talon. La bursite infectieuse est une infection bactérienne qui peut provenir d’une blessure superficielle, bien que d’autres infections puissent se propager à la bourse par voie sanguine, explique la source.

Comment diagnostiquer une bursite

Healthline note que la bursite peut souvent être identifiée par un examen physique. Cependant, les professionnels de la santé peuvent aller plus loin et utiliser l’imagerie médicale pour mieux observer la zone affectée, ou bien prélever des échantillons de sang et de tissus.

Dans le cas d’une bursite infectieuse limitée à une articulation, on emploie souvent un type de biopsie appelé cytoponction ou biopsie à l’aiguille fine. Pour les autres types de bursite (plus particulièrement pour la bursite olécranienne), une biopsie à l’aiguille peut augmenter le « risque d’infection secondaire », en la déplaçant

de la surface de la peau vers la bourse, explique la source. Dans cette situation, des antibiotiques peuvent être prescrits en premier lieu.

Comment traiter une bursite

La Cleveland Clinic explique que le meilleur moyen de traiter une bursite est de se reposer pour permettre le rétablissement, en évitant l’activité qui a pu en causer l’éruption. Cependant, en plus du repos, il existe des moyens de soulager la gêne, comme l’application de glace sur la zone concernée (si la cause est une blessure et non des mouvements répétés), ainsi que la prise de médicaments en vente libre pour traite l’enflure, tel que l’ibuprofène (Advil).

D’autres approches, comme surélever la zone blessée ou porter une attelle ou un corset, peuvent empêcher l’articulation de bouger. Cependant, il se peut que vous ayez besoin d’un « traitement de pointe », incluant les antibiotiques, la physiothérapie ou une injection de stéroïdes pour soulager rapidement la douleur et le gonflement. La source précise que, si ces approches ne permettent pas de résoudre le problème, vous devrez peut-être subir une intervention chirurgicale pour réparer la bourse au bout de six mois à un an.

Comment prévenir une bursite

La Mayo Clinic reconnaît qu’on « ne peut pas prévenir tous les types de bursite », mais vous pouvez adopter certaines pratiques pour minimiser les risques. Par exemple, si vous devez passer beaucoup de temps à genoux (par exemple pour jardiner ou travailler), utilisez des genouillères. La source conseille aussi de faire des pauses fréquentes quand vous effectuez des tâches répétitives et d’utiliser un chariot pour déplacer des charges lourdes, ce qui peut affecter les bourses séreuses des épaules.

Si vous devez soulever des charges manuellement, veillez à plier les genoux pour ne pas exercer de pression excessive sur les bourses des hanches. Si l’exercice est bon pour « renforcer vos muscles et peut aider à protéger l’articulation touchée », il est important de bien s’échauffer et s’étirer avant de faire de l’exercice pour éviter les blessures.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X