Signes et symptômes de la sclérose en plaques chez les femmes

La sclérose en plaques, souvent appelée “SEP”, est une maladie neurologique auto-immune qui peut affecter les patients de diverses manières et, dans de rares cas, être fatale en raison de complications. Cette maladie invalidante pousse le système immunitaire à attaquer la myéline qui protège les fibres nerveuses, ce qui a un impact sur la communication entre le cerveau et le reste du corps.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie évolutive, les symptômes peuvent varier d’une femme à l’autre, et les femmes sont plus souvent diagnostiquées (environ 4 contre 1, selon ScienceDaily.com). Examinons 12 signes et symptômes courants de la SEP chez les femmes…

Effets sur l’humeur

Women’s Health parle des “troubles cognitifs et émotionnels” liés à la SEP chez les femmes comme l’un des premiers marqueurs de la maladie. Environ 60 % des personnes ayant reçu un diagnostic de SEP souffrent également d’une certaine forme de détresse émotionnelle.

Les symptômes liés à l’humeur comprennent la dépression, l’irritabilité, les sautes d’humeur et les crises de larmes ou même de rire. Les signes cognitifs comprennent les troubles de la mémoire, l’incapacité à effectuer plusieurs tâches à la fois et la difficulté à se concentrer sur une tâche.

Perte de coordination

La SEP implique que le système immunitaire de l’organisme attaque le système nerveux qui contrôle les mouvements et d’autres fonctions, il n’est donc pas surprenant qu’elle puisse avoir un impact sur la coordination.

Selon Healthline, les patients atteints de SEP peuvent avoir des problèmes d’équilibre et un manque de coordination, et la femme peut se sentir plus maladroite que d’habitude. Il note qu’il peut également y avoir des difficultés à bouger les membres et à marcher.

Arrêt des règles

Ce symptôme est assez spécifique aux femmes, et il concerne le cycle menstruel. Women’s Health explique que toute maladie qui déséquilibre votre système immunitaire, comme la sclérose en plaques, peut bloquer vos règles (un phénomène appelée aménorrhée).

Il est tout à fait normal que vous n’ayez pas vos règles et ce de manière occasionnelle en raison du stress ou d’une maladie temporaire. Mais si vos règles disparaissent pendant plus de 3 mois consécutifs (sans autre explication), vous devez consulter un médecin.

Sensations inhabituelles

Women’s Health remarque qu’il peut y avoir certains “problèmes sensoriels” liés à la SEP, et qu’ils peuvent être quelque peu compliqués. “Par exemple, lorsqu’elles enfilent leur chemise, la sensation est différente selon qu’elle glisse sur leur poitrine ou sur leur ventre”, note la source.

La source cite l’exemple de l’actrice Jamie-Lynn Sigler qui a ressenti une “sensation étrange” dans ses jambes à l’âge de 20 ans, avant de recevoir un diagnostic de SEP peu de temps après. Les jambes sont souvent le premier endroit où vous ressentirez des symptômes, mais le dos est une autre zone problématique courante.

Sentiment extrême de fatigue

MSTrust.org qualifie ce phénomène de” fatigue de la SEP “, et précise qu’elle est très différente de la simple fatigue ou même de l’épuisement dû à une activité. Cette forme de fatigue “implique souvent une perte soudaine d’énergie et l’incapacité de poursuivre une activité”, explique la source.

La fatigue peut être physique, mentale ou les deux. Se sentir très fatigué peut affecter la mémoire à court terme et la capacité à trouver les bons mots. Le repos peut parfois réduire les symptômes de la SEP, mais la fatigue ne peut pas être traitée de la même manière que pour les personnes non atteintes.

Perte de la faculté à percevoir les couleurs

Selon Women’s Health, même si vous aviez autrefois une excellente capacité à distinguer les couleurs, la sclérose en plaques peut vous priver de cette faculté. Cette affection connexe, appelée névrite optique, est le résultat de la perte d’isolation autour des nerfs optiques dans le cerveau.

En plus de la perte de la  faculté à percevoir les couleurs, la SEP peut également entraîner une cécité partielle ou complète d’un œil. L’apparition des problèmes visuels associés à la SEP a tendance à être lente. Si vous remarquez des changements majeurs de votre vue, vous devriez consulter un médecin.

Nausées ou vertiges occasionnels

Les nausées chez les femmes peuvent être déclenchées par la grossesse ou par l’abus de certains aliments (auxquels les hommes sont également sujets), mais les nausées qui accompagnent la SEP sont souvent liées à des étourdissements, explique Women’s Health.

Selon ce magazine, un des premiers symptômes de la SEP chez les femmes est le “vertige extrême”, c’est-à-dire la sensation d’être sur des montagnes russes ou perché quelque part en hauteur, et il est causé par un problème d’oreille interne. Les vertiges ne sont pas un signe évident de la SEP, car ils peuvent aussi être le résultat d’une anémie, de réactions à des médicaments, d’une hypoglycémie ou même d’une hypotension. Consultez votre médecin pour en avoir le cœur net.

Pieds “endormis”

Cette sensation de “picotements” peut se produire si vous restez assis dans la même position pendant trop longtemps, en raison d’un manque de circulation sanguine. Mais si vous trouvez que vos pieds “s’endorment” plus souvent que d’habitude, il se peut que votre corps essaie de vous dire quelque chose.

Selon Women’s Health, des picotements fréquents dans les pieds, les jambes, les bras ou les mains peuvent être un signe de SEP. Cependant, ces sensations “peuvent également être des signaux d’alarme indiquant que quelque chose d’autre que la SEP est en train de se produire”, comme des lésions nerveuses périphériques, des infections, une malnutrition ou des problèmes de thyroïde.

Changements dans les intestins ou la vessie

La SEP endommage les voies du système nerveux qui régulent les fonctions de la vessie et de l’intestin, ce qui peut entraîner une augmentation du nombre de déplacements aux toilettes, indique Healthline. Parmi les problèmes connexes possibles, citons les difficultés à uriner, les envies d’uriner plus fréquentes, les infections de la vessie,  l’incontinence (fuites) la constipation ou la diarrhée.

Impossibilité à distinguer la temperature

Si vous tenez un glaçon, vous devriez pouvoir dire qu’il est froid, n’est-ce pas? Ce n’est pas toujours le cas si vous êtes atteint de la SEP, indique Women’s Health. En effet, si la SEP affecte vos nerfs, il peut être difficile de distinguer si l’eau d’un évier est chaude ou froide

Cela peut également signifier que vous n’êtes plus capable de sentir les changements de température avec vos mains, ce qui est un autre signe révélateur des lésions nerveuses de la SEP. Si vous avez de la difficulté à déterminer si l’eau du bain est à la bonne température en y plongeant votre main, vous devriez consulter un médecin.

Les symptômes s’aggravent après la ménopause

Voici un autre symptôme qui concerne exclusivement les femmes. La Société Nationale de la Sclérose en Plaques indique qu’environ la moitié des femmes ménopausées atteintes de SEP en Angleterre ont signalé une aggravation de leurs symptômes après la ménopause.

Cependant, 75 % des femmes de cet échantillon relativement restreint ont déclaré que leurs symptômes de la SEP s’étaient améliorés avec le traitement hormonal substitutif. “Les chercheurs suggèrent que les résultats de cette petite étude soutiennent la possibilité que la baisse des niveaux d’œstrogènes qui accompagne la ménopause puisse avoir un effet négatif sur le processus pathologique de la SEP”, écrit la source. Cependant, le traitement hormonal substitutif comporte des risques et des recherches supplémentaires sont nécessaires quant à ses effets sur la SEP.

Amélioration pendant la grossesse

Nous avons pensé terminer sur une note un peu plus positive. Healthline explique que non seulement les recherches ont montré que la SEP n’affecte pas la fertilité féminine, mais que les symptômes peuvent également s’atténuer pendant la grossesse.

Selon la source, “pour la plupart des femmes, les symptômes de la SEP se stabilisent ou s’améliorent pendant la grossesse, en particulier au cours des deuxième et troisième trimestres.” Donc, si vous avez la SEP et que vous voulez être mère, la maladie ne vous arrêtera pas. Cependant, il faut tenir compte du fait que les récidives de symptômes sont fréquentes après l’accouchement.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X