Signes de cancer du poumon que vous ne devriez jamais négliger

Le cancer du poumon est l’un des types de cancer les plus répandus, avec plus de 228 000 cas attendus en 2020 aux États-Unis, dont plus de 135 000 seront fatals, ce qui en fait le cancer le plus meurtrier dans ce pays.

Pour tous les cancers, un diagnostic et un traitement précoces sont essentiels. Cependant, même si vous pensez connaître tous les symptômes du cancer du poumon, il en existe certains moins connus qui pourraient ne pas vous inciter à prendre rendez-vous chez le médecin. Ceci étant dit, si vous présentez l’un de ces signes avant-coureurs, il peut être préférable de jouer la sécurité et de consulter…

Douleur thoracique

La douleur thoracique est souvent associée à une crise cardiaque, qui peut en fait se manifester de différentes manières. Cependant, un cancer du poumon peut provoquer une douleur thoracique persistante, selon Reader’s Digest.

En plus de douleurs thoraciques apparues récemment et qui semblent persister, il faut également prêter attention aux douleurs qui apparaissent dans le dos et les épaules. Ces douleurs peuvent se présenter sous la forme d’une sensation d’oppression ou d’une douleur aiguë qui s’aggrave lorsque vous respirez profondément ou toussez, précise-t-on sur Reader’s Digest. La douleur semblera irradier depuis l’endroit où se trouve la tumeur. Dans tous les cas, vous devez appeler votre médecin pour un examen.

Toux persistante

C’est certainement le signe le plus évident d’un cancer du poumon, et pour une bonne raison. Prevention indique que la plupart des personnes atteintes d’un cancer du poumon ont une toux persistante, et qu’un « mucus épais et de couleur rouille » dans les crachats peut également être un indice précoce de la présence de cette maladie menaçante.

Si la toux continue et s’aggrave avec le temps, cela peut être une alarme « code rouge » que vous pourriez avoir un cancer du poumon peut-on lire toujours sur ce site. Vous n’avez pas besoin de cracher une forte quantité de mucus pour être à risque, si vous avez une toux sèche pendant plus d’un mois, faites vous examiner.

Bouts des doigts gonflés

Parmi les symptômes les moins connus, WebMD répertorie les « doigts enflés » comme l’un des signes possibles du cancer du poumon. La raison, explique cette source, est la production par la tumeur pulmonaire « d’éléments chimiques de type hormonal » poussant des fluides dans vos doigts.

Ils expliquent que cette enflure des doigts peut également s’accompagner d’une peau brillante à côté des ongles ou d’ongles plus courbés que d’habitude. De fait, ce symptôme est un indicateur fort de cancer du poumon, environ 80 % des patients souffrant de doigts aplatis sont atteints par un cancer du poumon peut-on encore lire sur ce site.

Diagnostic de l’asthme à l’âge adulte

Le Centre Médical Anderson de l’Université du Texas explique que de l’asthme diagnostiqué après l’âge de 30 ans pourrait être un signe alarmant de la présence d’un cancer du poumon. Un médecin pourrait prendre votre respiration sifflante pour de l’asthme et poser ce diagnostic, mais ce n’est probablement pas exact, précisent-ils.

Si vous avez plus de 30 ans et que votre médecin a récemment diagnostiqué vos symptômes comme de l’asthme, vous devriez demander un deuxième avis. Pour autant, l’asthme chez les enfants est assez courant, dans une proportion de 1enfant sur 12 en 2017, selon la Asthma and Allergy Foundation of America. Cette même source ajoute que plus de 7,7 % des adultes souffrent d’asthme, et qu’il est plus fréquent chez les femmes.

Essoufflement

Si vous êtes à bout de souffle lorsque vous montez les escaliers ou courez pour attraper votre bus, vous pourriez simplement ne pas être en bonne forme. Mais cela pourrait également être le signe que vous souffrez d’un cancer du poumon, selon Reader’s Digest. Cela parce qu’une tumeur peut obstruer la trachée, ou que la présence de liquide dans la poitrine réduit la capacité pulmonaire.

On peut également lire sur ce site que le cancer qui se développe dans la muqueuse pulmonaire provoque cette accumulation de liquide, pouvant réduire la capacité pulmonaire d’environ 4 litres, et empêchant l’air de remplir vos poumons. Vous pouvez également avoir du mal à respirer suffisamment, même lorsque vous êtes au repos. (Pour plus d’informations, voici les principales causes médicales de l’essoufflement).

Problèmes d’estomac

Alors que le cancer peut se cacher dans vos poumons, votre estomac pourrait être un organe qui trahit sa présence, explique WebMD. Jusqu’à 20 % environ des personnes atteintes de cancer peuvent développer des taux de calcium plus élevés, connus en terme médicaux sous le nom d’hypercalcémie.

Le résultat, expliquent-ils, est que vous pouvez vous sentir nauséeux, avoir des maux d’estomac et souffrir de constipation. Et de continuer que même si vous pouvez en perdre l’appétit, vous pourrez ressentir une soif intense. Les crampes et les nausées peuvent également provenir des reins affectés par une hormone produite par certaines tumeurs.

Problèmes de santé mentale

Étonnamment, ces niveaux élevés de calcium dus au cancer mentionné précédemment peuvent également provoquer « une confusion et une dépression », ajoute WebMD. Ce dernier précise que les personnes ayant consulté un professionnel en santé mentale pour la première fois au cours de la dernière année sont plus susceptibles d’avoir un cancer bronchique à petites cellules selon une étude.

En plus d’être affectés par des taux de calcium inhabituels, ceux qui ont consulté pour dépression, anxiété et même démence peuvent avoir des problèmes avec leur système immunitaire ou leurs hormones dus à un cancer, qui peut se propager au cerveau. Une autre étude note que le traitement des symptômes dépressifs peut aider dans la lutte contre le cancer.

Perte de poids inexpliquée

Le Centre Médical Anderson de l’Université du Texas note que les tumeurs cancéreuses peuvent consommer des calories à un rythme qui croît avec leur taille. Dans le même temps, les tumeurs peuvent libérer des éléments chimiques qui réduisent votre envie de manger.

De même, LungCancer.net explique que la perte d’appétit (connue sous le nom d’anorexie) s’accompagne souvent d’une faiblesse due à la malnutrition (appelée médicalement cachexie). Ces deux affections constituent le syndrome d’anorexie-cachexie cancéreuse, qui peut encore compliquer la maladie. Environ la moitié des patients atteints de cancer du poumon souffrent de ce syndrome. (Voici quelques autres problèmes de santé liés à la perte de poids).

Fatigue extrême

Bien que vous puissiez vous sentir faible en raison de malnutrition (comme expliqué précédemment), vous pourriez aussi vous sentir si fatigué que vous « ne pensez qu’à vous mettre au lit », explique Prevention. Cependant, si le cancer en est la cause, vous ne vous sentirez pas beaucoup mieux après vous être reposé.

Cette source indique que jusqu’à 80 % des patients atteints de cancer signalent une « fatigue excessive » comme symptôme, mais qu’il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous pourriez ressentir cette fatigue, donc qu’il est préférable de consulter un médecin avant de tirer des conclusions hâtives.

Problèmes oculaires

Les yeux sont le reflet de votre âme, mais ils peuvent également être un indicateur de problème de santé, notamment en ce qui concerne le cancer du poumon. Selon WebMD, une tumeur de Pancoast (située à l’extrémité supérieure de chaque poumon) peut provoquer le syndrome de Horner, qui est défini par une pupille plus petite dans un œil et une paupière tombante. Il empêche également la production de sueur du côté affecté.

WebMD affirme que le cancer bronchique à petites cellules, qui, selon Cancer.org, représente environ 15 % des cas et a tendance à se propager plus rapidement que les autres types de cancer du poumon, peut inciter le système immunitaire à attaquer le système nerveux, conduisant à une baisse de votre vision.

Gonflement du haut du corps

Prevention note que vous pouvez ressentir une dilatation du cou et du visage s’il y a une tumeur pulmonaire faisant pression sur une veine principale (c’est-à-dire la veine cave supérieure) renvoyant le sang au cœur depuis la tête et les bras.

Vous pouvez également ressentir un gonflement des bras et du haut de la poitrine. Cependant, l’œdème, terme médical désignant ce gonflement, peut être causé par le traitement suivi contre le cancer (chimiothérapie) comme par beaucoup d’autres choses selon Cancer.gov.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X