Principaux signes et symptômes d’un coup de chaleur

Le coup de chaleur est une affection très grave et potentiellement dangereuse due à une exposition à la chaleur, et qui nécessite des soins médicaux immédiats. Il s’agit de la forme la plus grave des troubles liés à la chaleur, dont les manifestations les plus bénignes sont les crampes de chaleur et l’épuisement dû à la chaleur. D’un point de vue médical, un coup de chaleur se définit par une température corporelle de 105 degrés Fahrenheit (40,5 °C) ou plus, combinée à des complications du système nerveux central résultant d’une surexposition à des températures élevées.

Si vous avez passé beaucoup de temps au soleil et que vous présentez l’un des 14 symptômes ci-dessous, il est important de consulter immédiatement un médecin.

Peau incroyablement chaude

Une peau rouge extrêmement chaude est l’un des signes les plus courants d’un coup de chaleur. Si votre peau est chaude au toucher et que votre température corporelle interne est de 105 degrés (40 °C) ou plus, vous devez consulter un médecin dès que possible. Pourquoi la peau devient-elle rouge ? Selon le site Prevention, cela signifie que le corps essaie de se refroidir. Si vous souffrez d’un coup de chaleur, votre peau devient rouge, car votre corps dirige le flux sanguin vers la peau. Un simple coup de soleil présentera également ce symptôme (peau rouge et chaude), mais la situation devient dangereuse lorsque votre température corporelle reste supérieure à 105 °F (40 °C).

En plus d’être rouge et chaude, votre peau peut aussi être moite ou extrêmement sèche. Cela dépend du type de coup de chaleur dont vous souffrez, ce que nous expliquerons de façon plus détaillée dans les parties suivantes.

Vertiges et évanouissements

En plus d’une température corporelle interne supérieure à 105 degrés Fahrenheit (40,5 °C), les étourdissements et les évanouissements sont les symptômes les plus courants d’un coup de chaleur. Ces symptômes, accompagnés de nausées et de vomissements, se produisent parce que le corps s’est déshydraté. Si vous avez passé plusieurs heures au soleil et que vous présentez ce symptôme, contactez immédiatement votre médecin.

Fatigue extrême

Dans le meilleur des cas, passer une journée au soleil peut être épuisant. Cependant, si vous ressentez certains des autres symptômes présents dans cette liste ainsi qu’une fatigue extrême, cela peut être le signe d’un coup de chaleur. Si tel est le cas, il est toujours préférable de consulter un médecin, juste au cas où l’épuisement par la chaleur que vous ressentez se serait transformé en coup de chaleur.

Nausée

La nausée est une autre indication que l’épuisement par la chaleur que vous éprouvez a évolué vers un coup de chaleur. Une sensation constante de nausée ou un estomac barbouillé (surtout associée à des étourdissements) peut signifier que votre état est pire que vous ne le pensez. Buvez beaucoup d’eau pour aider à soulager les nausées et, comme toujours, contactez votre médecin pour obtenir de l’aide.

Vomissement

Se sentir nauséeux est une chose, mais vomir en est une autre. Si vos nausées se sont transformées en vomissements, c’est un signe certain de coup de chaleur et il est essentiel de consulter immédiatement un médecin. Buvez autant d’eau que possible tout en cherchant de l’aide.

Rythme cardiaque rapide

Un rythme cardiaque élevé après avoir passé du temps au soleil peut être le signe d’un problème grave. Le cœur commence à battre plus vite lorsqu’il est soumis à un stress. Le cœur est stressé lors d’une exposition à une chaleur intense, car « il doit pomper plus fort et plus rapidement pour s’assurer que les systèmes de refroidissement naturels de votre corps fonctionnent pour maintenir une température normale », explique-t-on sur le site Prevention. Si vous ou l’une de vos connaissances commencez à ressentir l’un des symptômes mentionnés dans cette liste, ainsi qu’un rythme cardiaque rapide, demandez immédiatement un examen médical. Quand il s’agit du cœur, mieux vaut ne prendre aucun risque.

Confusion mentale

Les personnes victimes d’un coup de chaleur ont souvent des vertiges, mais la confusion mentale est également un symptôme courant. Si vous avez des difficultés à réfléchir, à vous concentrer, ou des difficultés de mémorisation, cela peut indiquer que vous souffrez d’un coup de chaleur. Selon Prevention, la confusion mentale est un effet secondaire courant du coup de chaleur d’effort. En effet, ce dernier « dérègle vos symptômes nerveux centraux ; par conséquent, le manque de coordination, la confusion, l’agressivité ou l’incapacité de marcher sont de forts signaux d’alarme ». Toujours selon Prevention, les symptômes pourraient s’apparenter à ceux d’une commotion cérébrale. La personne est réveillée et semble aller bien. Il s’agit là d’un phénomène bien connu : « les lumières sont allumées, mais il n’y a personne dans la maison ». Un bon moyen de vérifier cela est de s’assurer que la personne peut répondre de manière appropriée à quelques questions rapides. Si ce n’est pas le cas, contactez votre médecin ou demandez une aide médicale dès que possible.

Convulsions

Les convulsions sont un symptôme très grave (et très dangereux) d’un coup de chaleur qui nécessite des soins médicaux immédiats. Ce symptôme se présente souvent de façon abrupte et offre peu de signes avant-coureurs. Si quelqu’un que vous connaissez fait une crise, emmenez-le à l’hôpital dès que possible.

Absence de transpiration

Nous avons inclus dans cette liste à la fois l’absence de transpiration et la transpiration abondante. Comment cela peut-il être possible ? Pour comprendre, vous devez savoir qu’il existe deux différents types de coups de chaleur : le coup de chaleur traditionnel et le coup de chaleur d’effort. Le coup de chaleur traditionnel apparaît progressivement. Il est plus fréquent chez les jeunes et les personnes âgées qui ont des difficultés à maintenir leur température corporelle interne. Par opposition, le coup de chaleur d’effort survient de façon soudaine et il est plus souvent observé chez les personnes qui travaillent ou font du sport par temps de fortes chaleurs.

Si une personne souffre d’un coup de chaleur traditionnel, elle ne transpirera pas. En effet, lorsqu’une personne est exposée longtemps à la chaleur, son corps cesse d’essayer de réguler sa température interne. La production de sueur est donc arrêtée, la transpiration étant justement ce qui permet au corps de réguler sa température.

Transpiration abondante

Contrairement au coup de chaleur traditionnel, le coup de chaleur d’effort fait transpirer abondamment. Parce que ce type de coup de chaleur survient plus soudainement, le corps n’a pas le temps de s’adapter à la chaleur et d’arrêter de produire de la sueur comme il le fait avec un coup de chaleur traditionnel.

« J’entends souvent les gens dire : “Je sais qu’il ne s’agit pas d’un coup de chaleur parce qu’ils transpirent encore”. Mais ils se trompent. », déclare le docteur Luke Pryor, entraîneur sportif certifié, spécialiste du conditionnement physique, directeur de la performance des athlètes d’élite au Central California Sports Sciences Institute, qui étudie également les effets de la chaleur sur la sécurité et la performance des athlètes. Il poursuit en déclarant à Prevention : « Dans le cas d’un coup de chaleur d’effort, nous voyons souvent l’intéressé bien avant qu’il ne soit “cuit” et son corps essaie toujours de se thermoréguler [maintenir la température interne]. Dans ce cas, vous verrez la personne transpirer abondamment. »

Maux de tête sévères

Si vous avez passé du temps au soleil et que vous souffrez de maux de tête sévères, vous souffrez peut-être d’un coup de chaleur. Il est courant que les gens aient un léger mal de tête après avoir passé du temps à l’extérieur en été, surtout s’ils n’ont pas bu une quantité d’eau suffisante. Un mal de tête sévère associé à au moins un autre symptôme de cette liste indique que vous devez consulter immédiatement un médecin. « Ce symptôme est généralement dû à la déshydratation ou à l’impact global du coup de chaleur sur le système nerveux central », explique-t-on sur Prevention.

Augmentation de la température corporelle

En ce qui concerne les maladies liées à la chaleur, la meilleure façon de déterminer ce qui se passe est de mesurer la température corporelle. Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) répertorie 103 degrés Fahrenheit (39,5 °C) ou plus est un signe de coup de chaleur. Notez que même si la température corporelle est un bon indicateur de coup de chaleur, il faut rester attentif aux autres symptômes.

D’un autre côté, si quelqu’un présente d’autres symptômes figurant sur cette liste, tout en affichant une température inférieure au seuil d’alerte, vous devriez tout de même le rafraîchir et demander une assistance médicale. « Une personne peut avoir une température corporelle de 106 °F (41,1 °C), mais si vous prenez sa température par voie buccale, elle pourrait sembler n’être que de 100 °F (37,8 °C) », alerte le Dr Pryor en parlant à Prevention. « Vous pourriez penser que sa température est juste un peu élevée alors qu’en fait, elle l’est dangereusement ».

Respiration superficielle

WebMD et Mayo Clinic mentionnent tous deux une respiration rapide et haletante comme un autre symptôme alarmant d’un coup de chaleur. Si cela se produit, assurez-vous d’enlever tous les vêtements lourds ou serrés que porte la personne atteinte et appelez immédiatement les urgences.

Perte de conscience

La perte de conscience est rare, mais peut survenir en cas de coup de chaleur sévère. Ce symptôme est répertorié comme l’un des plus graves associés au coup de chaleur. Il est important de noter que ce symptôme pourrait aller de pair avec une confusion mentale puisque selon Healthline, « la perte de conscience ou une altération de celle-là » est l’un des principaux symptômes. Appelez immédiatement les urgences si quelqu’un perd connaissance à cause d’une affection liée à la chaleur, ou commence à vomir ou à avoir des convulsions.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X