Virus du Chik FRA

Piqué par le virus du Chik: les signes

Le Chikungunya (en abrégé le chik) est une maladie virale similaire à la dengue dans le sens où elle se propage aux humains via la piqûre d’un moustique infecté. Depuis longtemps une maladie tropicale présente en Asie, en Inde et en Afrique, le chik a infecté environ 250000 habitants des Caraïbes (dans les zones infestées de moustiques comme la République Dominicaine, la Guadeloupe, Haïti et la Martinique) depuis son arrivée en décembre 2013 et a même causé des épidémies localisées dans certaines parties d’Europe et d’Amérique du Nord.

Les officiels de la Santé Publique Américaine considèrent le chik comme une menace car 73 voyageurs Américains sont rentrés au pays avec le virus et 15 résidents Américains ont été infectés à Porto Rico et dans les Iles Vierges. Le développement d’épidémies aux Etats Unis n’est plus qu’une question de temps, selon Paola Lichtenberger, la directrice du programme de médecine tropicale de l’Université de Miami.

L’infection du chik se présente généralement par l’apparition soudaine de ces symptômes grippaux :

1. Rougeurs

En plus d’entrainer une peau froide et humide, le chik cause souvent l’apparition d’éruptions cutanées – petits points ou taches rouges et mauves – sur le visage, le torse et les membres. Seule la moitié des personnes infectées développent ces rougeurs.

2. Jambes enflées

Les jambes enflées ou les œdèmes des membres inférieurs peuvent survenir soudainement chez les individus infectés par le chik. La cause du gonflement est inconnue, et les médecins sont incapables de l’associer à un trouble existant hépatique (foie), cardiovasculaire (cœur) ou rénal (reins).

3. Forte fièvre

L’un des premiers symptômes de l’infection par le chik est une forte fièvre qui se développe rapidement. La fièvre peut durer plusieurs jours et les températures peuvent même atteindre les 40 degrés Celsius.

4. Douleurs articulaires

Le terme ‘chikungunya’ signifie ‘qui se recroqueville’ en Makondé (une langue Africaine). L’expression explique littéralement l’apparence douloureusement tordue de ceux qui sont touchés par les douleurs articulaires du chik – qui peuvent être une arthralgie débilitante (douleur articulaire), une raideur, un gonflement articulaire dans les extrémités (jambes et bras), et dans certains cas sévères, une douleur arthritique prolongée (durant des mois voire des années).

5. Problèmes de vue

Comme pour la dengue, l’infection par le chik peut entrainer une déformation visuelle ou des troubles oculaires – comme l’inflammation de l’uvée iridocyclite, la conjonctivite, l’inflammation des tissus oculaires, les lésions de la rétine et une vision brouillée.

6. Muscles douloureux

Comme pour les douleurs articulaires, des muscles enflés et douloureux (myalgie) peuvent se développer en profondeur dans les muscles des extrémités. La fatigue musculaire extrême est très commune lors d’infections par le chik.

7. Malaise grippal

Le virus du chik est souvent confondu avec la grippe ou la dengue à cause des symptômes grippaux – tels maux de tête, fièvre, ganglions enflés, fatigue, nausée, vomissement, et raideur du cou. La plupart des patients se sentent mieux après une dizaine de jour de l’infection, même si la douleur articulaire peut persister pour des semaines, voire des mois.

8. Arthrite chronique

De nombreuses personnes infectées par le chik se plaignent d’arthrite chronique qui peut durer des années après l’infection, même si les experts de la santé ne comprennent pas pourquoi. Certains médecins pensent que l’infection initiale entraine une infection aigue qui provoque une douleur musculo-squelettique chronique, une arthralgie prolongée et une myalgie chronique pour jusqu’à 3 ans après l’infection initiale.

X