Les symptômes les plus courants pouvant entraîner une appendicite

Bien que de nombreux professionnels de la santé prétendent que l’appendice est un « organe vestigial » sans réelle fonction, des chercheurs en immunologie du Duke University Medical Center de Caroline du Nord considèrent que l’appendice peut être bénéfique pour le système digestif humain en contribuant à la production de « bonnes » bactéries qui facilitent la digestion au niveau de l’intestin.

L’appendicite survient lorsque l’appendice (une poche étroite en forme de tube à l’extrémité du gros intestin) se bouche (en raison de l’accumulation de selles ou d’une infection) provoquant une inflammation douloureuse. La cléa solution est l’ablation chirurgicale de l’organe avant qu’il n’éclate, ce qui peut entraîner une infection mortelle se propageant dans tout l’abdomen.

Les 20 symptômes les plus courants menant à l’appendicite sont…

1. Douleur abdominale

Le symptôme le plus souvent attribué à l’appendicite est une douleur aiguë dans l’abdomen inférieur droit ou une douleur qui commence au niveau ou autour du nombril et se déplace vers l’abdomen inférieur droit. C’est la zone où se trouve l’appendice, un petit sac qui saille du gros intestin.

La douleur provoquée par une appendicite est généralement constante, ce qui signifie qu’elle ne s’atténuera jamais complètement. Cela intensifie souvent la douleur des patients qui ont la sensation qu’on leur plante un couteau.

2. Symptômes similaires à une grippe

En plus de douleurs abdominales intenses, l’appendicite peut également provoquer des symptômes pseudo-grippaux, notamment des douleurs musculaires et de la fièvre.

La fièvre associée à l’appendicite peut être de faible intensité, mais elle s’aggravera presque toujours à mesure que la maladie évolue. Cette fièvre pseudo-grippale peut s’accompagner de nausées qui s’intensifient et seront impossibles à ignorer.

3. Crampes

Tous les patients souffrant d’appendicite ne ressentiront pas immédiatement une douleur aiguë et insupportable au niveau de l’abdomen. De fait, de nombreuses patientes comparent la douleur ressentie aux crampes menstruelles.

4. Douleur dans le bas du dos

Les patients souffrant d’appendicite précoce peuvent développer une douleur sourde dans le bas du dos, qui s’intensifiera avec le temps. Certaines personnes ont l’appendice situé derrière le côlon. Dans ce cas, ils peuvent développer des douleurs dans le bas du dos ou dans la région pelvienne.

sebra / Shutterstock

5. Diarrhée

De nombreux patients confondent les premiers stades de l’appendicite avec des troubles digestifs, car elle provoque elle aussi des crampes d’estomac, des gaz, des ballonnements, des frissons, des nausées et de la diarrhée. Health.com nous met en garde : « Si vous avez une diarrhée légère – surtout avec des quantités importantes de mucus – en plus des douleurs abdominales inférieures droites, consultez votre médecin. »

6. Constipation

Les patients comparent souvent la douleur du premier stade de l’appendicite à celle de la constipation ou lorsque l’on ne parvient pas à évacuer des gazs.  Cela peut entraîner des douleurs abdominales qui ressemblent à des crampes et s’accumulent progressivement sur une période de temps plus ou moins longue.

Dragana Gordic / Shutterstock

7. Nausées et ou vomissements

Tous les symptômes de l’appendicite sont inconfortables et douloureux, et celui-ci ne fait pas exception ! Peu de temps après l’apparition de la douleur abdominale, une vague de nausées apparaîtra, qui pourrait également entraîner des vomissements.

Health.com note que l’appendicite peut entraîner des symptômes similaires à ceux d’une grippe intestinale. Ce qui commence simplement par un malaise et une perte d’appétit évoluera rapidement vers des nausées et même des vomissements. Surveillez votre état, notamment s’il s’améliore ou s’aggrave, pour déterminer si ces symptômes sont le signe d’une condition plus grave.

8. Gonflement abdominal

Le gonflement abdominal fait partie de ce que WebMD décrit comme les «symptômes classiques» de l’appendicite. Une fois que l’appendice est enflammé, l’abdomen va également gonfler et devenir extrêmement sensible.

Il est important de se rappeler qu’il y a une différence entre être ballonné et avoir le ventre gonflé. Une excellente façon de tester la douleur/gonflement abdominal est d’exercer une pression sur la partie inférieure droite de votre abdomen. Si vous avez mal lorsque vous relâchez la pression, il peut s’agir d’une appendicite. Contactez immédiatement un médecin si vous expérimentez d’autres symptômes de cette liste, tels que la fièvre, les nausées et/ou les vomissements et autres symptômes pseudo-grippaux.

9. Impossibilité d’expulser ses gazs

Si vous vous sentez ballonné et gazeux après avoir mangé des aliments malsains, vous souffrez très certainement d’une simple indigestion. Mais c’est une toute autre histoire si ces ballonnements durent plusieurs jours et s’aggravent au lieu de s’atténuer.

Si vous avez été ballonné pendant une longue période et que vous ressentez des gazs accompagnés de douleurs abdominales ou souffrez de l’incapacité à évacuer ces gaz, vous pouvez avoir une condition beaucoup plus grave, notamment les premiers stades de l’appendicite.

10. Flatulences

Si certaines personnes peuvent avoir des problèmes pour évacuer les gazs, d’autres peuvent avoir le problème inverse. Plusieurs personnes ont évoqué leur appendicite avec le magazine SELF. Nombreuses d’entre elles font référence au gaz et à la façon dont les douleurs de gaz présumées ont continué à s’intensifier jusqu’à devenir insupportables. Une appendicite peut souvent provoquer des maux de ventre, un peu comme si vous aviez des gazs. C’est la raison pour laquelle elle peut être confondue avec une condition moins grave.

Zerbor / Shutterstock

11. Perte d’appétit

Les personnes qui souffrent d’appendicite expérimenteront une perte d’appétit, principalement à cause des autres symptômes que nous venons de citer tels que les ballonnements, nausées, la constipation et la diarrhée.

La perte d’appétit peut également être un précurseur des futures nausées et vomissements. Selon MedicineNet, les personnes souffrant d’appendicite ressentent souvent des nausées en raison d’une “obstruction intestinale due à l’expansion de la masse inflammatoire ou de l’abcès plutôt que d’une inflammation locale”.

12. Douleur sourde près du nombril

Bien qu’il soit plus proche de la fin de cette liste, ce symptôme est en fait l’un des premiers signes de l’appendicite. Le plus souvent, on s’imagine l’appendicite comme une douleur dans le bas-ventre droit, ce qui est logique car c’est là que se trouve l’appendice.

Mais avant même d’en arriver là, les symptômes peuvent commencer par une douleur sourde près du nombril. Elle évoluera ensuite en une douleur aiguë plus intense à mesure qu’elle se déplacera dans l’abdomen inférieur droit. Selon Mayo Clinic, certaines personnes pourraient ressentir cette douleur dans différentes zones, en particulier les femmes enceintes ou les enfants.

13. Urines douloureuses

Les personnes qui ont une appendicite ne souffrent pas seulement de constipation, leur vessie peut elle aussi s’en mêler ! Bien que ce ne soit pas le cas pour tout le monde, de nombreuses personnes éprouveront des mictions douloureuses ou ne pourront tout simplement pas uriner.

Positive Health Wellness énumère quelques-unes des raisons de ce symptôme. Avant tout, il est probablement dû à l’infection et à l’inflammation de l’appendice. La source déclare qu’”il est possible qu’il y ait un blocage rendant difficile le travail de transmission des déchets à la vessie par les reins afin de les expulser de l’organisme. ” Deuxièmement, cela pourrait également signifier que l’infection se propage à la vessie.

14. Douleur plus intense en mouvement

La douleur liée à l’appendicite peut être débilitante avec le temps, rendant les mouvements mêmes les plus basiques très douloureux. Cela inclut tous ceux qui n’entraînent normalement aucune douleur, comme soulever, marcher, tousser, respirer profondément et éternuer. Même le simple toucher d’une autre personne pourrait déclencher une douleur soudaine.

15. Troubles du sommeil

Lorsque vous souffrez d’appendicite, la douleur n’est généralement pas subtile, surtout aux stades ultérieurs de la maladie. Le Dr Michael Payne, MD, a expliqué à Health.com que ses patients décrivent l’appendicite comme une douleur sans pareille. La douleur causée par l’appendicite peut être si intense qu’elle vous réveillera la nuit.  Si tel est le cas, tournez-vous immédiatement vers un professionnel de la santé.

Tero Vesalainen / Shutterstock

16. Fièvre légère et frissons

Les personnes souffrant d’appendicite auront généralement une fièvre légère. Healthline rapporte qu’une fièvre liée à l’appendicite peut atteindre entre 37 et 38 °C et s’accompagner de frissons. Une température supérieure à 38,5 °C et une augmentation de la fréquence cardiaque pourraient indiquer que votre appendice a éclaté.

Prostock-studio / Shutterstock

17. Sensibilité au rebond

Un autre symptôme pouvant indiquer une appendicite est la sensibilité au rebond. Health.com rapporte que la sensibilité au rebond se produit lorsque vous appuyez sur la partie inférieure droite de votre abdomen et que vous ressentez une pression libérant la douleur. En cas de douleur, ne répétez pas l’expérience et consultez un médecin immédiatement, surtout si vous présentez d’autres symptômes de l’appendicite.

Andrey_Popov / Shutterstock

18. Symptômes chez les enfants

N’excluez pas une appendicite si votre enfant souffre de maux d’estomac. Les enfants peuvent également avoir une appendicite et les symptômes à surveiller seront similaires. Ils comprennent une douleur persistante autour du nombril ou du bas du ventre droit, une fièvre légère, une perte d’appétit, des nausées et de la diarrhée. Les parents doivent également surveiller un éventuel gonflement du ventre. Deux signes que l’appendice a éclaté seront si la douleur se propage au reste du ventre ou si l’enfant a une forte fièvre.

Kunlanan Yarist / Shutterstock

19. Possibles complications

Si elle n’est pas traitée, une appendicite peut entrainer d’autres problèmes de santé. L’appendice peut se rompre et propager une infection dans tout l’abdomen, selon la clinique Mayo. Cela obligera les médecins non seulement à retirer l’appendice, mais aussi à nettoyer la cavité abdominale pour traiter l’infection.

Une autre complication pourrait également être le développement d’une poche d’abcès. Les médecins devront drainer l’abcès et éliminer l’infection avant de retirer l’appendice.

Gorodenkoff / Shutterstock

20. Traitement de l’appendicite

Si vous pensez avoir une appendicite, rendez-vous immédiatement à l’hôpital. Quand la douleur s’intensifie cela indique que les bactéries et l’inflammation se multiplient et que le blocage de la muqueuse de l’appendice se gonfle de pus.

L’appendice peut finalement se rompre dans l’abdomen (péritonite) ou provoquer la formation d’un abcès, qui devra être drainé avant l’ablation chirurgicale de l’appendice.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X