Les symptômes communs de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique et douloureuse qui touche environ 700 000 Américains. Elle est causée par une combinaison de facteurs, notamment bactériens, environnementaux, immunologiques et génétiques.

Avec la maladie de Crohn, le système immunitaire de la personne atteinte attaque les intestins. Si elle était auparavant considérée comme une maladie auto-immune, des recherches récentes l’ont reclassé comme un déficit immunitaire.

Il n’existe aucun remède connu contre la maladie de Crohn, mais une variété d’options de traitement. Ces derniers visent à contrôler l’inflammation et à prévenir la rechute des symptômes graves. De nombreux symptômes de la maladie de Crohn sont de nature gastro-intestinale (GI), mais l’ensemble de l’organisme peut être affecté.

Voici 20 symptômes courants de la maladie de Crohn

1. Douleur abdominale

Les douleurs abdominales peuvent être l’un des premiers symptômes de la maladie de Crohn. Lorsque les intestins sont enflammés et irrités, ils envoient des signaux de douleur au cerveau. Cette inflammation et cette irritation peuvent affecter la façon dont les aliments se déplacent dans le tube digestif, provoquant des douleurs causées par les crampes des muscles du système digestif, selon le Dr. Axe.

“Les muscles des parois intestinales sont sujets aux spasmes lorsqu’ils deviennent enflammés, ce qui provoque des contractions qui contribuent aux symptômes de la maladie de Crohn, allant d’un léger inconfort à une douleur intense”, écrit la source.

2. Crampes abdominales

Chez les personnes gravement atteintes de la maladie de Crohn, les crampes douloureuses peuvent être courantes. Au fur et à mesure que la maladie évolue, du tissu cicatriciel peut se former autour des intestins. Et lorsque la personne mange et que les intestins se déplacent, le tissu cicatriciel peut tirer, provoquant des crampes particulièrement douloureuses. Le patient peut également souffrir de nausées et vomir à cause de la douleur. Cela peut lui faire perdre l’envie de manger, car il tombera violemment malade après chaque repas. Les ballonnements et les flatulences liés à la maladie de Crohn peuvent également provoquer des crampes abdominales.

3. Diarrhée

Lorsque la maladie de Crohn affecte les intestins, elle les pousse à pomper de l’eau et des électrolytes. Ces substances se mélangent aux selles, provoquant une diarrhée. Si le gros intestin est affecté, la diarrhée peut être faible en intensité mais affecter le patient plusieurs fois par jour. Si l’intestin grêle est touché, la diarrhée peut être très abondante mais se manifester moins fréquemment. Même les personnes qui souffrent d’un cas bénin de la maladie de Crohn produiront encore environ 4 à 6 selles par jour, et celles qui souffrent d’un stade plus grave expluseront 6 selles ou plus par jour, explique le Dr Axe.

Si vous souffrez de diarrhée fréquente, vous pouvez être déshydraté en raison de la perte de liquides. “La perte de liquide associée à la diarrhée est un facteur de risque de déshydratation, de déséquilibre électrolytique et d’autres complications”, écrit la source. “Les experts pensent que la diarrhée fréquente chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn est une réaction à l’inflammation du corps qui produira plus de sel et d’eau, ce qui dépasse la capacité des intestins à absorber suffisamment de liquide pour donner du volume aux selles”, explique également la source. Pensez à vous réhydrater non seulement en buvant de l’eau, mais aussi en prenant des sels et des minéraux.

4. Sang dans les selles

Des traces de sang dans les selles sont un symptôme déconcertant de la maladie de Crohn. L’inflammation des intestins provoquant des ulcères (plaies ouvertes), le sang peut se mélanger aux selles. Si le sang arrive très tôt dans le tractus gastro-intestinal, les selles peuvent apparaître de couleur noire. Si le sang provient de plus loin dans les processus digestifs, elles peuvent être rouge vif. « Au fur et à mesure que les aliments se déplacent dans les intestins enflammés, cela peut aggraver la présence de tissus et provoquer des saignements », explique le Dr Axe. « Vous remarquerez peut-être des traces de sang rouge vif dans la cuvette des toilettes ou du sang plus foncé mélangé à vos selles. Il est également possible de souffrir de saignements dans le tractus gastro-intestinal qui ne seront pas visibles dans les selles.

Si vous expérimentez une de ces formes de selles sanglantes, contactez immédiatement votre médecin.

5. Défécations fréquentes

En cas de diarrhée chronique, une personne atteinte de la maladie de Crohn peut déféquer très fréquemment. Cela peut être plus de 20 fois par jour, réveillant le patient en pleine nuit. La défécation très fréquente entraîne une foule de complications. Les hémorroïdes sont courantes, car les intestins perdent de la friction avec les excréments. Les attaques prolongées de la maladie de Crohn peuvent également provoquer une incontinence fécale. Le rectum peut également souffrir d’abcès (accumulation de pus) et de fistules (en raison de connexions anormales entre les parties du corps). Celles-ci peuvent également provoquer une incontinence fécale.

6. Perte de poids

La maladie de Crohn peut affecter la croissance des enfants affectés. Elle peut entraver la bonne absorption des nutriments, retardant la croissance des patients les plus jeunes si elle se manifeste avant la puberté. Chez un adulte, la maladie de Crohn peut également entraîner une perte de poids. Ceci est causé par des difficultés à s’alimenter. La personne affectée peut se sentir beaucoup mieux lorsqu’elle ne mange pas, car ses symptômes digestifs s’arrêteront temporairement. Le patient peut également ne pas absorber les glucides et les graisses, les excrétant sans absorber les calories.

7. Arthrite

Une personne atteinte de la maladie de Crohn a un risque plus élevé de spondylarthropathie séronégative (une maladie articulaire de la colonne vertébrale). Cette maladie affecte le squelette et ressemble à la polyarthrite rhumatoïde dans ses symptômes. Selon la Crohn’s & Colitis Foundation of America, jusqu’à 25 pour cent des personnes atteintes de cette affection développeront également de l’arthrite.

“Ce risque d’arthrite est le plus élevé dans les articulations les plus grosses, telles que les genoux, les coudes et les poignets, c’est ce que l’on appelle l’arthrite périphérique”, explique Nirmal Kaur, MD, directeur du Centre des maladies inflammatoires de l’intestin au Henry Ford Health System à Detroit, pour Everyday Health. Mais l’arthrite peut apparaître n’importe où chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Les grosses articulations, telles que celles autour des épaules, des genoux et des hanches, peuvent être enflammées. A l’inverse, les petites articulations des mains et des pieds peuvent elles aussi être affectées. La maladie affectera également la colonne vertébrale, limitant les mouvements et les fonctions corporelles du patient.

8. Douleur oculaire

Des troubles de la vision peuvent accompagner la maladie de Crohn. Ces problèmes oculaires peuvent avoir des conséquences permanentes, s’ils ne sont pas traités. Ils peuvent même vous rendre aveugle. Une condition appelée épisclérite affecte la partie blanche de l’œil. Une autre, appelée uvéite, affectera l’intérieur de l’œil. Ces deux conditions sont le résultat d’une inflammation. Si vous souffrez ou pensez avoir la maladie de Crohn et que vous ressentez un gonflement au niveau de vos yeux, des douleurs ou une perte de la vision, contactez immédiatement votre médecin.

9. Calculs biliaires

La maladie de Crohn peut affecter l’iléon, soit la dernière partie de l’intestin grêle. Sa fonction est d’absorber à la fois la vitamine B12 et les sels biliaires. Lorsque la maladie de Crohn affecte l’iléon, les sels biliaires ne sont pas absorbés et sont donc excrétés. La vésicule biliaire a alors un rapport déséquilibré entre le cholestérol et la bile, provoquant une détresse et éventuellement des calculs biliaires (ainsi que de la diarrhée). Une crise de calculs biliaires sera très douloureuse, ressemblant aux symptômes d’une crise cardiaque.

10. Problèmes de la peau

La maladie de Crohn peut se manifester sur la peau dû patient. Elle peut provoquer des caillots sanguins, entraînant une thrombose veineuse profonde (TVP). Il faut distinguer deux manifestations cutanées principales : l’érythème noueux et le pyoderma gangrenosum. L’érythème noueux provoque des nodules rouges sur les tibias, tandis que le Pyoderma gangrenosum provoque des ulcères sous forme de tissu nécrotique (mort). Il est commun sur les jambes, mais peut se former n’importe où sur le corps. Les deux conditions commencent par de petites imperfections superficielles mais peuvent se propager et devenir douloureuses. “Ces conditions sont causées par le processus inflammatoire de la maladie de Crohn, et pour les traiter, il faudra soigner la maladie de Crohn, parfois avec un traitement topique administré par dermatologue”, explique le Dr Kaur à Everyday Health.

Une autre affection cutanée courante causée par la maladie de Crohn est le psoriasis. Il provoque des plaques squameuses argentées sur la peau et est en réalité une maladie inflammatoire liée à l’arthrite et à la maladie de Crohn par le biais du rhumatisme psoriasique, une maladie articulaire inflammatoire causée par des lésions osseuses et articulaires, d’après la source. On a également observé des cas où les médicaments utilisés pour traiter la maladie de Crohn augmentaient le risque de cancers de la peau (mélanomes et non-mélanomes).

11. Nausée et vomissements

Les personnes souffrant de la maladie de Crohn peuvent parfois expérimenter de la nausée et des vomissements. Dr. Axe explique que cela est dû au tissu cicatriciel qui se forme à l’intérieur du tractus intestinal, provoquant un gonflement et bloquant les canaux par lesquels les aliments sont censés passer. “Il peut aussi être responsable de maux d’estomac, de vomissements, de reflux acide et d’une perte de l’appétit”, écrit la source.

12. Fièvre

Il n’est pas rare que les personnes atteintes de la maladie de Crohn souffrent d’une fièvre légère, qui est probablement due à une inflammation ou à une infection, explique le Dr Axe.

SELF va plus loin en affirmant qu’une personne atteinte de la maladie de Crohn n’aura pas nécessairement de la fièvre, mais que sa température connaitra plutôt de petits pics ici et là lorsque son tube digestif subit une poussée. “La fièvre est un signe que le système immunitaire s’est activé en réponse à une menace, et cela peut se produire à cause d’une inflammation liée à la maladie de Crohn”, écrit la source.

13. Fatigue

En plus de tous les autres symptômes désagréables de cette liste, une personne souffrant de la maladie de Crohn sera également aux prises avec la fatigue. Cela est dû au fait que son corps lutte constamment pour combattre l’inflammation, le système immunitaire épuisant votre niveau d’énergie. Le plus grand coupable de la fatigue est la diarrhée, déclare Ashkan Farhadi, MD, gastro-entérologue au MemorialCare Orange Coast Medical Center et directeur du projet sur les maladies digestives du MemorialCare Medical Group à Fountain Valley, en Californie, à SELF.

“Lorsque vous souffrez de diarrhée, votre corps n’absorbe pas les nutriments que vous mangez aussi bien qu’il le devrait, et cela peut affecter votre santé globale”, écrit SELF après avoir échangé avec Jessica Philpott, MD, PhD, une gastro-entérologue spécialisée dans le traitement des maladies inflammatoires et maladie intestinale à la Cleveland Clinic. “Cela peut même entraîner des problèmes comme l’anémie et la déshydratation, qui peuvent tous deux vous fatiguer.” Enfin, la maladie de Crohn empêche parfois les patients de bien dormir, ce qui contribue également à leur sensation globale de fatigue.

14. Maladie périanale

La maladie périanale peut survenir chez les patients atteints de la maladie de Crohn et est souvent due à une inflammation au niveau ou à proximité de l’anus (l’ouverture à l’extrémité du tractus gastro-intestinal). Elle peut provoquer des fistules, des acrochordons, des abcès ou des sténoses et entraîner des douleurs, des démangeaisons, des saignements, des défections et de la diarrhée.

“Vous pourriez ressentir une douleur ou un drainage autour de l’anus en raison d’une inflammation d’un tunnel sous-cutané, appelée fistule”, écrit le Dr Axe. “Les fistules provoquent des connexions anormales entre différents organes. Parfois, des particules alimentaires se retrouveront anormalement dans le côlon”, explique la source.

15. Ostéoporose

Cela peut sembler être un symptôme étrange pour une maladie qui affecte en grande partie le tractus gastro-intestinal, mais la maladie de Crohn peut augmenter le risque de développer de l’ostéoporose (amincissement et affaiblissement des os, rendant les patients plus sujets aux fractures osseuses). “Les personnes atteintes de la maladie de Crohn courent un risque plus élevé d’ostéoporose que la population générale”, déclare Mariam Fayek, MD, médecin traitant au Center for Women’s Gastrointestinal Health du Women & Infants Hospital de Rhode Island à Providence, dans son entretien avec Everyday Health. “L’inflammation chronique provoquée par la maladie de Crohn entraîne une perte osseuse plus intense, et les patients sont également plus susceptibles d’être carencées en vitamine D, une carence qui contribue au risque d’ostéoporose”, explique la source.

La source explique ensuite qu’une carence en vitamine D a tendance à se produire chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn, car la partie de leur intestin qui est censée absorber ce nutriment ne fonctionne plus correctement. En outre, les personnes atteintes de cette maladie se voient souvent prescrire des stéroïdes, ce qui provoque un affaiblissement supplémentaire des os.

16. Plaies buccales

Un autre symptôme inconfortable et douloureux de la maladie de Crohn sont les plaies buccales, ainsi que les ulcères de l’estomac, de l’œsophage, de la bouche et de l’anus. Elles sont causées par une inflammation chronique et entraînent des plaies ouvertes qui provoquent une sensation de brûlure, explique le Dr Axe. “Le plus souvent, des ulcères se forment dans la partie inférieure de l’intestin grêle, le côlon et le rectum.”

Le Dr Axe et Everyday Health soulignent tous deux que, bien que les aphtes ne soient pas aussi courants que ceux qui se forment dans la bouche et le rectum, ils peuvent également suivre des poussées de Crohn et seront observables soit sur le bas de la langue, soit sur les gencives. “Il s’agit d’un effet secondaire d’un affaiblissement du système immunitaire et d’une inflammation qui se serait propagée à d’autres tissus”, note le Dr Axe.

17. Migraine

Les migraines sont un autre symptôme courant causé par l’inflammation. “Certaines personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse [la seule autre forme de maladie intestinale inflammatoire] peuvent avoir des migraines, dont on pense qu’elles prennent leur source dans l’inflammation”, écrit Everyday Health. “Lorsque les patients prennent des médicaments pour d’autres symptômes de la maladie de Crohn, leurs migraines s’améliorent généralement”, écrit la source.

18. Anemie

L’anémie est causée par l’inflammation liée à la maladie de Crohn. “[Elle] est caractérisée par un nombre inférieur à la moyenne de globules rouges dans le corps ou une quantité inférieure à la moyenne d’hémoglobine, une protéine riche en fer qui aide à transporter l’oxygène des poumons vers les tissus, dans les cellules elles-mêmes », écrit Health.com. L’anémie provoque en effet un manque d’oxygène dans tout le corps, ce qui entraîne souvent fatigue, essoufflement, etc.

La maladie de Crohn affectant la partie de l’intestin responsable de l’absorption des vitamines B, les patients ont souvent une carence en folate ou en vitamine B12, ce qui entraîne ensuite une anémie ainsi qu’un faible taux de fer dans l’organisme, explique Sylvia Morrisa, MD, interne certifiée à Atlanta et Contributrice de l’US News & World Report, au Reader’s Digest.

19. Gonflement abdominal

Un gonflement abdominal est souvent l’un des premiers symptômes à se manifester et est plus qu’un simple ballonnement. “Ce gonflement sera ferme et de la taille d’un petit pamplemousse”, a déclaré Aaron Braun, MD, directeur médical du Signature Care Emergency Center à Houston, dans son entretien avec le Reader’s Digest. “Les patients ont signalé des douleurs allant de légères à extrêmes, et des abcès peuvent parfois se former dans la zone aggravant leur sensibilité”, écrit la source.

20. Retard de croissance

Les personnes qui développent la maladie de Crohn pendant l’enfance peuvent connaître des retards de développement, dans leur croissance et/ou leur développement sexuel. “Cela est dû au dysfonctionnement du système immunitaire et à l’incapacité d’absorber une quantité saine de nutriments vitaux”, explique le Dr Axe. “La perte de sang et la perte de liquide sont d’autres symptômes qui peuvent entraîner des complications chez les enfants atteints de la maladie de Crohn”, écrit la source.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X