Santé Des Femmes FRA

Les signes précurseurs de la ménopause

La péri-ménopause est la période de cessation définitive de votre cycle menstruel et le moment où vous commencez à voir et sentir les signes et les symptômes de la ménopause, qui incluent : gain de poids, bouffées de chaleur et sautes d’humeur. La péri-ménopause est différente pour chaque femme, mais en moyenne, elle prend environ un an pour se terminer entre 45 à 55 ans, après quoi vous êtes ménopausée (à moins que vous n’ayez une hystérectomie totale).

Voici dix signes et symptômes qui annoncent que vous êtes en péri-ménopause …

1. Absence de règles

Vos règles sont généralement régulières, mais lorsqu’elles ne se présentent pas pendant un mois ou alors viennent plus légères et pour une durée de temps plus courte, vous commencez à coaguler fortement, il peut signaler approchent de la ménopause. Rappelez-vous, (ou alors lorsque vous commencez à former des caillots), cela signalerait que vous entrez en ménopause. Souvenez-vous qu’être ménopausée signifie ne pas avoir eu de règles pendant 12 mois complets.

2. Bouffées de chaleur

Presque toutes les femmes qui approchent de la ménopause reconnaissent ces « bouffées de chaleur » quand elles en ont. C’est une écrasante explosion soudaine de chaleur qui s’étend de votre front à vos orteils et vous laisse trempée. Les bouffées de chaleur sont dues aux hormones reproductives ainsi qu’aux hormones qui régulent votre température corporelle (l’hypothalamus joue également un rôle)

3. Gain de poids

Le gain de poids peut être un attribut très frustrant de la ménopause, surtout étant donné le fait que le poids supplémentaire a tendance à s’accumuler dans l’abdomen, ce qui peut vous mettre à risque de maladie cardiaque. Essayer de lutter contre la prise de poids en développant une alimentation saine et faites régulièrement du sport.

4. Privation de sommeil

L’insomnie est typique chez les femmes en période de péri-ménopause car les niveaux d’estrogène diminuent et le cerveau sécrète des médiateurs chimiques qui vous gardent éveillée toute la nuit ! Beaucoup de femmes trouvent que l’exercice physique régulier accompagné de suppléments de mélatonine les aident à retrouver un leur sommeil bienheureux.

5. Assèchement du vagin

Comme l’œstrogène diminue, la lubrification du corps et l’hydratation de la peau, des cheveux et des zones intimes (y compris le vagin) diminue aussi. Cela peut rendre les relations sexuelles très douloureuses ou inconfortables. Discutez d’options de lubrification vaginale ave votre gynécologue pour restaurer votre jouissance sexuelle.

6. Sautes d’humeur

Tout comme la grossesse et la ménopause, le syndrome pré – ménopause est caractérisé par un déséquilibre d’hormones, ce qui entraîne souvent des explosions de colère, l’irritabilité, ou même des pleurs sans raison. Si vous ajoutez à cela le manque de sommeil, la peur et la confusion quant aux changements qui se produisent dans votre corps, il n’est pas étonnant que vous soyez un peu grincheuse.

7. Sensibilité des seins :

Les douleurs de seins sont souvent un signe de la menstruation, la grossesse et la ménopause à cause des changements hormonaux et de la rétention d’eau qui causent un gonflement des tissus mammaires. En attendant, vous pouvez acheter un soutien-gorge confortable avec support supplémentaire, et réduire votre consommation de caféine car la caféine peut aggraver la rétention d’eau.

8. Maux de tête chroniques

Comme le niveau de certaines hormones diminue, certains aliments (comme par exemple la caféine, peuvent aggraver les changements neurologiques dans nos cerveaux. Les migraines sont souvent un symptôme douloureux de la péri-ménopause et une consommation excessive de café, les bruits et même les lumières vives n’arrangent pas l’affaire pour ceux qui souffrent déjà de maux de tête chroniques.

9. Diminution du désir sexuel

La transition vers la ménopause amène souvent les femmes à se retrouver aux deux extrêmes. Alors que certaines se sentent sexuellement libérées maintenant qu’il n’y a plus de risque pour elles de tomber enceinte, d’autres deviennent subitement conscientes d`elles-mêmes et se sentent indésirables. L’administration de testostérone (comme thérapie) peut aider à restaurer une partie de cette libido perdue.

10. Incontinence

Souffrez-vous d’une fuite embarrassante lorsque vous éternuez ou sauter de haut en bas ? Les changements de la vessie sont typiques pendant la péri-ménopause. Les niveaux d’estrogène diminuent, laissant ainsi les muscles pelviens et la vessie moins résistants que normal. Vous pouvez essayer les exercices de Kegel pour renforcer les muscles de la vessie et du plancher pelvien.

X