Les signes et symptômes les plus courants de la fibromyalgie

Provoquant une douleur généralisée à environ 5,8 millions de personnes aux États-Unis, la fibromyalgie est un trouble musculo-squelettique qui amplifie la manière dont le cerveau traite la douleur, rendant les récepteurs de la douleur hypersensibles.

La maladie provoque une douleur généralisée – et donc de la fatigue, un manque de sommeil et une dépression – et est généralement provoquée par un type de traumatisme physique grave, tel qu’un accident, une intervention chirurgicale ou un stress psychologique significatif.

Les patients atteints de fibromyalgie se plaignent d’une myriade de symptômes associés à une douleur généralisée. Voici les 20 symptômes les plus courants de cette maladie.

1. Douleur

La douleur est le symptôme le plus significatif de la fibromyalgie, mais elle peut se présenter de différentes manières et dans différentes parties du corps. Certaines personnes se plaignent de douleurs lancinantes et constantes dans tout leur corps, tandis que d’autres ressentent une forme plus ténue de douleur continue. La douleur liée à la fibromyalgie peut aussi être localisée dans une ou plusieurs zones du corps, ou  sembler se concentrer autour de plusieurs « centres de la douleur ».

L’un des aspects les plus frustrants de la fibromyalgie est que la douleur qu’elle provoque n’a pas de cause apparente. Pourtant, certains patients expliquent ressentir des déclencheurs de douleur identifiables. Premièrement, les conditions météorologiques changeantes (par exemple, la pression croissante ou décroissante et les changements de taux d’humidité) peuvent rendre la douleur plus intense ou « la réveiller » après une période de latence. D’autres patients ressentent une forte augmentation de leur douleur lorsqu’ils sont confrontés à des situations de stress professionnel ou émotionnel, ce qui suggère que la douleur peut avoir une composante psychologique.

2. Sensibilité au toucher

Il existe deux termes médicaux permettant de décrire une sensibilité accrue au toucher que ressentent la plupart des patients atteints de fibromyalgie : hyperesthésie et hyperalgésie. L’hyperesthésie décrit une sensibilité accrue à l’entrée sensorielle du toucher : par exemple, le fait d’être sous une couverture légère peut vous donner l’impression d’être pris au piège sous une chape de plomb. L’hyperalgésie décrit quant à elle une augmentation de la sensation de douleur. Vous pouvez par exemple vous cogner l’orteil sur un pied de table et ressentir une douleur atroce et lancinante pendant plusieurs heures ou plusieurs jours.

Dans les cas extrêmes, l’hyperesthésie et l’hyperalgésie peuvent devenir si intenses et sévères que le patient est incapable de participer à ses activités quotidiennes. Certains patients atteints de fibromyalgie décrivent une sorte de cycle associé à ces symptômes. La sensibilité s’intensifiera et les symptômes s’aggraveront, puis elle s’atténuera et le patient pourra reprendre ses activités normales… jusqu’à ce que le cycle recommence.

3. Sensibilité environnementale

Les personnes atteintes de fibromyalgie présentent généralement des anomalies sensorielles qui vont au-delà de la sensibilité au toucher. Elles sont souvent fortement affectées par leur environnement, même des éléments qui peuvent sembler insignifiants pour les autres. De tels symptômes impliquent généralement les sens de l’odorat, de l’ouïe et de la vue.

Une personne atteinte de fibromyalgie peut par exemple être extrêmement sensible à la fumée de cigarette ou se sentir nauséeuse en entrant dans une pièce fraîchement repeinte. Les produits nettoyants chimiques classiques peuvent également déclencher ce type de sensibilités au point où le patient sera incapable de les utiliser ou de se trouver dans une pièce où ils ont été récemment utilisés. Les sons d’une plage de volume modéré peuvent également sembler extrêmement forts et peuvent même provoquer des maux de tête et d’autres réactions extrêmes. Les niveaux d’éclairage affectent généralement le sens de la vue du patient : les lumières peuvent sembler beaucoup trop vives, même lorsqu’elles ont une luminosité normale et même si le patient se trouve dans un environnement familier.

4. Raideur musculaire

La fibromyalgie peut également provoquer des sensations de raideur dans les muscles. Bien qu’il soit normal de ressentir ce type de sensations après une activité sportive intense, les personnes atteintes de fibromyalgie développent une raideur musculaire sans raison apparente. Comme la douleur causée par la fibromyalgie, cette raideur peut être généralisée dans tout le corps, ou affecter un ou plusieurs groupes musculaires localisés.

Certains patients atteints de fibromyalgie expliquent que leur raideur musculaire est plus forte le matin ou après être restés  assis ou immobiles pendant une période prolongée. En soi, cela est parfaitement normal, surtout chez les personnes âgées. Cependant, les personnes atteintes de fibromyalgie ne se sentiront pas soulagées après s’être levées et avoir recommencé à bouger. De fait, dans certains cas de fibromyalgie, le mouvement peut empirer plutôt que soulager la raideur musculaire. Les médicaments sans ordonnance n’offriront pas non plus de soulagement durable.

5. Raideur articulaire

Comme pour la raideur musculaire, un autre symptôme courant de la fibromyalgie est la raideur au niveau des articulations et des tissus conjonctifs. Le patient peut remarquer une douleur, un gonflement et une sensibilité dans certaines articulations sans aucune raison valable. Cette raideur peut se produire dans une articulation ou affecter plusieurs articulations dans tout le corps.

Les patients ont décrit les douleurs articulaires provoquées par la fibromyalgie comme des brûlures, des douleurs, des coups de couteau, des picotements, des palpitations ou même un engourdissement général ou une perte de sensation. Le niveau de douleur peut varier en fonction de l’heure de la journée, de la météo, du stress et des niveaux d’activité.

6. Spasmes musculaires

Les spasmes musculaires mineurs sont courants lorsqu’ils sont exceptionnels. Cependant, les patients atteints de fibromyalgie ont tendance à ressentir des spasmes extrêmes, même après que des examens médicaux n’aient révélé aucune cause physique. Les muscles semblent se contracter spontanément. Parfois,  un ou plusieurs muscles spécifiques seront touchés de manière répétitive. Dans d’autres cas, il est impossible pour le patient de prédire où le prochain spasme frappera, car il peut survenir presque n’importe où et à peu près n’importe quand.

Cependant, les spasmes musculaires de la fibromyalgie suivent généralement un schéma. Ils affecteront de manière répétitive un groupe musculaire particulier, et les spasmes les plus intenses se produiront la nuit. Ces spasmes peuvent être tellement intenses et douloureux qu’ils empêcheront le patient de trouver le sommeil. De tels spasmes se produisent également sans aucun signe avant coureur, et ils peuvent perdurer, même si le patient prend des précautions supplémentaires pour se reposer et éviter de trop solliciter les muscles ou les groupes musculaires affectés.

7. Épuisement

La fatigue chronique et l’épuisement sont des symptômes courants chez un grand nombre de patients atteints de fibromyalgie. Les médecins estiment qu’ils ont deux causes principales. Premièrement, le syndrome de fibromyalgie lui-même semble drainer l’énergie des patients, même s’ils ne se surmènent pas physiquement ou mentalement. En d’autres termes, la fatigue et l’épuisement sont les principaux symptômes de la maladie et ne surviennent pour aucune autre raison.

Cependant, un nombre croissant de chercheurs estiment que les symptômes de fatigue et d’épuisement peuvent être exacerbés ou même provoqués par des troubles du sommeil. La douleur et les spasmes musculaires causés par la fibromyalgie ont en effet un fort impact sur la qualité du sommeil de la plupart des personnes atteintes. Au fil du temps, cette privation chronique de sommeil peut entraîner une sensation de fatigue constante, qui fera entrer le patient dans un cercle vicieux lorsque ce dernier ne parvient pas à trouver le sommeil en raison de la douleur. Indépendamment de sa cause profonde, la fatigue chronique et l’épuisement causés par la fibromyalgie finiront par faire des ravages sur le système immunitaire et faire chuter les niveaux d’énergie du patient.

8. Troubles de la concentration

La mémoire et la concentration semblent elles aussi être affectées par la fibromyalgie, bien que les chercheurs ne sachent pas vraiment si cela est dû au syndrome de fatigue chronique et d’épuisement ou si les causes sont complètement différentes. Ce que l’on sait, c’est que la mémoire à court terme du patient peut être sensiblement compromise. Les patients auront du mal à retenir les informations, à se souvenir de faits et de compétences nouvellement acquis, et auront également tendance à trouver très difficile de maintenir leur concentration pendant une période prolongée.

Certains patients se plaignent d’une sensation latente de lenteur ou de trouble mental. Cette condition a même son propre nom : « le fibro-brouillard ». Les troubles cognitifs associés à la fibromyalgie sont très probablement causés par la perte de sommeil continue, mais certains chercheurs en sont moins convaincus. Certaines preuves suggèrent que la maladie peut en fait inhiber la capacité du cerveau à fonctionner normalement en interférant avec ses voies synaptiques.

9. Migraines chroniques

De nombreux patients atteints de fibromyalgie expliquent souffrir de maux de tête ou de migraines persistantes, parfois intenses et même débilitantes. Les maux de tête se présentent généralement comme une sensation de pression constante ou de palpitations au niveau du crâne. Il est également courant que les maux de tête semblent s’étendre à d’autres parties du corps, dans le cou, les épaules et même le haut du dos.

Certaines personnes souffrant de fibromyalgie prétendent que leurs maux de tête sont souvent déclenchés par des éléments environnementaux. Comme mentionné précédemment, les lumières vives, les odeurs et les sons forts peuvent sembler beaucoup plus intenses pour un patient fibromyalgique. Souvent, il peut se sentir  bien jusqu’à ce qu’il soit confronté à l’un de ces déclencheurs environnementaux, après quoi le mal de tête s’installera. Ce dernier peut durer pendant des heures, voire des jours, et ce même après que le patient se soit placé dans un environnement sans déclencheur. Dans certains cas, les maux de tête provoqués par la fibromyalgie peuvent être suffisamment forts pour provoquer des troubles du sommeil continus.

10. Troubles intestinaux

La fibromyalgie peut également provoquer des troubles intestinaux, exposant le patient au risque de développer une maladie connue sous le nom de syndrome du côlon irritable. De fait, la fibromyalgie et le SCI présentent tous deux des taux de comorbidité très élevés, suggérant qu’il existe un lien entre les deux. D’un point de vue général, la raideur musculaire et la douleur généralisée causées par la fibromyalgie entraînent souvent chez les patients des difficultés à aller à la selle. A mesure que la maladie progresse, les matières fécales touchées deviennent encore plus difficiles à éliminer, ce qui peut entraîner une dépendance et une surutilisation des laxatifs, et donc d’autres complications.

Dans d’autres cas, les patients souffrent de diarrhée plutôt et non constipation, ou ressentiront l’envie d’évacuer leurs intestins, même lorsque ces derniers sont vides. Comme pour la plupart des autres symptômes de cette maladie mystérieuse, les chercheurs ne sont pas sûrs de ce qui les provoque. Ainsi, le traitement des troubles intestinaux est palliatif et vise à soulager les symptômes les plus pressants.

11. Dépression

D’un point de vue émotionnel et psychologique, les personnes atteintes de fibromyalgie courent un risque accru de développer une dépression chronique. Selon toute vraisemblance, cette dépression résulte du fait de devoir faire face à une douleur constante, à une perte de sommeil, à un manque d’énergie et à l’obligation d’abandonner les activités pour lesquelles le patient prenait auparavant du plaisir. Comme pour les maux de tête liés à la fibromyalgie, les chercheurs ne savent pas encore qui de l’œuf ou de la poule vient en premier. La dépression peut ne pas être le résultat de l’affaiblissement de la volonté d’un patient, mais plutôt de changements dans la chimie du cerveau.

Pour les patients, la bonne nouvelle est que la fibromyalgie semble bien répondre à certains antidépresseurs. Ces médicaments permettent non seulement de soulager les symptômes de la dépression, mais semblent également calmer la douleur constante, la raideur musculaire, les spasmes musculaires et d’autres symptômes du syndrome. Votre médecin peut vous les prescrire même si vous n’avez développé aucun symptôme de dépression.

12. Troubles du sommeil

Les problèmes de sommeil liés à la fibromyalgie varient d’une personne à l’autre, mais sont souvent un symptôme courant de la maladie. Beaucoup de personnes aux prises avec la fibromyalgie ont du mal à s’endormir et à faire de longues nuits de sommeil Les patients souffrent souvent de troubles du sommeil et se réveillent pendant la nuit sans raison.

13. Mauvaise qualité du sommeil

Tout comme les troubles du sommeil, de nombreux patients atteints de fibromyalgie expliquent que la qualité de leur sommeil est médiocre. Ils se réveillent souvent fatigués, même après une nuit complète de sommeil. La recherche a montré que la mauvaise qualité du sommeil liée à la fibromyalgie aggrave souvent la douleur associée à la maladie.

Shutterstock

14. Problèmes de mémoire

Un autre symptôme de la fibromyalgie est la difficulté à se rappeler de souvenirs ou à retenir des informations. C’est ce qu’on appelle couramment le « fibro brouillard ». Apprendre, écouter et retenir avec difficulté de nouvelles informations est un symptôme fréquemment lié à la fibromyalgie. Les patients parlent d’une confusion, perdant souvent le fil de leurs pensées ou oubliant des mots et des souvenirs communs.

15. Troubles cognitifs

Comme pour les problèmes de mémoire, un autre symptôme de la fibromyalgie sont les troubles cognitifs généraux, un autre aspect du « fibro brouillard ». Les patients ont généralement des difficultés avec les tâches mentales simples et manquent de jugement avec les problèmes courants. Les personnes aux prises avec des problèmes cognitifs dus à la fibromyalgie peuvent avoir du mal à apprendre et à se souvenir de nouvelles informations, ainsi qu’une faible durée de concentration. Un autre problème cognitif lié à la maladie est la difficulté à parler ou un discours lent et confus.

Syda Productions / Shutterstock

16. Anxiété

Du côté mental des symptômes de la maladie, de nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie ont signalé des niveaux accrus d’anxiété. L’anxiété est connue pour provoquer une hypersensibilité corporelle qui peut souvent amplifier les symptômes de douleur déjà provoqués par la fibromyalgie. Il est également probable que l’anxiété puisse être causée par la peur et les inquiétudes entourant la maladie, qui à leur tour peuvent parfois aggraver la fibromyalgie.

17. Vertiges

Bien que moins courant, un autre symptôme de la fibromyalgie sont les étourdissements. Les patients ayant reçu un diagnostic de fibromyalgie rapportent souvent un sentiment général accru de maladresse et de désorientation avec leur environnement. Les étourdissements, le manque d’équilibre, les vertiges et les chutes sont tous des symptômes courants de la fibromyalgie, dont la gravité peut aller d’une gêne mineure à une incapacité à réaliser normalement ses activités quotidiennes.

18. Température corporelle changeante

Les patients atteints de fibromyalgie ont également déclaré rencontrer des difficultés à réguler leur température corporelle. Ils expliquent avoir régulièrement trop chaud ou trop froid sans pouvoir réguler correctement leur température corporelle.

19. Le syndrome des jambes sans repos

Un autre symptôme fréquent de la fibromyalgie est le « syndrome des jambes sans repos », soit une sensation inconfortable dans les jambes et un besoin de les bouger régulièrement. Le syndrome des jambes sans repos est le plus souvent observé lorsque le patient est immobile ou essaie de s’endormir, ce qui contribue souvent à la mauvaise qualité de son sommeil ou à ses difficultés à s’endormir.

20. Picotements dans les mains

Un autre symptôme possible de la fibromyalgie est une sensation de picotement dans les mains. Les patients décrivent cette sensation inconfortable dans les mains comme allant d’un simple picotement à un engourdissement ou même des brûlures. Ce sentiment est également parfois décrit comme une sensation d’« épingles et d’aiguilles », également appelée paresthésie.

21. Règles douloureuses

Un autre symptôme de la fibromyalgie, chez les femmes en particulier, est une douleur accrue pendant la menstruation. Les femmes atteintes de fibromyalgie ont signalé des crampes menstruelles plus intenses ou plus douloureuses qu’habituellement, ainsi que des symptômes menstruels amplifiés, notamment des douleurs lombaires, des courbatures et une sensibilité accrue. Les femmes atteintes de fibromyalgie ont également signalé une aggravation des symptômes mentaux, notamment dépressifs ainsi que des changements d’humeur plus significatifs au cours de leurs règles.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X