Santé FRA

Les 8 Signes Les Plus Communs de la Pseudo-Polyarthrite Rhizomélique (PPR)

La Pseudopolyarthrite Rhizomélique (ou PPR) est un trouble inflammatoire des muscles et des articulations qui touche généralement les personnes de plus de 65 ans. Étroitement liée à la maladie de Horton, les deux troubles inflammatoires peuvent s’installer rapidement et coexistent généralement (beaucoup de médecins croient réellement que ce sont des manifestations différentes de la même condition), considérant qu’environ la moitié des patients atteints d’artérite à cellules géantes développent la PPR à un moment donné. Ces deux conditions résultent en des douleurs musculaires et une raideur similaire des deux côtés du corps, affectant généralement les épaules, les bras, le cou, les fesses et les hanches.

La PPR est causée par des facteurs génétiques, mais une infection virale peut inciter une réaction immunitaire chez les personnes susceptibles.

Les huit signes avant-coureurs de la PPR se développent environ 2 semaines après l’évènement incitateur, et ils incluent …

1.Douleurs

Les douleurs d’épaules sont généralement décrites dans presque tous les cas de PPR, suivies de près par les douleurs de la nuque, des bras, des fesses, des hanches et des cuisses, et même des poignets et des genoux dans certains cas.

2.Raideur musculaire

Dans les mêmes zones touchées comme mentionné précédemment, les muscles ont tendance à devenir raides, phénomène qui est empiré dès le matin au réveil, à cause d’une longue période d’inactivité. La rigidité peut être pire d’un côté du corps au début, mais plus la maladie progresse, plus la rigidité se propage de l’autre côté.

3.Amplitude de mouvements limitée

Avec la raideur et les douleurs musculaires, il devient plus difficile de bouger les articulations et les muscles des zones touchées. Ainsi, les mouvements du cou, des bras et des hanches sont principalement restreints, et ceci des deux côtés du corps.

4.Fatigue

Plusieurs personnes atteintes de pseudo-polyarthrite rhizomélique se plaignent souvent des symptômes de la grippe (muscles endoloris, fièvre, maux de tête, fatigue générale) ainsi que d’un sentiment général de malaise dans les premiers stades de la maladie.

5.Fièvre

Une fièvre légère ou de bas grade est typique dans les premiers stages de la PPR. La fièvre oscille entre les températures de 36.6 – 37.7 degrés Celsius.

6.Perte de poids

Ici la perte de poids est involontaire, c’est-à-dire que vous n’êtes sous aucun régime ou ne recherchez pas activement à perdre quelques kilos. La perte de poids est commune avec la progression de la maladie.

7.Perte d’appétit

Typiquement, c’est une perte soudaine d’appétit qui va provoquer la perte de poids subite chez les patients souffrant de PPR. La douleur, l’immobilité soudaine et la dépression sont souvent les causes principales de la perte d’appétit chez ces personnes.

8.Dépression

Avoir à faire face aux douleurs musculaires incessantes causées par la PPR peut avoir un impact sur nos émotions, causant ainsi des sautes d’humeur et même – dans les pires cas – une dépression sévère.

X