Maladies FRA

Les 10 signes les plus courants de la maladie de Crohn

Crohn's Disease

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire douloureuse qui affecte entre 400.000 et 600.000 personnes, uniquement en Amérique du Nord. Elle est provoquée par une combinaison de facteurs : microorganismes, facteurs environnementaux, immunologiques et génétiques. Dans la maladie de Crohn, le système immunitaire des personnes touchées s’attaque aux intestins. Cette maladie était auparavant considérée comme une maladie auto-immune, mais une étude récente a fait qu’elle soit reclassée comme un état de déficience immunitaire.

Pour l’instant, il n’existe aucun traitement curatif pour la maladie de Crohn. Cependant, plusieurs options de traitement de maintenance sont disponibles. Ces traitements visent à contrôler la progression de la maladie et prévenir les rechutes des symptômes graves.

Le taux de prévalence de la maladie de Crohn est égal tant chez les hommes que chez les femmes. De plus, cette maladie inflammatoire peut se déclencher à tout âge. Les fumeurs sont deux fois plus susceptibles de développer cette affection. Plusieurs des symptômes de la maladie de Crohn sont gastro-intestinaux par nature, mais l’ensemble du corps peut être affecté.

Voici les 10 symptômes les plus courants de la maladie de Crohn …

1.Douleurs abdominales

Les douleurs abdominales sont l’un des premiers symptômes de la maladie de Crohn. Comme les intestins deviennent enflammés et irrités, ils envoient des signaux de douleur au cerveau. Plus la maladie progresse, les ulcères peuvent se former le long du gros intestin et de l’intestin grêle. Les aliments digérés se frottent aux ulcères, ce qui amplifie la douleur ressentie dans l’abdomen. Ces douleur abdominales peuvent conduire à des vomissements, et dans ce cas cela peut être le signe d’une complication plus grave : l’occlusion intestinale. Si vous ressentez des douleurs abdominales extrêmes et régulières, parlez-en à votre médecin, car la maladie de Crohn peut avoir de nombreuses complications graves.

2.Crampes

Dans les cas sévères de maladie de Crohn, les personnes affectées expérimentent parfois des crampes douloureuses. Plus la maladie progresse, plus le tissu cicatriciel se forme autour des intestins. Et avec le passage du bolus alimentaire le long des intestins, le tissu cicatriciel s’étire, ce qui cause les douleurs et crampes ressenties. La personne affectée peut également avoir des nausées à cause de la douleur. Cela peut causer une perte d’envie de manger. De plus, les ballonnements causés par la maladie de Crohn peuvent aussi donner lieu à des crampes.

3.Diarrhée

Lorsque la maladie de Crohn affecte les intestins, cela les amène à pomper de l’eau et des électrolytes dans leur lumen. Cette mixture se mélange aux selles, ce qui provoque une diarrhée sans pareil. Si le gros intestin est affecté, la diarrhée peut être petite en quantité, mais la victime peut avoir plusieurs épisodes de diarrhée par jour. Cependant, si l’intestin grêle est affecté, la diarrhée est plus volumineuse, mais moins fréquente. Si vous souffrez d’épisodes de diarrhée répétitive, la perte de liquide qui suit peut conduire à un état de déshydratation sévère. Il est donc important de vous réhydrater non seulement avec de l’eau, mais aussi avec des sels et minéraux.

4.Selles sanguinolentes

Si vous remarquez des gouttelettes de sang dans vos selles, suspectez un problème gastro-intestinal. La présence des autres symptômes mentionnés ici pourraient vous conduire à penser qu’il s’agirait de la maladie de Crohn. Vu que l’inflammation cause des ulcères, le sang peut se mélanger avec les selles. Si le sang vient de l’intestin même, il aura une couleur sombre ou noire. Si par contre le saignement a lieu à la fin du système digestif (rectum et anus), le sang sera rouge vif. Ceci est dû au fait que le sang qui provient directement des intestins sera oxydé par les enzymes digestives lors de son transit intestinal, d’où le changement de couleur. De plus, des épisodes fréquents de diarrhée peuvent également donner lieu à un saignement rectal. Si vous remarquez du sang dans vos selles, contactez immédiatement votre médecin.

5.Défécation fréquente

Si la diarrhée devient chronique, les allers-retours aux toilettes seront plus fréquents. Dans les cas extrêmes, il est possible de passer les selles plus de 20 fois par jour, et cela pourrait même causer des réveils nocturnes. Et à cause des épisodes de défécation fréquente, de nouveaux problèmes surviennent. Les hémorroïdes par exemple peuvent se former, à cause de l’augmentation de la pression abdominale et de la perte de friction lors du passage des excréments. Eventuellement, les personnes affectées peuvent développer une incontinence fécale. En plus de cela, le rectum peut développer des abcès et fistules.

6.Perte de poids

La maladie de Crohn peut affecter la croissance des enfants qui en sont touchés. Elle peut causer une malabsorption des nutriments, ce qui peut retarder la croissance de jeunes individus, surtout si elle se manifeste avant la puberté. Chez les adultes, la maladie de Crohn peut également causer une perte de poids. Ceci est causé par leur refus de se nourrir, puisque chaque repas est un véritable supplice. En effet, s’abstenir des repas leur évite les douleurs et autres symptômes abdominaux. La maladie de Crohn peut également causer une incapacité à absorber les glucides et les graisses, donnant ainsi lieu à une diarrhée aggravée et une perte de calories.

7.Arthrite

Une personne atteinte de la maladie de Crohn est à risque de développer une des spondyloarthopathies séronégatives. Les spondyloarthropathies affectent le squelette et leurs symptômes ressemblent à ceux de l’arthrite rhumatoïde. Les grosses articulations, comme celles des épaules, des genoux et des hanches, peuvent être touchées par l’inflammation. En revanche, les petites articulations des mains et des pieds sont rarement affectées. Ce type de maladie affecte également la colonne vertébrale, ce qui limite le mouvement du corps suivant cet axe.

8.Douleurs oculaires et troubles de vision

Les troubles de vision peuvent accompagner la maladie de Crohn. Ces problèmes oculaires peuvent avoir des conséquences permanentes s’ils ne sont pas traités, et peuvent vous laisser aveugle. L’« episclérite » (affecte le blanc de l’œil), de même que l’uvéite (affecte l’intérieur de l’œil) en sont des exemples. Si vous avez ou pensez avoir la maladie de Crohn et que vous expérimenter des symptômes tels qu’un gonflement des yeux, des douleurs oculaires ou une perte de vision temporaire, contactez immédiatement votre médecin.

9.Calculs biliaires

La maladie de Crohn peut affecter l’iléon, la deuxième partie de l’intestin grêle. Sa fonction est d’absorber à la fois de la vitamine B12 et les sels biliaires. Lorsque l’iléon est touché, les sels biliaires ne sont pas absorbés, et sont ainsi éliminés. La vésicule biliaire développe alors un déséquilibre entre le niveau de cholestérol et le niveau de bile, ce qui crée un environnement propice à la formation des calculs biliaires. La douleur causée par les calculs biliaires est très pénible et ressemble quelque peu aux symptômes d’une crise cardiaque.

10.Affections cutanées

La maladie de Crohn peut également se manifester sur la peau de la personne atteinte. Si des caillots sanguins se forment à cause de l’inflammation, cela peut entraîner une thrombose veineuse profonde. Il existe deux principales manifestations cutanées de la maladie de Crohn : l’érythème noueux (erythema nodosum) et pyoderma gangenosum. L’érythème noueux se présente comme des nodules rouges autour des tibias de la personne affectée. Pyoderma gangrenosum provoque des ulcères qui apparaissent comme des tissus nécrosés. Cela est fréquent sur les jambes, mais peut également se former n’importe où sur le corps. Ces affections cutanées commencent par de petites imperfections superficielles qui augmentent en taille au fur et à mesure que la maladie progresse.

Share This Article

X