Insuffisance Rénale Chronique : les symptômes courants de l’IRC

Les reins ont pour mission de filtrer les déchets dans le sang à l’aide de minuscules filtres, que l’on appelle les néphrons, et de les éliminer du corps via l’urine. Cependant, lorsque les néphrons sont endommagés, ou pire, le rein ne pourra plus remplir sa mission et les déchets s’accumuleront dans le sang, le corps étant incapable de les éliminer. Ce qui va entraîner des problèmes de santé.

L’insuffisance rénale chronique (IRC) peut durer plusieurs années avant que les dommages ne commencent à faire des ravages sur le corps. Cependant, les 20 symptômes suivants existent et peuvent indiquer une IMRC…

1. Douleur

Chez certains patients, l’IRC peut provoquer des douleurs dans les jambes, en particulier dans le haut du dos ou à l’endroit où les jambes rencontrent le torse (du même côté que le rein défaillant). Les kystes remplis de liquide ou de calculs rénaux qui peuvent résulter d’une maladie rénale pourront également provoquer une douleur extrême sous formes de d’éclatements ou de spasmes qui vont et viennent.

2. Difficultés respiratoires

Le fait d’être essoufflé peut être le résultat de problèmes rénaux dus à un excès de liquide ou à un gonflement des poumons, qui vont exercer une pression sur la cavité thoracique et rendre la respiration plus difficile. Une diminution des cellules sanguines riches en oxygène dans le corps (que l’on appelle aussi anémie) entraînera également une dépravation de l’oxygène lors de mouvements (comme monter les escaliers).

3. Goût métallique dans la bouche

L’urémie, une maladie qui provoque l’accumulation de déchets dans la circulation sanguine en raison du mauvais fonctionnement des reins, se traduit souvent par un goût métallique dans la bouche.

4. Irritation cutanée

Des éruptions cutanées et une irritation de la peau accompagnent souvent une fonction rénale défaillante en raison du fait que les reins ne peuvent soudainement plus éliminer les déchets de la circulation sanguine. Au fur et à mesure que les déchets s’accumulent, ils feront surface sur la peau sous forme d’éruptions cutanées, d’acné et de démangeaisons.

5. Frissons

L’anémie (ou le manque d’oxygène) entraînera souvent une baisse de la température interne du corps, et donc des frissons, en particulier dans les extrémités telles que les pieds, les mains, les oreilles et le nez, et ce même dans une pièce chaude.

6. Nausée

Une perte d’appétit peut également survenir en raison de nausées extrêmes et même de vomissements dus aux déchets qui ne parviennent plus à être éliminés par le corps et à une incapacité à garder les aliments (dû à une mauvaise digestion).

7. Gonflements

Si les reins ne fonctionnent plus correctement, l’excès de liquide dans le corps ne s’écoulera pas normalement, ce qui entraînera une accumulation de liquide et un gonflement des jambes, des chevilles, des pieds ou des mains

8. Fatigue

Lorsque vos reins sont en bonne santé, ils sécrètent naturellement des niveaux sains d’une hormone appelée érythropoïétine (EPO), qui encourage la production de globules rouges dont la mission est de transporter l’oxygène vers les muscles et le cerveau. Si les reins sont défaillants, ils produiront des niveaux moindres ou cesseront complètement de produire de l’EPO, entraînant fatigue et anémie.

9. Etourdissements

Les troubles de la concentration sont souvent la conséquence d’une anémie également due au simple fait que le cerveau est privé d’oxygène. Des symptômes courants sont donc les étourdissements, des difficultés à se concentrer, une mauvaise mémoire, et des évanouissements.

10. Changements dans les urines

Les reins fabriquent l’urine. Ainsi, lorsque les reins ne fonctionnent plus correctement, des changements dans la miction peuvent survenir, les patients devant aller aux toilettes de manière plus urgente et se lever fréquemment durant la nuit pour se soulager. Vous pouvez uriner en plus grandes quantités et avec une pression accrue. Votre urine peut également être mousseuse ou contenir des traces de sang.

11. Troubles du sommeil

Un autre symptôme qui semble aller de pair avec l’IRC est le trouble du sommeil. Il touche entre 45 et 80 % des personnes atteintes d’IRC, en particulier celles aux stades avancés de la maladie.

Le plus souvent, ces problèmes de sommeil comprennent des troubles tels que l’insomnie, le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil. Il est également possible de ressentir des mouvements et des contractions périodiques des membres, ce qui peut rendre difficile de trouver le sommeil et de rester endormi. Ce manque de repos peut entraîner une perte d’énergie persistante et, avec le temps, peut même conduire à des troubles dépressifs.

12. Contractions et crampes musculaires

En plus des problèmes de sommeil, les personnes atteintes d’IRC à un stade avancé peuvent également ressentir des contractions musculaires et des crampes, le plus souvent dans les jambes. Il existe une variété de causes pouvant les expliquer, y compris une mauvaise circulation sanguine due à la perte de globules rouges qui, rappelons-le, transportent l’oxygène vers les muscles.

Des crampes peuvent également survenir si la personne manque de nutriments tels que le calcium et le magnésium, ou à la suite d’une perte de liquide et d’électrolytes due à des vomissements ou à une diarrhée. Les lésions nerveuses – qui résultent du mauvais fonctionnement des reins entrainant une accumulation de toxines dans le corps – peuvent également être responsables de crampes.

13. Troubles de santé sexuelle

Un autre symptôme courant de l’IRC est l’altération de la santé sexuelle du patient. La Fondation canadienne du rein déclare que « plus de la moitié des personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique ont des problèmes de fonction sexuelle. Pour les femmes, cela peut se présenter sous la forme d’une faible libido et d’une sécheresse vaginale. Alors que pour les hommes, les problèmes courants incluent la réduction du désir sexuel, la dysfonction érectile et les problèmes d’éjaculation.

Il existe diverses raisons pour lesquelles la santé sexuelle peut être affectée par l’IRC, notamment la fatigue et la dépression. Certains médicaments peuvent également avoir un impact sur le désir ou la capacité sexuelle du patient, tout comme certaines conditions (par exemple, le diabète et les maladies vasculaires) accompagnent parfois l’IRC.

14. Hypertension artérielle

L’hypertension artérielle survient également fréquemment avec l’IRC. Il s’agira cependant d’une forme spécifique, connue sous le nom d’hypertension rénale ou d’hypertension rénovasculaire. L’hypertension rénale est causée par « un rétrécissement des artères qui alimentent le rein en sang », explique WebMD.

Ce faible débit sanguin fait croire aux reins que le corps est déshydraté. « Ils réagissent donc en libérant des hormones qui stimulent la rétention de sodium et d’eau », entraînant ainsi une pression artérielle élevée. Une personne ne présente généralement aucun symptôme d’hypertension rénale, mais si elle en est diagnostiquée, la source indique qu’elle peut être traitée avec des médicaments pour la tension artérielle.

15. Perte d’appétit

De nombreux patients atteints d’IRC, en particulier ceux sous dialyse, ont des problèmes d’appétit. Environ un tiers des patients diagnostiqués avec une maladie rénale chronique souffrent d’un manque d’appétit. Beaucoup expliqueront ce manque d’appétit du fait d’une sensation de satiété permanente ou en raison d’un goût étrange dans la bouche »

16. Perte de poids

La perte de poids est un autre symptôme de la maladie rénale chronique qui va de pair avec une réduction de l’appétit. Une autre raison de la perte de poids dramatique chez les patients atteints d’IRC est due à une rétention d’eau plus faible dans le corps.

17. Hématomes plus fréquents

En plus des symptômes mentionnés ci-dessus, beaucoup d’autres ont tendance à se présenter chez les patients atteints d’IRC. Par exemple, elles auront tendance à avoir facilement des ecchymoses. Cela peut être dû à l’anémie ou à la maladie provoquant l’affaiblissement des tissus entourant les vaisseaux sanguins et ainsi des ruptures plus fréquentes.

18. Engourdissements

L’engourdissement des extrémités, comme les mains et les pieds, est également fréquent chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique. De fait, il affecte de 70 à 90 pour cent des personnes atteintes d’IRC, dû à des lésions nerveuses dans tout le corps.

19. Migraines

Les maux de tête sont une autre plainte fréquente chez les personnes atteintes d’IRC et peuvent survenir en raison de facteurs tels que l’hypertension artérielle, les problèmes de sommeil et l’anémie..

Syda Productions / Shutterstock

20. Réduction de l’acuité mentale

Un autre symptôme courant de l’insuffisance rénale chronique est une diminution significative de l’acuité mentale et des capacités cognitives. Une étude menée par le Dr Manjula Kurella-Tamura, de l’Université de Californie à San Francisco, a conclu que “les risques de souffrir d’une diminution de ses capacités cognitives ont augmenté de 23 % chez les personnes atteintes d’une maladie rénale chronique”.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X