Comment savoir si j’ai une infection de la vessie ?

Avez-vous déjà eu cette sensation désagréable d’envie d’aller aux toilettes alors que vous en sortez à peine ? Ou bien une sensation de brûlure pendant la miction ? Tout cela semble bien désagréable et l’est effectivement ! Toute personne ayant souffert d’une infection de la vessie peut en témoigner. Les infections vésicales (ou cystites) sont causées par une infection bactérienne qui enflamme la vessie. Malheureusement pour les femmes, elles sont plus susceptibles d’en souffrir en raison de la longueur et de l’emplacement de leur urètre. D’ailleurs, la plupart des femmes auront souffert d’au moins une cystite à l’âge adulte. Même si une infection de la vessie n’est généralement pas grave, une action rapide est nécessaire pour la traiter immédiatement avant qu’elle ne s’étende à la circulation sanguine ou aux reins.

Voici 14 symptômes courants qui peuvent indiquer que vous souffrez d’une infection de la vessie…

1. Besoin fréquent d’uriner

L’envie fréquente et soudaine d’uriner, même après avoir vidé sa vessie, est un signe très fréquent d’une infection de la vessie ou d’une infection urinaire. L’infection urinaire désigne toute infection bactérienne des voies urinaires, y compris les reins, les uretères (les tubes reliant les reins à la vessie), l’urètre (le tube reliant la vessie au monde extérieur) ou la vessie. Dans le cas d’une infection de la vessie, les bactéries pénètrent dans l’organisme par l’urètre et atteignent la vessie.

En général, le corps s’efforce d’éliminer la bactérie en l’expulsant pendant la miction. Cependant, si la vessie est envahie de bactéries, et plus précisément si les bactéries se fixent aux parois de la vessie et commencent à se multiplier, l’organisme se trouvera débordé et ne pourra pas éliminer efficacement les bactéries. Toutefois, en cas d’infection de la vessie, le corps peut réagir en augmentant la quantité d’urine dans le but d’éliminer l’excès de bactéries.

2. Des mictions qui perturbent le sommeil

L’envie d’uriner la nuit peut être si forte dans le cas d’une infection de la vessie qu’elle vous tire du sommeil et le perturbe plusieurs fois pendant la nuit. Il se peut que vous vous réveilliez fréquemment pendant la nuit avec l’envie d’uriner, mais que vous ne le fassiez qu’en petites quantités. Cela peut être frustrant car vous avez l’impression d’avoir la vessie pleine, et même lorsque vous urinez, vous ressentirez probablement encore une pression et un poids, comme si vous n’aviez pas complètement vidé votre vessie.

Lorsque vous luttez contre une infection de la vessie, il est essentiel de boire beaucoup de liquide – l’eau et les tisanes sont conseillées – pour tenter d’évacuer les bactéries de votre vessie. Votre médecin peut également vous recommander de boire du jus de canneberge (cranberry) pour augmenter le niveau d’acidité de votre urine, ce qui peut accélérer la destruction des bactéries. Cependant, à mesure que vous augmentez votre consommation de liquide, vous vous rendrez probablement compte que vous devez uriner plus souvent, surtout pendant la nuit.

3. Sang dans les urines

Si votre urine est trouble ou contient des traces de sang (ce que l’on appelle cliniquement une hématurie), vous avez probablement une infection de la vessie, surtout si votre urine a une odeur nauséabonde. Si vous consultez votre médecin en vous plaignant d’une urine trouble, avec des traces de sang et malodorante, ainsi que de douleurs lors de la miction (dysurie) et d’une envie fréquente de vider votre vessie, votre médecin soupçonnera probablement une infection urinaire.

Le médecin utilisera un test appelé analyse d’urine pour diagnostiquer une infection urinaire. Au cours d’une analyse d’urine, un échantillon d’urine est prélevé et examiné en laboratoire pour détecter la présence de bactéries, de nitrates, de globules blancs, de globules rouges et de substances chimiques spécifiques qui indiquent une infection de la vessie. Le médecin peut également utiliser un test appelé « culture d’urine » pour identifier précisément le type de bactéries présentes dans l’urine et prescrire un antibiotique approprié.

4. Brûlure à la miction

Une brûlure douloureuse au moment de la miction est l’un des symptômes les plus courants d’une infection de la vessie. Lorsque vous n’urinez pas, votre vessie peut également être lourde et douloureuse. Les femmes sont plus exposées au risque d’infection urinaire que les hommes pour des raisons anatomiques. Par exemple, les femmes ont des urètres plus courts, ce qui signifie qu’il est beaucoup plus facile aux bactéries de parcourir ce chemin et de s’infiltrer vers la vessie.

En outre, les femmes ont des urètres qui sont plus proches du rectum que ceux des hommes. Les femmes sont donc plus exposées que les hommes au risque d’infection bactérienne, car là encore, les bactéries ont une distance plus courte à parcourir. Toute anomalie des voies urinaires (blocage, intervention chirurgicale récente, urètre étroit, grossesse ou utilisation d’un cathéter) peut augmenter le risque d’infections urinaires fréquentes et récurrentes.

5. La fièvre

Chez les personnes âgées ou les enfants, une infection de la vessie peut entraîner une hausse de la température accompagnée de frissons. C’est un signe que l’infection s’est propagée aux reins. Il est courant que toute infection provoque une fièvre légère à élevée, car l’organisme tente de combattre les envahisseurs. D’ailleurs, de nombreuses personnes souffrant d’infections urinaires sont invitées à consulter leur médecin si elles ont de la fièvre.

Les infections de la vessie sont traitées par des antibiotiques prescrits sur ordonnance et pris par voie orale pour tuer les bactéries. En général, la fièvre ne dure pas longtemps. Dès que la bactérie à l’origine de l’infection de la vessie commence à être éliminée, l’immunité de votre corps prend le dessus et commencera à atténuer progressivement vos symptômes de fièvre, de vessie lourde, de douleur vésicale et de sensation de brûlure lorsque vous urinez.

6. Épuisement

La fatigue et la léthargie sont fréquentes en cas d’infection de la vessie, en particulier chez les patients âgés ou ceux dont la santé immunitaire est compromise. Elles peuvent également indiquer que l’infection de la vessie s’est aggravée. Lorsque l’organisme est envahi par des bactéries, le système immunitaire concentre son énergie à combattre l’infection. C’est l’une des raisons pour lesquelles vous vous sentez souvent épuisé lorsque vous êtes malade.

La déshydratation est une autre raison pour laquelle vous pouvez vous sentir fatigué lorsque vous luttez contre une infection de la vessie. Comme l’organisme tente d’éliminer les bactéries du corps par l’urine, vous urinerez plus fréquemment et la quantité d’urine à chaque passage aux toilettes peut augmenter. C’est pourquoi il est très important de beaucoup boire pendant que vous luttez contre une infection urinaire. Buvez de l’eau et des tisanes afin de vous hydrater davantage et d’éliminer plus rapidement les bactéries du corps par les urines.

7. Inflammation

Une infection de la vessie se traduit par un gonflement douloureux de la vessie et de l’urètre, qui provoque des douleurs et une sensation constante de pesanteur au niveau du bas-ventre. Les infections de la vessie sont le résultat de bactéries qui se déplacent de l’urètre vers la vessie, se fixent aux parois de la vessie et commencent à se multiplier. Il en résulte une inflammation de la vessie, que les médecins appellent cystite.

Si votre médecin diagnostique une infection de la vessie, il vous prescrira généralement des antibiotiques par voie orale pour tenter de tuer les bactéries à l’origine de l’inflammation de la vessie. Entre-temps, vous pouvez ressentir plusieurs effets secondaires d’une vessie enflammée, notamment une sensation de lourdeur dans l’abdomen, des douleurs et des sensations de brûlure lorsque vous urinez, et une envie accrue d’uriner.

8. Incontinence nocturne

Les jeunes enfants et les personnes âgées souffrant d’une infection de la vessie sont souvent incapables de contrôler leur vessie, notamment pendant le sommeil, ce qui peut entraîner une énurésie embarrassante. Cependant, l’envie d’uriner peut devenir plus fréquente et plus pressante à mesure que l’infection de la vessie s’aggrave. Il se peut que vous ayez envie d’uriner soudainement pendant votre sommeil et que vous soyez incapable de vous rendre à temps aux toilettes.

La sensation qui accompagne une infection urinaire varie d’une personne à l’autre. Cependant, beaucoup caractérisent une infection de la vessie par une sensation de pesanteur dans l’abdomen (ou la vessie), qui provoque une envie fréquente et soudaine d’uriner. Cela peut se produire pendant la nuit, surtout si une pression est exercée sur la vessie. Vous pouvez également ressentir une sensation de brûlure ou de picotement lorsque vous urine, et votre urine peut avoir une odeur nauséabonde et être teintée de sang.

9. Douleurs dorsales

Les douleurs lombaires sont fréquentes en cas d’infections graves de la vessie, surtout si la bactérie pénètre dans la circulation sanguine ou se propage aux reins. Cela est dû à l’emplacement de la vessie dans le corps. Notre vessie est un sac musculaire situé dans le bassin, juste au-dessus et derrière l’os pubien. Lorsque la vessie est vide, elle a la taille et la forme d’une poire. Cependant, lorsque la vessie est pleine et enflammée, comme c’est le cas lors d’une infection urinaire, la taille de l’organe augmente et peut exercer une pression sur le bassin, voire provoquer des douleurs et une pression dans le bas du dos.

C’est pourquoi, lorsqu’il diagnostique une infection de la vessie, votre médecin peut vous demander si vous ressentez une gêne dans la région pelvienne ainsi qu’une pression ou une douleur dans le bas de l’abdomen et le bas du dos. Il peut également appuyer doucement sur le bas-ventre pour explorer la zone et détecter toute douleur ou signe d’inflammation. En plus de l’examen physique, votre médecin peut également effectuer une analyse d’urine, pour examiner un échantillon d’urine à la recherche de traces de bactéries et d’autres microbes étrangers.

10. Urine malodorante et décolorée

Avez-vous déjà remarqué que l’urine peut parfois avoir une certaine odeur après avoir bu beaucoup de café ou mangé des asperges ? Cela se produit également lors d’une infection de la vessie. Selon Women’s Health, l’urine provenant d’une vessie infectée a une odeur forte qui ressemble à celle de l’ammoniac.

En plus d’une odeur un peu étrange ou même de la présence de sang dans l’urine, une infection de la vessie peut provoquer une urine trouble. Habituellement, notre urine est couleur jaune clair, selon ce que vous avez bu (eau, jus de fruits ou café). Lorsque les voies urinaires combattent une infection, selon Health24.com, « cela peut provoquer l’apparition de pus (contenant des cellules mortes de la peau, des bactéries et des globules blancs) dans votre urine, lui donnant un aspect trouble. »

11. Fuites urinaires

Les fuites urinaires sont fréquentes chez les femmes âgées. La plupart des personnes qui ont une infection de la vessie présentent un ou plusieurs des autres symptômes de cette liste. Les femmes ménopausées courent un risque plus élevé de développer une infection de la vessie en raison de la diminution d’œstrogènes. Elles sont également plus sensibles aux infections asymptomatiques, selon Women’s Health.

« Les fuites sont l’un des symptômes qui peuvent les amener à consulter, et lorsque nous vérifions, nous trouvons une infection urinaire, » explique Jessica Shepherd, docteur en médecine, spécialiste en obstétrique et gynécologie à Chicago, lors d’un entretien avec Women’s Health. « Les femmes ne peuvent pas sentir quand leur vessie est pleine, et si vous laissez l’urine y rester trop longtemps, vous pouvez avoir une infection, » explique le Dr Shepard.

12. Tremblements, fatigue et frissons

Si vous présentez des symptômes semblables à ceux de la grippe en même temps qu’une infection de la vessie, cela peut signifier que l’infection s’est propagée aux reins, ce qui est beaucoup plus grave. Healthline écrit : « Une infection rénale provoque souvent de la fièvre, des frissons, des nausées et des vomissements. Vous vous sentirez généralement assez mal. » Si c’est le cas, consultez immédiatement un médecin. Les infections rénales, connues cliniquement sous le nom de pyélonéphrite, sont graves.

Women’s Health ajoute que ces symptômes peuvent « être un signe de septicémie, ce qui signifie que la maladie affecte vos systèmes organiques et s’est propagée dans votre circulation sanguine. » Il s’agit également d’une complication grave. Si vous vous sentez faible et fatigué et que vous avez des frissons, ainsi que les autres symptômes de cette liste, rendez-vous chez le médecin.

13. Abdomen douloureux

En plus de douleurs dorsales, une personne souffrant d’une infection de la vessie aura également mal à l’abdomen. La cystite survient lorsque la vessie s’enflamme à cause d’une infection, et l’un des signes les plus courants est une sensibilité dans la région abdominale. « La pression exercée sur le bassin, en particulier autour de l’os pubien, peut provoquer une gêne importante, surtout lorsqu’elle est associée à des mictions fréquentes et douloureuses, » écrit Health24.com.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X