B.a.-ba de l’hypertension artérielle pulmonaire : Qu’est-ce que l’HTAP ?

L’hypertension artérielle pulmonaire (ou HTAP) frappe à peu près 1 personne sur 100.000 quels que soient le genre, l’âge, ou l’origine ethnique.

Bien que ce problème de santé atteigne surtout les jeunes adultes dans la mi-trentaine, touchant deux fois plus de femmes que d’hommes, cette affection rare du poumon peut se manifester à n’importe quelle étape de la vie.

L’hypertension artérielle pulmonaire entraîne le rétrécissement des artères apportant le sang du cœur aux poumons, ce qui résulte en une diminution du flot d’oxygène dans les vaisseaux sanguins. Lorsque le corps est privé de cette oxygène vitale, la pression dans les artères pulmonaires monte en flèche au-dessus de l’intervalle normal, comprimant le ventricule droit du cœur. La pression dans cette zone finit par causer une enflure du côté droit du cœur, et celui-ci faiblit progressivement, restreignant le flot sanguin vers les poumons. Faute de traitement, l’hypertension pulmonaire peut aboutir à un arrêt cardiaque.

Évidemment, un diagnostic précoce est essentiel au relâchement de la pression sur le cœur, permettant ainsi à l’oxygène de circuler librement vers les poumons. Voici les dix signaux avertisseurs de l’HTAP…

1. Rythme cardiaque anormal

L’un des premiers signes d’hypertension artérielle pulmonaire est un rythme cardiaque anormal ou bruyant, qui pourrait ressembler à un galop rapide ou à un souffle systolique. Cela indique une insuffisance ventriculaire. Si le problème n’est pas diagnostiqué et empire, un médecin entendra peut-être des battements de cœur plus forts et irréguliers lors de l’auscultation au stéthoscope d’un patient affecté.

2. Hypertension artérielle

Comme nous l’avons mentionné dans notre introduction, l’hypertension artérielle pulmonaire progresse graduellement à mesure que la pression sanguine exercée sur les artères pulmonaires et le côté droit du cœur augmente. Une lecture de tension artérielle pendant cette période de forte pression indiquerait plus de 25 mmHg au repos en comparaison à une lecture saine de 15 mmHg au repos.

3. Essoufflement

L’essoufflement et une respiration rapide ou haletante (ou hypoxie) résultent de la baisse des niveaux d’oxygène dans le sang. À mesure que l’HTAP progresse, l’essoufflement s’aggrave. Vous pouvez remarquer être à bout de souffle après des tâches et activités de votre routine habituelle, telles que la montée des escaliers ou la poursuite des enfants.

4. Rétention d’eau

L’enflure est un effet secondaire fréquent de l’insuffisance cardiaque graduelle car le corps est incapable de pomper le sang. Cette obstruction entraîne la rétention de fluide dans les jambes, dans l’abdomen, dans les chevilles, et au bout des doigts.

5. Douleur à la poitrine

De nombreux patients souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire ressentent également des douleurs, ou angine, à la poitrine. Cela pourrait être dû à la combinaison du battement irrégulier et de l’enflure du côté droit du cœur (ventricule droit) exerçant pression sur la paroi interne de la poitrine.

6. Engorgement veineux

À mesure que le côté droit du cœur (le ventricule droit) s’enfle, il est fréquent que la veine jugulaire, située dans le cou, devienne également douloureusement enflammée.  En fait, si votre médecin soupçonne une HTAP, il ou elle examinera probablement l’élévation de cette veine comme première méthode de diagnostic.

7. Changements dans la peau et les ongles

Beaucoup de personnes qui plus tard ont découvert qu’elles souffraient d’hypertension artérielle pulmonaire admettent avoir remarqué que leurs lèvres et le lit de leurs ongles avaient une teinte bleutée. De nombreux changements peuvent aussi être constatés dans la peau. Par exemple, la sclérodermie, une maladie auto-immune chronique causant un durcissement des tissus faciaux, est fréquente chez les patients souffrant d’HTAP accompagnée de problèmes de foie.

8. Vertige

Le manque d’oxygène dans les poumons peut être cause de vertige ou d’évanouissements. Cela peut être anormal pour une personne habituellement active qui fait régulièrement de l‘exercice, et qui devient brusquement fatiguée et étourdie au cours de ses activités habituelles.

9. Fatigue

La fatigue apparaîtra lentement et s’accentuera brusquement à mesure que le manque d’oxygène s’aggravera et que plus de pression sera exercée sur le cœur. Des personnes avant cela énergiques peuvent même remarquer qu’elles sont extrêmement fatiguées alors qu’elles sont au repos.

10. Toux

Une toux chronique est un symptôme habituel d’hypertension artérielle pulmonaire car les poumons sont privés d’oxygène.  Le manque d’oxygène dans le sang, un problème de santé appelé hypoxémie, affectera graduellement le corps entier.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X