Sclérose en Plaques FRA

9 Signes et Symptômes de la Sclérose en Plaques

En Amérique, environ 350 000 personnes souffrent de sclérose en plaques (SEP), une maladie qui touche le système nerveux central – composé du cerveau, des nerfs optiques et de la moelle épinière. C’est pourquoi la SEP touche la vision, l’audition, la mémoire, l’équilibre, la parole, et la mobilité de ses victimes.

Alors que la SEP touche principalement les adolescents et les jeunes adultes entre 15 et 40 ans, les femmes sont trois fois plus susceptibles de développer la SEP que les hommes.

Même s’il n’existe pas de remède connu pour cette maladie complexe, un diagnostic précoce peut éviter le développement de dégâts additionnels comme la cécité et la paralysie. Voici neuf des signes et symptômes les plus communs associés à la SEP…

1. Engourdissement

La SEP touche typiquement les nerfs du cerveau et de la moelle épinière en premier. Les patients remarquent un engourdissement quand le corps ne reçoit pas les signaux du cerveau. Les fourmillements et l’engourdissement peuvent être ressentis dans des zones comme le visage, les bras, les jambes, et les extrémités comme les doigts.

2. Perte de mémoire

La déficience cognitive affecte environ 50% des victimes de la SEP, avec les patients souffrant de troubles comme la perte de mémoire, la désorganisation, l’incapacité à se concentrer, et la réduction de la durée de l’attention.

3. Troubles de la vision

Un autre signe précoce de la SEP est une vision floue due au fait que la maladie peut causer une inflammation du nerf optique (une maladie appelée névrite optique), entrainant des troubles de détérioration de la vision – vison floue, douleur, double vision, daltonisme, ou perte de contraste dans un ou les deux yeux.

4. Problèmes de vessie

L’incontinence et les urgences urinaires peuvent souvent résulter d’une SEP dans ses stades préliminaires, avec environ 80% des patients se plaignant d’un besoin constant d’uriner, du besoin d’uriner plus fréquemment et d’insomnie due à la perte du contrôle urinaire.

5. Spasmes musculaires

La SEP causera souvent une douleur chronique depuis la jambe et les articulations et muscles du dos, causant raideurs, spasmes musculaires involontaires, et mouvements saccadés embarrassants et douloureux.

6. Vertige

La SEP affecte également la coordination et l’équilibre, entrainant vertiges, étourdissements, et nausées si une personne tente de se mettre debout trop vite ou trop soudainement.

7. Dépression

La dépression sévère est souvent liée à la douleur de la SEP. Le manque de contrôle sur le corps et la douleur constante peuvent souvent entrainer de l’irritabilité, des sautes d’humeur, et des pleurs ou rires incontrôlés (une maladie appelée le syndrome pseudo-bulbaire).

8. Fatigue

La majorité des victimes de SEP se plaignent également de crises de fatigues soudaines (débutant dans les jambes et les membres inférieurs), qui les vident complètement de leur énergie. Cet épuisement va s’aggraver tandis que les nerfs se détériorent graduellement dans la moelle épinière.

9. Dysfonctionnement sexuel

Le manque ou la perte totale de l’excitation sexuelle, surtout chez les hommes victimes de SEP, survient car la stimulation sexuelle a pour origine le système nerveux central. La SEP affecte les voies nerveuses directement liées à la fonction sexuelle normale.

X