Santé FRA

8 Signes & Symptômes Révélateurs de la Dépendance Alimentaire

Ce scenario vous semble-t-il familier ?

C’est le début d’un nouveau jour, et vous vous êtes juré de commencer à manger convenablement, avec moins de sucres et de cuisinier plus à la maison. Vous commencez bien en préparant un petit-déjeuner sain, mais après une matinée stressante au boulot, vous décidez de vous offrir un déjeuner au fast-food avec un repas copieux et une coupe glacée au lieu de manger les restes que vous aviez emportés avec vous. Après une après-midi chaotique, vous vous arrêtez à la boulangerie et achetez une demi-douzaine de petits gâteaux. Rentré à la maison, rien ne vous tente dans le frigo, donc vous commandez une pizza et passez la soirée à grignoter de la mozzarella et du sucre glace devant la télévision. Et vous vous mettez au lit en vous sentant coupable, faible et honteux.

Est-ce simplement un cycle nuisible et malsain créé par le stress – ou souffrez-vous, comme des milliers d’autres, de boulimie ?

Voici 8 signes et symptômes révélateurs de la dépendance alimentaire…

1. Vous ne mangez jamais avec modération

Bien sûr, un morceau de chocolat est parfaitement sain mais les victimes de dépendances alimentaires ne s’arrêtent pas à un morceau et ne peuvent cesser de manger de façon malsaine. Dans la dépendance alimentaire, comme dans la dépendance aux drogues, c’est « tout ou rien » quand il s’agit de nourriture, ce qui signifie que si vous achetez un gâteau au chocolat, vous vous rendrez malade avant d’arrêter d’en manger.

2. Vous trouvez des excuses concernant votre échec

Vous avez décidé d’arrêter le sucre pendant un mois, mais 2 jours plus tard, c’est l’anniversaire d’un ami. Ce serait grossier de ne pas prendre un morceau de gâteau, non ? Vous cédez à la tentation et trouvez ensuite une excuse pour ne pas vous sentir coupable d’avoir mangé sucré.

3. Vous avez des fringales après les repas

Evidemment, si vous mangez une petite salade au diner alors que vous mangez habituellement bien plus, vous aurez faim quelques heures plus tard. Mais si vous mangez un repas complet – poulet, riz, légumes – et parvenez encore à dévorer un paquet de chips entier après le diner, alors vous vous laissez aller à vos envies, pas à la faim. La plupart d’entre nous ont des envies de sucre ou de gras, mais si cela vous arrive tous les soirs, alors vous souffrez sans doute de dépendance alimentaire.

4. Vous vous vouez à l’échec

Les personnes souffrant de dépendances – aux drogues, à l’alcool, au jeu, au shopping, à la nourriture – ne peuvent changer leur comportement sans aide. C’est pourquoi les alcooliques ne savent pas limiter leur consommation d’alcool à « quelques verres le week-end ». C’est la même chose pour les dépendances alimentaires. Même si vous vous limitez à un repas copieux par semaine, sans aide, vous n’allez probablement pas y arriver.

5. Vous vous goinfrez… et continuez

De nombreux boulimiques continuent à manger même quand ils sont pleins à craquer et qu’ils savent qu’ils vont vomir les excès. C’est parce que les envies n’ont rien à voir avec la faim. Les envies sont des besoins envoyés par le cerveau et non un besoin de nourriture.

6. Vous mangez en cachette

Une indication révélatrice de la dépendance alimentaire est la consommation de nourriture en cachette. Que vous mangiez dans votre chambre, dans votre voiture, ou quand tout le monde est couché importe peu, si vous mangez seul et cachez les emballages de vos aliments par embarras associé à votre consommation de nourriture, vous souffrez probablement de boulimie.

7. Vous vous sentez coupable de manger

Vous sentez-vous souvent coupable quand vous mangez en excès ? Succomber à ses envies donne souvent ce sentiment, surtout si vous essayez de perdre du poids ou tentez de mieux manger. Le cycle qui vous fait trop manger et vous sentir faible peut résulter en dépression et aggravation des troubles alimentaires.

8. Vous êtes conscient que votre santé est en péril

Nous savons tous que ce que nous mangeons a un impact direct sur notre santé – le poids, la pression sanguine, l’énergie, la santé de la peau, la digestion. Cependant, les victimes de dépendances alimentaires continueront à abuser de la nourriture même s’ils savent que cela peut mener à des troubles de la santé sévères comme le diabète de type 2, des problèmes cardiaques, de pression artérielle, des problèmes digestifs et d’obésité.

X