Hypocondrie FRA

8 signes révélateurs de l’hypocondrie

Les hypocondriaques souffrent d’un type de maladie mentale appelée hypocondrie. Ce trouble chronique de l’anxiété est mental, pas physique, et présente des similarités avec le trouble obsessionnel compulsif (TOC). Selon des recherches du centre médical de l’Université du Maryland, environ 80% des hypocondriaques souffrent également d’anxiété, de dépression ou d’autre trouble mental. L’hypocondrie cause une peur intense de la maladie – même en l’absence de symptômes d’une maladie réelle (via des consultations médicales, examens et dépistages).

Les symptômes de l’hypocondrie suivants entrainent une anxiété et une paranoïa extrêmes, qui sont incontrôlables par le patient…

1. Convaincu d’être malade

Les hypocondriaques ont tendance à croire qu’ils sont atteints d’un certain trouble ou d’une certaine maladie après avoir lu un article, un magazine ou après avoir entendu quelqu’un d’autre parler de ce/cette trouble/maladie, même s’ils n’ont aucun des symptômes révélateurs de ce/cette trouble/maladie.

2. Rendez-vous médicaux fréquents

Les hypocondriaques réservent fréquemment des rendez-vous médicaux ou insistent pour consulter leur médecin de manière répétée pour lui poser des questions sur des examens médicaux nécessaires – par exemple, radios, échocardiogrammes, ou imagerie par résonance magnétique (IRM).

3. Changent régulièrement de médecin

Echanger fréquemment de médecin pour obtenir une seconde, une troisième ou une quatrième opinion après que leur premier médecin leur ait dit qu’il n’y avait rien de problématique ou ait refusé d’effectuer certains examens médicaux, est un symptôme de l’hypocondrie.

4. Font constamment des recherches sur la santé

Les hypocondriaques mènent constamment des recherches pour trouver des réponses à certains problèmes de santé. Avec l’accès permanent à l’internet, ces recherches sont facilement menées en ligne.

5. Parlent sans cesse de problèmes de santé

Des discussions sans fin, des plaintes et des monologues sur leur santé personnelle – les hypocondriaques ont tendance à parler de manière obsessive de nouveaux symptômes ou troubles mystérieux avec leurs collègues, leur famille et amis.

6. Examen physique constant

L’examen fréquent du corps pour un signe de maladie ou de trouble (p.ex. rougeurs, plaies, grosseur, etc.) à un degré obsessif ou paranoïaque est un autre signe révélateur de l’hypocondrie. Cela peut également inclure la surveillance constante et obsessive de signes vitaux – tension, rythme cardiaque, cholestérol, etc.

7. Exagère les symptômes bénins

Les hypocondriaques prennent souvent très sérieusement les symptômes mineurs – comme les palpitations cardiaques, douleurs musculaires ou maux de tête –, jusqu’à imaginer qu’ils souffrent d’une maladie grave et mortelle. Par exemple, un hypocondriaque a tendance à croire qu’un simple mal de tête est en fait une tumeur au cerveau.

8. Paranoïaque à propos de la santé

La peur permanente et intense, et la croyance qu’il souffre d’un problème de santé ou d’une maladie grave au point d’être obsédé et paranoïaque, est un des signes les plus révélateurs de l’hypocondrie (même quand de multiples experts de la santé insistent que vous êtes en bonne santé).

X